Ouvrir le menu principal

Marlies Schild

skieuse autrichienne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schild.

Marlies Raich
Image illustrative de l’article Marlies Schild
Marlies Schild à Semmering en 2010.
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active De 2001 à 2014
Site officiel www.marlies-schild.com
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Autriche autrichienne
Nationalité Autriche
Naissance (38 ans)
Lieu de naissance Saalfelden
Taille 1,72 m
Poids de forme 66 kg
Club SK Dienten - Salzburg
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver - 3 1
Championnats du monde (individuel) 1 2 2
Coupe du monde (globes) 5 3 3
Coupe du monde (épreuves) 37 13 18

Marlies Raich, née Marlies Schild le à Saalfelden, est une skieuse alpine autrichienne. Championne du monde de slalom en 2011 à Schladming, elle a remporté quatre fois la Coupe du monde de slalom entre 2007 et 2011, ainsi que la Coupe du monde de combiné en 2007. Elle a détenu le record de 35 victoires en slalom de Coupe du monde avant d'être dépassé par Mikaela Shiffrin, et est également vice-championne olympique de combiné en 2006, puis de slalom en 2010 et 2014.

BiographieModifier

Marlies Schild fait ses gammes en Coupe d'Europe à partir de la saison 1998/1999. Elle obtient rapidement ses premiers podiums dans les épreuves de vitesse en descente ou super-G. En mars 1999, elle participe aux championnats du monde juniors ; elle réalise sa meilleure performance sur la descente grâce à une sixième place[1]. Alors qu'elle a 19 ans, la multiplication des blessures et des opérations aux genoux contraint la skieuse à se concentrer désormais sur les disciplines techniques que sont le slalom et le slalom géant[2]. Entre la fin de la saison 2000/2001 et le début de celle de 2001/2002, Schild enchaîne podium sur podium en coupe d'Europe ce qui lui permet de faire ses grands débuts en Coupe du monde avant la fin cette seconde saison. Pour sa première apparition parmi l'élite mondiale, la skieuse âgée de 20 ans termine à la 25e place d'un slalom organisé à Sestrières en Italie le [3] ; elle marque donc ses premiers points dès sa première participation à une épreuve de ce niveau.

Dès lors, la slalomeuse intègre rapidement le groupe coupe du monde de la Wunderteam et multiplie les places dans le top-20 (elle obtient notamment une sixième place à Åre). Plus encore, ses performances lui permettent de gagner sa sélection pour les Jeux olympiques de 2002 organisés à Salt Lake City. Cependant, Marlies Schild ne s'illustre guère en sortant sur le premier tracé du slalom.

L’Autrichienne entame la saison 2003 par un premier podium en coupe du monde obtenu lors du slalom de l'étape d'Aspen (derrière les stars de la spécialité Anja Pärson et Janica Kostelić). Elle poursuit sa progression en multipliant les places d'honneur en slalom ce qui lui permet de participer aux Mondiaux 2003 organisés par la station suisse de Saint-Moritz. À cette occasion, elle retrouve les épreuves de vitesse grâce au combiné à l'issue duquel elle termine au pied du podium pour seulement deux centièmes (derrière la vainqueur Kostelic, elle est devancée par sa compatriote Nicole Hosp et la Suisse Marlies Oester). Quelques jours plus tard, elle obtient cette fois la médaille d'argent en terminant une nouvelle fois derrière la Croate Kostelic mais devant Hosp. Schild achève sa première saison complète en Coupe du monde par une 19e place finale au classement général et une 5e au classement particulier du slalom.

Après plusieurs podiums lors de la saison 2003/2004, Marlies Schild remporte sa première victoire en Coupe du monde à Sestrières en mars 2004 lors des finales annuelles. Là-même où elle avait fait ses grands débuts en coupe du monde, elle s'impose devant l'Américaine Sarah Schleper et la Finlandaise Tanja Poutiainen. En 2004/2005, malgré un début de saison raté en slalom elle s'affirme de plus en plus comme une skieuse complète. Elle s'illustre ainsi en slalom géant en remportant sa première victoire à Semmering puis retrouve les sommets en slalom grâce à deux victoires consécutives toujours à Semmering et à Santa Catarina. Elle poursuit sa saison par une nouvelle disctinction mondiale obtenue sur le combiné lors des Mondiaux 2005 de Bormio (elle termine troisième derrière Janica Kostelić et Anja Pärson) ; lors des finales de Lenzerheide enfin, elle monte pour la première fois sur le podium d'une épreuve de vitesse, le super-G.

