Marina Bazanova

joueuse soviétique de handball

Marina Bazanova
Image illustrative de l’article Marina Bazanova
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de l'URSS Union soviétique
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance
Lieu Omsk (RSFS de Russie)
Date de décès (à 57 ans)
Lieu de décès Brême (Allemagne)
Taille 1,68 m (5 6)
Masse 70 kg (154 lb)
Poste Ailière droite
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
1982-1991 Spartak Kiev
1991-1997 TuS Walle Brême
*Statistiques en compétitions nationales et continentales.
Sélections en équipe nationale
Année(s)Équipe M. (B.)
1980-1992 Union soviétique
1992 Drapeau : Équipe unifiée Équipe unifiée de l’ex-URSS 5 (19)
Équipes entraînées
Année(s)Équipe Stat
1997-2008 Werder Brême

Marina Viktorovna Bazanova (en russe : Марина Викторовна Базанова), née le à Omsk (RSFS de Russie) et morte le à Brême (Allemagne)[1], est une handballeuse internationale soviétique.

BiographieModifier

CarrièreModifier

Marina Bazanova est notamment triple championne du monde et double médaillée de bronze aux Jeux olympiques en Jeux olympiques de 1988 et Jeux olympiques de 1992[2]. Elle n'a toutefois pas pu participer ni aux Jeux olympiques de Moscou en 1980 à cause d'une blessure au dos contractée pendant la préparation[3] ni aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984 du fait du boycott de l'URSS.

En club, elle est repéré dès l'âge de 16 ans par Igor Tourtchine, l'entraîneur du Spartak Kiev, mais ne s'y impose qu'un peu plus tard[3]. Avec le meilleur club européen des années 1980, elle remporte cinq Coupe des clubs champions et autant de championnat d'Allemagne.

En 1991, elle rejoint l'Allemagne et le TuS Walle Brême[4],[5], le meilleur club allemand du début des années 1990. En 1997, elle rejoint un autre club brêmois, le Werder Brême, en tant que joueuse puis entraîneuse jusqu'en 2008[6].

PalmarèsModifier

En équipe nationaleModifier

En clubModifier

Compétitions internationales
Compétitions nationales

Distinction individuelleModifier

Notes et référencesModifier

  1. (ru) « Marina Bazanova est décédée... », sur rushandball.ru, Fédération russe de handball, (consulté le )
  2. (en) Profil olympique de Marina Bazanova sur sports-reference.com
  3. a et b (ru) « Marina Bazanova : "J'ai pleuré dans un taxi. Mais ils m'ont dit que cela arrivait à tout le monde" », sur handballfast.com, (consulté le )
  4. (ru) « Marina Bazanova. Appartement de trois pièces sur Khreshchatyk comme alternative à l'équipe nationale de l'URSS », sur handballfast.com, (consulté le )
  5. (de) « Frauenhandball — Männerfreundschaft », Die Tageszeitung (taz),‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. (de) « SV Werder trauert um Marina Basanova », sur werder.de, (consulté le )

Liens externesModifier