Ouvrir le menu principal
Martin Rushent
Description de cette image, également commentée ci-après
Rushent en février 2011
Informations générales
Nom de naissance Martin Charles Rushent
Naissance
Enfield, Middlesex, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Décès
Activité principale producteur, arrangeur
Genre musical Punk rock, synthpop, new wave, electro, rock progressif
Instruments Synthétiseur, chant
Années actives 1968–2011
Labels EMI, Virgin
Site officiel Martin Rushent Myspace

Martin Rushent (11 juillet 1948 – 4 juin 2011)[1] est un producteur de musique anglais, mieux connu pour son travail avec The Human League, The Stranglers, les Buzzcocks[2] et Téléphone.

Sommaire

EnfanceModifier

Rushent est né le 11 juillet 1948 à Enfield, Middlesex. Son père est vendeur de voiture. Rushent fréquente l'École de Grammaire Minchenden à Southgate, Middlesex.

CarrièreModifier

Les débutsModifier

Sa première expérience dans un studio d'enregistrement a lieu dans les locaux d'EMI à Manchester Square, Londres, lorsque le groupe de son école (dont il est le chanteur principal) a l'occasion d'enregistrer une démo[3]. Après avoir quitté l'école, Rushent, qui avait déjà expérimenté un enregistreur 4 pistes avec son père, travaille dans une usine de produits chimiques, avant de postuler pour des emplois en studios. Après de nombreux refus, Rushent est embauché par Advision Studios, dans le quartier de Fitzrovia, comme projectionniste de films 35mm. Après environ trois mois, Rushent commence à travailler dans le département audio comme opérateur aux côtés de Tony Visconti. Il participe aux sessions de Fleetwood Mac[4], T. Rex, Yes, Emerson, Lake & Palmer, Petula Clark, Jerry Lee Lewis et Osibisa[5].

Rushent passe progressivement d'assistant ingénieur du son à ingénieur en chef. Il travaille ensuite en freelance, se construisant une réputation, et est employé par United Artists (UA). Chez UA, Rushent enregistre des sessions aux côtés de Martin Davies, pour des artistes tels que Shirley Bassey et les Buzzcocks, et il convainc la compagnie de signer The Stranglers, à condition que ce soit lui qui produise le groupe. Rushent produit les albums Rattus Norvegicus, No more Heroes et Black and White, et enregistre des démos pour Joy Division, avant de se lasser de son parcours londonien et de quitter d'UA à la fin des années 1970. Puis il réalise les albums Crache ton venin et Au cœur de la nuit du groupe français Téléphone sortis en 1979 et 1980.

SynthpopModifier

Rushent exprime le désir de s'éloigner des groupes de guitare, et achète une boîte à rythme Linn LM-1, des synthétiseurs Roland MC-8 Microcomposer et Jupiter-8 pour apprendre le séquençage et les techniques de synthétisation. Il crée son propre studio, Génétic, avec des synthétiseurs Synclavier et Fairlight CMI et une console de mixage MCI. Il dépense £35 000 uniquement pour la climatisation, et a un enregistreur numérique Mitsubishi Electric coûtant 75 000 livres.

Rushent utilise son matériel Roland pour enregistrer Homosapien, le premier album solo de Pete Shelley. Des démos, prévues à l'origine pour le quatrième album des Buzzcocks, sont considérées par Shelley et Rushent comme libérables, et Shelley signe un contrat avec Island Records. Leur travail est entendu par Simon Draper de Virgin Records, qui demande à Rushent de produire The Human League. Le travail de Rushent sur leur album Dare en 1981 lui vaut le BRIT Award du Meilleur producteur Britannique en 1982[6].

La production de Rushent sur Dare frustra le guitariste du groupe Jo Callis, la seule guitare présente sur l'album ayant été utilisée pour lancer une "noise gate" au synthétiseur. La chanteuse Susan Sulley est également déçue par la lenteur du travail de Rushent à la programmation de synthés. En 1983, Rushent quitte son propre studio après que Sulley ait fait un commentaire arbitraire à son sujet. Dans les années 1980, Rushent travaille avec XTC, Generation X, Altered Images et les Go-Go's[7].

Rushent décide de prendre une pause de la production en 1984[8], et vends tous ses actifs – y compris le studio Génétic. Il occupe brièvement un poste de consultant chez Virgin, mais prend sa retraite de l'industrie afin d'élever ses enfants.

Retour à la productionModifier

Rushent revient à l'industrie de la musique dans le milieu des années 1990, lorsqu'il crée Gush, un club dance à Greenham Common. The Prodigy est en tête d'affiche de la soirée d'ouverture du club, avec Mad Professor et LTJ Bukem. Son intérêt pour la production renaît bientôt, et il décide de rattraper son retard sur les avancées technologiques qu'il a manqué.

Rushent construit son Home studio autour d'une console Mackie, un enregistreur Alesis ADAT HD24 et un séquenseur Cubase 5, avec lesquels il produit la musique de The Pipettes, Does It Offend You, Yeah? et Killa Kela[9]. En 2005, il a produit l'album Hidden Heart d'Hazel O'Connor. L'année suivante, il participe au festival BBC Electric Proms en enregistrant Enid Blitz, les gagnants dans la région de Brighton, dans le manoir de Brentford.

En 2007, Rushent produit Cherry Vanilla de The (Fabulous) Cult of John Harley. L'enregistrement est utilisé par la chanteuse et actrice américaine Cherry Vanilla pour le lancement de son autobiographie Lick Me: How I Became Cherry Vanilla[10].

Au moment de sa mort, Rushent travaillait sur une nouvelle version de Dare pour le 30e anniversaire de sa sortie, remixé comme l'album Love and Dancing, mais en utilisant de vrais instruments de musique au lieu de synthétiseurs.

Vie privéeModifier

En 1972, Rushent épouse Linda Trodd, avec qui il a trois enfants – une fille Joanne et deux fils Tim et James. Ils se séparent dans les années 1980, et Rushent épouse ensuite Ceri Davis, avec qui il a une fille nommée Amy. Rushent vécu avec le Ceri et Amy dans le village du Berkshire, dans le haut Basildon[11]. Son fils James est le chanteur du groupe de dance-punk Does It Offend You, Yeah?. Rushent disparaît le 4 juin 2011.

DiscographieModifier

Year Artiste Enregistrement Type Role Reference
1970 Andrew Lloyd Webber Jesus Christ Superstar album studio Ingénieur du son
1971 T-Rex Electric Warrior album studio Ingénieur du son [12]
Gentle Giant Acquiring the Taste album studio Ingénieur du son
Compost Compost album studio Ingénieur du son, producteur
Stone the Crows Teenage Licks album studio Ingénieur du son
Fleetwood Mac Future Games album studio Ingénieur du son
1972 Groundhogs Hogwash album studio Ingénieur du son
Gentle Giant Three Friends album studio Ingénieur du son
Gentle Giant Octopus album studio Ingénieur du son
Stone the Crows Ontinuous Performance album studio Ingénieur du son
Shirley Bassey I Capricorn album studio Ingénieur du son
1973 Curved Air Air Cut album studio Producteur [13]
Chaos Down At The Club/You Could Be My Girl Single Compositeur, producteur
Johnny Harris All to Bring You Morning album studio Ingénieur du son, remixeur
Badger One Live Badger album live Ingénieur du son
1974 Riff Raff Original Man album studio Ingénieur du son [14]
The Sensational Alex Harvey Band The Impossible Dream album studio Ingénieur du son
Snafu Situation Normal album studio Ingénieur du son
Premiata Forneria Marconi The World Became the World album studio Ingénieur du son
1975 Danny Kirwan Second Chapter album studio Producteur [15]
Banco del Mutuo Soccorso Banco album studio Ingénieur du son
Shirley Bassey Good, Bad, but Beautiful album studio Ingénieur du son
Zzebra Panic album studio Ingénieur du son
1976 Roderick Falconer New Nation album studio Ingénieur du son
McKendree Spring Too Young to Feel This Old album studio Ingénieur du son
Shirley Bassey Love Life and Feelings album studio Ingénieur du son
1977 The Stranglers Rattus Norvegicus album studio Producteur
The Stranglers No More Heroes album studio Producteur
1978 The Stranglers Black and White album studio Producteur
Buzzcocks Another Music in a Different Kitchen album studio Producteur [16]
Generation X Generation X album studio Producteur [17]
Buzzcocks Love Bites album studio Producteur
999 Separates album studio Producteur [18]
Ian Gomm Gomm with the Wind album studio Producteur
Dr Feelgood Private Practice album studio Producteur
Ian Gomm Summer Holiday album studio Producteur
1979 The Stranglers Live (X Cert)' album live Producteur
Téléphone Crache Ton Venin album studio Producteur [19]
Buzzcocks A Different Kind of Tension album studio Producteur [20]
Jean-Jacques Burnel Euroman Cometh album studio Producteur [21]
1980 Téléphone Au Cœur De La Nuit album studio Producteur
Rachel Sweet Protect the Innocent album studio Producteur [22]
1981 The Human League Dare album studio Producteur
Pete Shelley Homosapien album studio Producteur
The Raybeats Guitar Beat album studio Producteur [23]
Altered Images Happy Birthday album studio Ingénieur du son, producteur
Deke Leonard Before Your Very Eyes album studio Ingénieur du son, producteur
The dB's Stands for Decibels album studio Mixage
1982 The Human League Love and Dancing album de remix Producteur
Altered Images Pinky Blue album studio Producteur [24]
The Members Uprhythm, Downbeat album studio Producteur [25]
1983 The Human League Fascination! E.P. Producteur
Pete Shelley XL1 album studio Producteur [26]
Intaferon Get Out Of London Single / 12" Producteur [27]
1984 The Human League Hysteria album studio Programmeur
Hazel O'Connor Smile album studio Producteur
The Go-Go's Talk Show album studio Ingénieur du son, producteur [28]
1985 Associates Perhaps album studio Producteur [29]
1988 Do-Re-Mi The Happiest Place in Town album studio Producteur
Associates Heart of Glass Single Producteur
1990 The Human League Heart Like a Wheel Single Producteur
Blonde Amer Blonde Amer Album studio Producteur
1993 Flop Whenever You're Ready album studio Producteur
1997 Ian Gomm Come On Single Producteur
2005 Hazel O'Connor Hidden Heart album studio Producteur
Carl Barat Under the Influence album studio Producteur
2009 Killa Kela Amplified album studio Producteur [30]
2010 The Pipettes Earth vs. The Pipettes album studio Producteur [31]
2011 Does It Offend You, Yeah? Don't Say We Didn't Warn You album studio Producteur
2011 The Pipettes Boo Shuffle Single Producteur