 
Marlies Schild lors d'un slalom à Aspen en 2006

Marlies Schild prépare au mieux le rendez-vous olympique de Turin en enchaînant trois victoires consécutives en slalom lors des épreuves de la coupe du monde 2006. Lors des Jeux olympiques de 2006, la skieuse confirme son statut d'outsider sans pour autant monter sur la plus haute marche de podium. Sur le combiné tout d'abord, elle décroche l'argent en échouant à une demi-seconde de Janica Kostelic qui remporte alors son dernier titre majeur. Sur l'épreuve du slalom, Schild monte sur la troisième marche du podium derrière Anja Paerson et sa compatriote Nicole Hosp. Elle participe enfin au slalom géant mais ne confirme pas les progrès effectués durant l'année avec une 17e place.

Lors de la Coupe du monde 2007, l'Autrichienne survole les épreuves de slalom en remportant sept des neuf étapes de la saison ce qui lui permet de remporter haut la main le petit globe de cristal de la spécialité (avec plus de 300 points d'avance sur sa dauphine et compatriote Nicole Hosp) ; elle remporte également celui des épreuves combinées. C'est cependant derrière cette même Hosp que Marlies Schild achève la saison au second rang du classement général. Lors de cette saison riche de 14 podiums en coupe du monde, l'Autrichienne obtient son premier top-3 en descente à Lenzerheide et ajoute deux médailles individuelles mondiales à son palmarès. En effet, lors des championnats du monde 2007 d'Are, la skieuse obtient la médaille d'argent sur le slalom alors qu'elle était largement favorite[4] (derrière la Tchèque Sarka Zahrobska) puis le bronze sur le super-combiné (derrière Anja Paerson et l'Américaine Julia Mancuso). Avec l'équipe d'Autriche, elle obtient même la médaille d'or lors de la Coupe des nations.

Dans la dynamique de la saison précédente, Marlies Schild remporte le premier slalom de la saison 2008, une performance rééditée à trois reprises durant l'hiver lui permettant ainsi de lutter pour le globe de cristal de la spécialité avec sa compatriote Nicole Hosp.

Pour la saison 2009, elle déclare forfait pour toute la compétition avant le début de celle-ci en raison de fractures au tibia et au péroné lors d'un entraînement près de Sölden début octobre 2008[5]. Lors des championnats du monde 2011 elle remporte sa première médaille d'or en slalom.

Lors de la saison 2011-2012, Marlies Schild remporte les cinq premiers slaloms de coupe du monde au programme (Aspen, Courchevel, Flachau, Lienz, Zagreb). Elle enfourche lors de la première manche de la sixième épreuve disputée à Kranjska Gora[6].

Le 19 décembre 2012, elle se blesse lors d'un entrainement. Victime d'une déchirure du ligament interne du genou droit, opérée deux jours plus tard, Marlies Schild tente néanmoins un retour pour le slalom des championnats du monde de Schladming programmé le 16 février 2013[7].

Le 17 décembre 2013, Schild gagne le slalom de Courchevel, sa 34e victoire dans la discipline en coupe du monde, ce qui fait d'elle la skieuse la plus titrée en coupe du monde de slalom, à égalité avec la Suissesse Vreni Schneider[8]. Elle devient seule détentrice de ce record 12 jours plus tard en gagnant l'épreuve de Lienz[9]. Son total de 35 victoires en slalom est dépassé par Mikaela Shiffrin au cours de la saison 2018-2019[10].

Schild met un terme à sa carrière de skieuse en septembre 2014[11]. En 2015, elle épouse son compagnon double champion olympique Benjamin Raich, prend son nom de famille, et le 20 octobre de la même année, donne naissance à leur premier enfant, Josef[12].

