Maurice Schurmans

père jésuite belge

Maurice Schurmans
Naissance
Anvers Drapeau de la Belgique Belgique
Décès (à 69 ans)
Tronchiennes (Gand) Drapeau de la Belgique Belgique
Nationalité belge
Pays de résidence Belgique
Profession
Activité principale
Enseignant, directeur spirituel, supérieur religieux
Autres activités
Vicaire général de la Compagnie de Jésus
Formation
Lettres, philosophie et théologie

Compléments

Schurmans est le fondateur de l'université Lovanium, à Kinshasa

Maurice Schurmans , né le à Anvers (Belgique) et décédé le à Tronchiennes (Belgique) est un prêtre jésuite belge. Il fut le vicaire général du père Ledochowski, à Rome de 1938 à 1942 et plus tard fondateur et premier recteur de l’université Lovanium'[1],[2], plus tard appelée 'université de Kinshasa[1].

Biographie modifier

En Belgique et à Rome modifier

Né le à Anvers, le jeune Maurice entre chez les Jésuites le et fait son noviciat à Alken. À la fin du parcours ordinaire de la formation jésuite (dont un an d’études philosophiques à Stonyhurst, en Angleterre) il est ordonné prêtre catholique le à Maastricht.

Son ‘Troisième An’ terminé (1931-1932) le père Schurmans est envoyé enseigner la classe de rhétorique au collège Sainte-Barbe de Gand. Dès l’année suivante (1933) il est nommé supérieur des étudiants en philosophie du scolasticat d’Eegenhoven-Louvain. Il est bientôt recteur du théologat (1935-1937) et provincial des Jésuites de la province septentrionale de Belgique.

Participant, en 1938, à la XXVIIIe Congrégation générale des Jésuites il est proposé par le supérieur général, le père Ledochowski - et est élu par la Congrégation - comme ‘Vicaire général permanent’, position qu’il occupe jusqu’à la mort de Ledochowski, en 1942.

Fondateur de Lovanium (au Congo) modifier

Libéré de ses obligations romaines le père Schurmans se porte immédiatement volontaire pour la mission du Congo belge, qui, à cause de la guerre, ne peut recevoir aucune aide directe de Belgique. Il y est recteur du séminaire de Lemfu (1943) et deux ans plus tard succède au père Joseph Van Wing comme Supérieur des Jésuites du Congo belge.

En 1948 Schurmans est recteur du centre universitaire de Kisantu qui forme des assistants médicaux et agronomes. C’est en fait le noyau qui donna naissance à l’université Lovanium. Il y ajoute les sections d’économie et d’administration. Lorsque le Délégué apostolique au Congo belge demande aux Jésuites (1949) d’ouvrir une université, c’est le père Schurmans qui est chargé de cette mission.

Des terrains sont acquis à 12 kilomètres au sud de la ville de Léopoldville (aujourd'hui Kinshasa), où les premiers bâtiments sont opérationnels en 1953. En 1954 la direction de l’université inchoative passe entre les mains de l’université de Louvain et Schurmans est nommé directeur du collège de Bukavu (au Kivu). Par deux fois il est envoyé par le père Janssens comme visiteur canonique de provinces jésuites : en Rhodésie (1956-1957) et au Canada français (1958).

Retour en Belgique modifier

En 1959 il est de retour en Belgique comme instructeur du 'Troisième An' de Tronchiennes. Le groupe de tertiaires est très international et la direction spirituelle du père Schurmans et très appréciée.

En 1964 il a cependant un sérieux accroc de santé - une attaque cérébrale - qui l’oblige à renoncer à sa charge d’instructeur. Ayant quelque peu récupéré il passe trois ans au collège de Borgerhout (Anvers). Mais une seconde attaque, à la fin de l’année 1967, le paralyse partiellement et lui enlève les facultés de lire et écrire. Le père Maurice Schurmans meurt à l’abbaye de Tronchiennes (Belgique) le .

Bibliographie modifier

  • Pater Maurits Schurmans, dans Jezuïeten, vol.28 (1970), p. 151-157.
  • Le Père Maurice Schurmans, dans Échos, vol.29 (), p. 30-32.

Notes et références modifier

  1. a et b Françoise Hiraux, « Catalogue de l'exposition Lovanium présentée à Louvain-la-Neuve, au Forum des Halles, du 26 avril au 9 mai 2008. », www.uclouvain.be (consulté le )
  2. « Presentation de l'universite », University of Kinshasa (consulté le )