RéférencesModifier

  1. « BBC News, Martin Rushent, influential music producer, dies at 63 », (consulté le 5 juin 2011)
  2. (en) NME, « Producer Martin Rushent dies aged 63 », (consulté le 6 juin 2011)
  3. (en) Tom Flint, « Martin Rushent: from Punk to Electro », Sound on Sound, SOS Publications Group, (consulté le 6 juin 2011)
  4. (en) Alexandra Topping, « Prominent producer Martin Rushent dies aged 63 », The Guardian, UK,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Richard Buskin, « Human League "Don’t You Want Me" », Sound on Sound, SOS Publications, (consulté le 6 juin 2011)
  6. (en) Linda Serck, « Martin Rushent's studio stories », BBC,‎ (lire en ligne)
  7. (en) Andrew Vaughan, « Top British Producer Dies » [archive du ], Gibson, (consulté le 7 juin 2011)
  8. (en) Paul Dakeyne, « RIP Martin Rushent – Electronic Music Pioneer », DV247 (consulté le 7 juin 2011)
  9. (en) Jeremy Chick, « Killa Kela », Subba Cultcha, (consulté le 6 juin 2011)
  10. (en) « MEDIA ACCESS on the official Cherry Vanilla website », Cherry-vanilla.com (consulté le 13 août 2015)
  11. (en) Linda Serck, « Pangbourne producer to the stars », BBC,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Adam Sweeting, « Martin Rushent obituary », Guardian, UK,‎ (lire en ligne)
  13. (en) Eduardo Mota, « Curved Air: Air Cut », (consulté le 7 juin 2011)
  14. (en) Tommy Eyre, « Riff Raff », Alex Gitlin, (consulté le 7 juin 2011)
  15. (en) Roy Carr et Steve Clarke, Fleetwood Mac: Rumours n' Fax, Harmony Books, (ISBN 0-517-53365-0), p. 91
  16. (en) Pete Shelley, « Another Music In A Different Kitchen », (consulté le 7 juin 2011)
  17. (en) SPIN Magazine (ISSN 0886-3032), août 1993, vol. 9, no 5, p. 84, consulté le 7 juin 2011
  18. (en) Ira A Robbins, The Trouser Press guide to new wave records, C. Scribner's Sons, (ISBN 0-684-17943-1), p. 210
  19. (en) Ira A Robbins, The Trouser Press guide to new wave records, C. Scribner's Sons, (ISBN 0-684-17943-1), p. 318
  20. (en) Ira A Robbins, The Trouser Press guide to new wave records, C. Scribner's Sons, (ISBN 0-684-17943-1), p. 96
  21. (en) Ira A Robbins, The Trouser Press guide to new wave records, C. Scribner's Sons, (ISBN 0-684-17943-1), p. 638
  22. (en) High Fidelity, Audiocom, 1980, no 1–6, p. 112, consulté le 7 juin 2011
  23. (en) Billboard Magazine, novembre 1981 (ISSN 0886-3032), vol. 93, no 46, p. 90, consulté le 7 juin 2011
  24. (en) Ira A Robbins, The Trouser Press guide to new wave records, C. Scribner's Sons, (ISBN 0-684-17943-1), p. 8
  25. (en) Ira A Robbins, The Trouser Press guide to new wave records, C. Scribner's Sons, (ISBN 0-684-17943-1), p. 185
  26. (en) Colin Larkin, The Encyclopedia of Popular Music, Oxford University Press, (ISBN 0-19-531373-9), p. 401
  27. (en) Simon Fellowes, « Music » (consulté le 22 janvier 2014)
  28. (en) « Martin Rushent », www.allmusic.com (consulté le 8 juin 2011)
  29. (en) Ira A Robbins, The Trouser Press guide to new wave records, C. Scribner's Sons, (ISBN 0-684-17943-1), p. 28
  30. (en) « Killa Kela – Amplified », www.discogs.com (consulté le 9 juin 2011)
  31. (en) Chuck Eddy, « The Pipettes: Earth vs. the Pipettes », Rolling Stone, (consulté le 7 juin 2011)

Liens externesModifier