PalmarèsModifier

Jeux olympiques d'hiverModifier

Article détaillé : Ski alpin aux Jeux olympiques.
Épreuve / Édition   Salt Lake City 2002   Turin 2006   Vancouver 2010   Sochi 2014
Slalom Géant - 17e - -
Slalom Ab.   Bronze   Argent   Argent
Combiné -   Argent - -

Championnats du mondeModifier

Article détaillé : Championnats du monde de ski alpin.
Épreuve / Édition   Saint-Moritz 2003   Bormio 2005   Åre 2007   Garmisch-Partenkirchen 2011   Schladming 2013
Slalom géant - 14e Ab. 8e -
Slalom   Argent Dsq   Argent   Or 9e
Combiné 4e   Bronze   Bronze - -
Par équipes - -   Or   Argent -

Légende : Dsq = disqualification, Ab. = n'a pas terminé la course

Coupe du mondeModifier

Article détaillé : Coupe du monde de ski alpin.
  • Meilleur classement général : 2e en 2007.
  • 5 petits globes de cristal :
    • Vainqueur du classement du slalom en 2007, 2008, 2011 et 2012.
    • Vainqueur du classement du combiné en 2007.
  • 68 podiums, dont 37 succès (35 en slalom, 1 en géant, 1 en combiné).

Différents classements en Coupe du mondeModifier

Saison / Épreuve Général Descente Super G Slalom géant Slalom Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
2002 53e 134 - - - - - - 16e 134 - -
2003 19e 342 - - - - - - 5e 342 - -
2004 14e 455 - - - - 49e 8 2e 447 - -
2005 8e 669 30e 34 25e 80 15e 150 3e 376 9e 29
2006 6e 961 40e 32 17e 120 17e 154 2e 550 4e 105
2007 2e 1482 12e 199 14e 135 12e 168 1re 760 1re 220
2008 5e 1120 15e 156 25e 49 11e 169 1er 640 5e 106
2009 - - - - - - - - - - - -
2010 15e 420 - - - - - - 3e 420 - -
2011 6e 756 - - - - 17e 76 1er 680 - -
2012 8e 925 - - - - 15e 135 1re 760 - -
2013 57e 125 - - - - 32e 45 26e 80 - -
2014 17e 385 - - - - - - 3e 385 - -

Détail des victoiresModifier

Saison / Épreuve Slalom géant Slalom Combiné Total
2003-2004 -   Sestrières - 1
2004-2005   Semmering   Semmering
  Santa Catarina
- 3
2005-2006 -   Lienz
  Zagreb
  Maribor
- 3
2006-2007 -   Levi
  Aspen
  Val d'Isère
  Zagreb
  Kranjska Gora
  Sierra Nevada
  Zwiesel
  Reiteralm 8
2007-2008 -   Reiteralm
  Panorama
  Spindleruv Mlyn
  Ofterschwang
  Bormio
- 5
2009-2010 -   Lienz
  Flachau
  Garmisch-Partenkirchen
- 3
2010-2011 -   Levi
  Courchevel
  Semmering
  Zagreb
  Arber-Zwiesel
  Špindlerův Mlýn
- 6
2011-2012 -   Aspen
  Courchevel
  Flachau
  Lienz
  Zagreb
  Soldeu
- 6
2013-2014 -   Courchevel
  Lienz
- 2
Total 1 35 1 37

Coupe d'EuropeModifier

  • 8 podiums dont 3 victoires.

Championnats d'AutricheModifier

  • 5 fois championne d'Autriche de slalom : 2002, 2003, 2008, 2010 et 2011.

Notes et référencesModifier

  1. Classement de la course, site de la FIS.
  2. Biographie sur le site fr.sports.yahoo.com
  3. Classement de la course, site de la FIS.
  4. « Qui peut battre Schild ? », article du site de L'Équipe, lequipe.fr, 15 février 2007.
  5. (fr) Saison terminée pour Marlies Schild, www.myfreesport.fr, 9 octobre 2009.
  6. (fr) Nicolas Sbarra, « Fin de série pour Schild, Kirchgasser en pole », sur eurosport.fr,
  7. Le Dauphiné.com/Ski chrono "Slalom: Marlies Schild sera bien en piste pour défendre son titre", consulté le 14/02/2013
  8. « Marlies Schild au-dessus du lot », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  9. Benoît Vittek, « Lienz - Slalom : Marlies Schild, le record à la maison », sur eurosport.fr,
  10. V.P., « Mikaela Shiffrin s’offre une 36e victoire en slalom, et un record, à Semmering », sur Ski Chrono/Le Dauphiné, (consulté le 29 décembre 2018).
  11. « Marlies Schild arrête sa carrière », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  12. Purepeole, « Marlies Schild : La star du ski autrichien maman d'un petit Joseph », sur Purepeople.com (consulté le 29 décembre 2018)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :