Menkhâourê Senââib

pharaon égyptien

Menkhâourê Senââib
Image illustrative de l’article Menkhâourê Senââib
Stèle de Senaib, exposée au Musée égyptien du Caire
Dynastie XVIe dynastie ou Dynastie d'Abydos
Fonction roi

Menkhâourê Senââib est un souverain égyptien de la Deuxième Période intermédiaire.

AttestationsModifier

Il fait partie des rois de la Deuxième Période intermédiaire non cités par le Canon royal de Turin, lacunaire ou perdu. La seule attestation contemporaine du règne de Menkhâourê Senââib est une stèle en calcaire peinte d'une qualité brute exceptionnelle[1] découverte à Abydos et maintenant au Musée égyptien (CG 20517). La stèle donne une partie de la titulature du roi (nom de Sa-Rê, nom de Nesout-bity et nom d'Horus) et le montre portant la couronne Khépresh et adorant le dieu Min[1],[2].

Position chronologiqueModifier

Dans son étude de la Deuxième Période intermédiaire, Kim Ryholt développe l'idée proposée à l'origine par Detlef Franke[3] selon laquelle, suite à l'effondrement de la XIIIe dynastie avec la conquête de Memphis par les Hyksôs, un royaume indépendant centré sur Abydos est né en Moyenne-Égypte. La dynastie d'Abydos désigne ainsi un groupe de roitelets locaux régnant pendant une courte période en Moyenne-Égypte. Ryholt note que Menkhâourê Senââib n'est attesté que par sa stèle d'Abydos et peut donc appartenir à cette dynastie[1]. Cette conclusion est partagée par Darrell Baker mais pas par Jürgen von Beckerath, ni par Claude Vandersleyen, qui situent Menkhâourê Senââib vers la fin de la XIIIe dynastie[4],[5],[6]. Quant à Julien Siesse, ce dernier pense que Menkhâourê Senââib est à situer dans la XVIe dynastie, car rien ne vient confirmer l'existence d'une dynastie d'Abydos, plusieurs rois attribués à cette dynastie par Ryholt ont commandé des stèles par le même atelier que celle de Sekhemrê-Ouahkhâou Râhotep, roi thébain, ce qui paraît peu vraisemblable s'ils sont de dynasties différentes[7].

TitulatureModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Kim Steven Bardrum Ryholt, The Political Situation in Egypt during the Second Intermediate Period, c. 1800 – 1550 BC, Carsten Niebuhr Institute Publications, vol. 20. Copenhagen, Museum Tusculanum Press, 1997
  2. Darrell D. Baker, The Encyclopedia of the Pharaohs: Volume I - Predynastic to the Twentieth Dynasty 3300–1069 BC, Stacey International, (ISBN 978-1-905299-37-9), 2008, p. 379.
  3. (de) Detlef Franke, « Zur Chronologie des Mittleren Reiches. Teil II: Die sogenannte Zweite Zwischenzeit Altägyptens », in: Orientalia 57 (1988), p. 259
  4. Jürgen von Beckerath, Untersuchungen zur politischen Geschichte der Zweiten Zwischenzeit in Ägypten, Glückstadt, 1964
  5. Jürgen von Beckerath, Chronologie des pharaonischen Ägyptens, Münchner Ägyptologische Studien 46. Mainz am Rhein, 1997
  6. Jürgen von Beckerath, Handbuch der ägyptischen Königsnamen, Münchner ägyptologische Studien 49, Mainz 1999.
  7. Julien Siesse, Throne Names Patterns as a Clue for the Internal Chronology of the 13th to 17th Dynasties (Late Middle Kingdom and Second Intermediate Period), GM 246, 2015, p. 75-98.