Ouvrir le menu principal

Maurice Dousset

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dousset.

Maurice Dousset
Illustration.
Fonctions
Président du conseil régional du Centre-Val de Loire

(12 ans, 11 mois et 26 jours)
Prédécesseur Daniel Bernardet
Successeur Bernard Harang
Député d'Eure-et-Loir
Élu dans la 4e circonscription

(24 ans, 1 mois et 10 jours)
Prédécesseur Michel Hoguet
Successeur Marie-Hélène Aubert
Maire de Lutz-en-Dunois

(35 ans, 11 mois et 18 jours)
Élection 21 mars 1965
Successeur Jean-Noël Dhennin
Conseiller général d'Eure-et-Loir
Élu dans le canton de Châteaudun

(9 ans, 6 mois et 6 jours)
Prédécesseur M. Joseph
Successeur A.-M. Dousset
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Lutz-en-Dunois (Eure-et-Loir)
Date de décès (à 77 ans)
Lieu de décès Paris
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique NI (1973-1978)
UDF (1978-2002)
Profession Agriculteur

Maurice Dousset, né le à Lutz-en-Dunois (Eure-et-Loir) et mort le à Paris, est un homme politique français.

Membre du Parti républicain et de l'UDF, Maurice Dousset fut l'une des personnalités centristes les plus influentes d'Eure-et-Loir et de la région Centre-Val de Loire, dont il fut le président de 1985 à 1998.

Sommaire

BiographieModifier

Député de 1973 à 1997 et président du conseil régional de 1985 à 1998, son parcours politique se brisa sur le projet de 3e aéroport international de l'agglomération parisienne, dont il fut un ardent défenseur de l'implantation en Eure-et-Loir sur le site de la commune de Beauvilliers.

Battu par la candidate verte Marie-Hélène Aubert aux élections législatives de 1997, il ne se représente pas aux élections régionales de 1998. Il est à l'époque sous le coup d'une mise en examen due à la création, sans base légale, d'un fonds finançant les retraites des agents du conseil régional du Centre-Val de Loire via une association dont il assurait la présidence. Condamné pour gestion de fait, le fonds n'était cependant aucunement une source de financement politique ou utilisé à des fins personnelles. Il soutiendra à l'occasion de ces élections Renaud Donnedieu de Vabres, candidat de la majorité RPR/UDF et s'opposera publiquement, à l'alliance droite/FN qui portera pour quelques jours Bernard Harang à la présidence du conseil régional.

À la tête du conseil régional, il fit notamment équipe avec le sénateur gaulliste Paul Masson et mena une politique ambitieuse en matière de transports ferroviaires régionaux (pour lesquels la région Centre-Val de Loire fut l'une des premières à se positionner pour l'expérimentation de l'organisation du réseau en lieu et place de l'État) et d'aménagement du territoire, à travers les contrats régionaux d'initiative locale qui furent les précurseurs de la politique contractuelle des pays qui se généralisa en France au milieu des années 1990. Sous son impulsion, la Région a également mené un programme d'investissement important pour rénover les lycées et en construire de nouveaux.

Au niveau départemental, Maurice Dousset fut pressenti pour prendre la tête du conseil général d'Eure-et-Loir en 1986 ; mais ce fut Martial Taugourdeau, député RPR du département, qui a finalement été élu avec l'appui de conseillers généraux membres de l'UDF.

Exploitant agricole amoureux de la Beauce, Maurice Dousset fut l'initiateur en 1990 de l'association Terres de Beauce qui servit de base juridique à la création de la Maison de la Beauce à Orgères en 1995. Ce lieu entend valoriser le patrimoine, la culture traditionnelle et les paysages beaucerons, notamment à travers la vocation agricole de cette région naturelle.

Plusieurs personnalités politiques se réclament de son héritage politique, parmi lesquelles Renaud Donnedieu de Vabres (ancien ministre et ancien député d'Indre-et-Loire), Philippe Vigier (député d'Eure-et-Loir), Joël Billard (sénateur d'Eure-et-Loir) et Albéric de Montgolfier (président du conseil général d'Eure-et-Loir).

Synthèse des fonctions et des mandatsModifier

Mandats locaux
Mandats parlementaires

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier