Ouvrir le menu principal

Maurice de Rothschild

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Rothschild.
Maurice de Rothschild
M(aurice) de Rothschild (propriétaire de Doniazade, pouliche de course vainqueur du prix de Diane, le 5 juin 1921, à Chantilly) - (photographie de presse) - (Agence Rol).png
Fonctions
Sénateur des Hautes-Alpes
-
Député des Hautes-Alpes
-
Député des Hautes-Pyrénées
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Domiciles
Activités
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfant
Autres informations
Propriétaire de
Religion
Juive
Parti politique
Membre de
Archives conservées par

Le baron Maurice de Rothschild est un banquier, mécène et homme politique français né le à Boulogne-sur-Seine (Seine) et décédé le à Pregny-Chambésy (Suisse).

BiographieModifier

Second fils du baron Edmond de Rothschild (1845-1934) et de la baronne Adelheid de Rothschild (de) (1853-1935), il est né à Boulogne-Billancourt près de Paris où il grandit dans le château des Rothschild. Maurice de Rothschild s'inscrit pleinement dans la tradition familiale de mécénat artistique et de philanthropie. Il entre au conseil des Musées nationaux en 1935 et à l'Académie des beaux-arts en 1937. Il préside également la fondation ophtalmologique Adolphe-de-Rothschild. Marié à Noémie Halphen, petite-fille d'Eugène Pereire, il est le père d'Edmond de Rothschild.

Il succède à son père dans la banque Rothschild Frères en 1934.

En 1919, Maurice de Rothschild est élu conseiller général et député des Hautes-Pyrénées. Il siège alors à la Gauche républicaine démocratique. Battu en 1924, il se présente quelques mois plus tard à une législative partielle dans les Hautes-Alpes, où il est élu de justesse, dans un département où il est complètement inconnu. Un recours est intenté contre son élection, avec de graves accusations de corruption et de distribution massive d'argent aux électeurs. Une commission d'enquête est créée à la Chambre et son élection finit par être invalidée en 1926, après des débats très houleux. Il se représente et est réélu, passant à l'occasion des non-inscrits au groupe plus conservateur des députés indépendants. En 1929, il passe au Sénat, et y reste jusqu'en 1940.

Mécène et collectionneur d'art, il devient membre du conseil des musées nationaux en 1935 et de l'Académie des beaux-arts le 13 février 1937.

En 1940, à la suite d'un décret du , il est déchu de sa nationalité française par le régime de Vichy, une mesure annulée par le Gouvernement provisoire après la Libération[1].

Maurice de Rothschild hérite de la fortune d'Adolphe de Rothschild de la branche de Naples, sans descendance, et déménage au Château de Pregny, à Pregny en Suisse où il développe les activités de la famille.

BibliographieModifier

  • Eugène Simon, Voyage de M. Maurice de Rothschild en Éthiopie et dans l'Afrique orientale anglaise (1904–1906). Arachnides 1. Part. Annales de la Société entomologique belge, 53: p. 29-43, 1909.
  • « Maurice de Rothschild », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Voir aussiModifier

RéférencesModifier