Ouvrir le menu principal

Collège Sainte-Barbe de Gand

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Collège Sainte-Barbe et Sainte-Barbe.

Collège Sainte-Barbe
Localisation
Localisation Gand, Belgique
Coordonnées
géographiques
51° 02′ 56″ nord, 3° 43′ 28″ est
Informations
Nom original Sint-Barbaracollege
Fondation 1833
par Jean-François Van de Velde (évêque de Gand)
Directeur Guy Dalcq
Type Institution d'enseignement secondaire catholique
Particularités Collège jésuite
Étudiants 1 144 élèves (2010)
Niveau Collège
Site web www.sint-barbara.be/

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Collège Sainte-Barbe de Gand
L'église du collège Sainte-Barbe (construite en 1858).

Le collège Sainte-Barbe (en néerlandais Sint-Barbaracollege) est une institution d'enseignement secondaire catholique fondée par les jésuites en 1833. Situé au sud du vieux Gand (Savaanstraat, n° 33 et 118) l'école et collège comptent en 2010 : 1 144 élèves, dont 106 internes. Même si le pouvoir organisateur est toujours jésuite, le directeur en est aujourd'hui un laïc.

HistoireModifier

Un couvent de sœurs augustines fondé par un certain Georges Vranckx en 1420, le "couvent Sainte-Barbe à Jérusalem", est supprimé en 1783 par Joseph II. Reconstitué quatre ans plus tard il est définitivement fermé par l'occupant révolutionnaire français.

Quoique la supérieure du couvent parvînt à le racheter en 1798, la communauté de religieuses ne parvint pas à se reconstituer, et le bâtiment fut alors cédé à l’évêché de Gand. Après avoir servi à loger des séminaristes, l’édifice, à partir de 1814, hébergea un collège fondé par Mgr de Broglie, évêque de Gand, lequel se développa rapidement (250 élèves), mais fut fermé en 1818 sur ordre de Guillaume Ier, car faisant ombrage à l’athénée par lui fondé dans le nord de la vieille ville.

Rouvert en 1822 par des prêtres séculiers, le collège végétait (28 élèves). La révolution belge de 1830 assurant une nouvelle liberté religieuse, les jésuites obtinrent leur existence légale en Belgique. L'évêque de Gand, Jean-François Van de Velde, n'eut de cesse que la Compagnie acceptât de reprendre le collège Saint-Barbe.

Les jésuites en acceptèrent la responsabilité en (1833). Dès 1836, le collège offrit les six années complètes d’humanités. Dans les décennies qui suivirent, les bâtiments prirent de l'extension (notamment par la construction d’une église entre 1855 et 1858) ou remaniés. Pendant un certain temps, le collège comporta même une section professionnelle.

PersonnalitésModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :