Handball aux Jeux olympiques d'été de 1980

Handball aux
Jeux olympiques de 1980
Description de l'image Handball pictogram.svg. Description de l'image Logo JO d'été - Moscou 1980.svg.
Généralités
Sport Handball
Organisateur(s) Fédération internationale de handball (IHF)
Édition Hommes : 3e[NB 1] ; Femmes : 2e
Lieu(x) Drapeau : URSS Moscou
Date du 20 au
Nations 14 pays
Participants 18 équipes
(12 masc. et 6 fém.)
Épreuves 2
Site(s) 2 : Palais des sports du Dinamo (en) et Palais des sports Sokolniki

Palmarès
Tenant du titre masculin : Drapeau : URSS Union soviétique
féminin : Drapeau : URSS Union soviétique
Vainqueur masculin : Drapeau : Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est
féminin : Drapeau : URSS Union soviétique
Deuxième masculin : Drapeau : URSS Union soviétique
féminin : Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie
Troisième masculin : Drapeau : République socialiste de Roumanie Roumanie
féminin : Drapeau : Allemagne de l'Est All. de l'Est
Meilleur(s) buteur(s) masculin : Drapeau : Pologne Jerzy Klempel (42)
féminin : Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Biserka Višnjić (33)

Navigation

Les compétitions masculine et féminine de handball aux Jeux olympiques d'été de 1980 organisés à Moscou en Union des républiques socialistes soviétiques, se sont déroulés du 20 au au Palais des sports Sokolniki et au Palais des sports du Dinamo (en) de Moscou. Ces Jeux sont marqués par le boycott de certaines nations, mais en dehors de l'absence de l'Allemagne de l'Ouest, Championne du monde masculine en 1978, les meilleures nations mondiales sont présentes.

Dans le tournoi olympique hommes, l'Allemagne de l'Est s'est imposée après prolongation en finale face à l'URSS qui doit donc se contenter de la médaille d'argent. La Roumanie a écarté la Hongrie pour remporter la médaille de bronze.

Dans le tournoi olympique femmes, l'URSS a gagné tous ses matchs dans cette poule unique et conserve ainsi son titre olympique. La Yougoslavie et l'Allemagne de l'Est, à égalité de points, sont départagés à la différence de buts générale au profit des Yougoslaves.

Podiums finauxModifier

Podium femmesModifier

Médaille Pays Joueurs
    Union soviétique Larissa Karlova, Tatiana Kotchergina-Makarets, Valentina Loutaïeva, Aldona Česaitytė-Nenėnienė, Lioubov Odinokova, Irina Palchikova, Lioudmila Poradnik, Ioulia Safina, Larissa Savkina, Sigita Strečen, Natalia Tcherstiouk-Timochkina, Zinaïda Tourtchina, Olga Zoubareva ; Entraîneur : Igor Tourtchine
    Yougoslavie Svetlana Anastasovska, Mirjana Đurica, Radmila Drljača, Katica Ileš, Slavica Jeremić, Svetlana Kitić, Jasna Merdan, Vesna Milosević, Mirjana Ognjenović, Vesna Radović, Radmila Savić, Ana Titlić, Biserka Višnjić, Zorica Vojinović
    Allemagne de l'Est Birgit Heinecke, Roswitha Krause, Waltraud Kretzschmar, Katrin Krüger, Kornelia Kunisch, Evelyn Matz, Kristina Richter, Christina Rost, Sabine Röther, Renate Rudolph, Marion Tietz, Petra Uhlig, Claudia Wunderlich, Hannelore Zober

Podium hommesModifier

Médaille Pays Joueurs
    Allemagne de l'Est Hans-Georg Beyer, Lothar Doering, Günter Dreibrodt, Günter Dreibrodt, Klaus Gruner, Rainer Höft, Hans-Georg Jaunich, Hartmut Krüger, Peter Rost, Dietmar Schmidt, Wieland Schmidt, Siegfried Voigt, Frank-Michael Wahl, Ingolf Wiegert. Entraineur : Paul Tiedemann
    Union soviétique Alexandre Anpilogov, Vladimir Belov, Evgeni Tchernitchov, Anatoli Fedioukine, Mikhaïl Ichtchenko, Alexandre Karchakevitch, Youri Kidyaev, Vladimir Kravtsov, Sergueï Kouchniriouk, Victor Makhorine, Voldemaras Novickis, Vladimir Repev, Mikola Tomine, Alexeï Zhouk. Entraineur : Anatoli Evtouchenko
    Roumanie Ștefan Birtalan, Iosif Boroş, Adrian Cosma, Cezar Drăgăniță, Marian Dumitru, Cornel Durău, Alexandru Fölker, Claudiu Ionescu, Nicolae Munteanu, Vasile Stîngă, Lucian Vasilache, Neculai Vasilcă, Radu Voina, Maricel Voinea. Entraineur : Ioan Kunst-Ghermănescu, Niculae Nedeff et Lascăr Pană

Tournoi olympique hommesModifier

A l'issue des deux derniers grands tournois de préparation (le tournoi des Carpates en Roumanie et le tournoi de Valladolid en Espagne), les techniciens acceptaient, semble-t-il, l'autorité et l'hégémonie soviétique d'un côté et le renouveau de la Roumanie de l'autre. Ces deux grandes nations étant toutefois dans la même poule, la seule certitude était de ne pas pouvoir assister à une finale URSS-Roumanie. Mais ce tournoi, dont l'issue, pour beaucoup, était connue d'avance, allait nous réserver son lot de surprises et de rebondissements extraordinaires[1] :

  • Dans le Groupe A :
    • l'Espagne a commencé son festival en battant le Danemark, 4e au Mondial A de 78 ;
    • la Pologne, qui est pourtant apparue vieillissante pour certains joueurs et un peu inexpérimentée par ses jeunes joueurs, a laissé le Danemark à 14 buts (26-12). C'était le premier KO des Jeux olympiques.
    • l'Espagne bien partie s'est essoufflée. Elle a été tenue en échec par Cuba (24-24) ;
    • le Danemark s'est ressaisi après sa lourde défaite face à la Pologne mais s'est malgré tout incliné 15-16 face à la Hongrie ;
    • la Pologne s'est inclinée 22-24 devant une équipe d'Espagne plus combattante et orgueilleuse que jamais. La Pologne termine 4e derrière son adversaire du jour et descend dans le Mondial B avec le Danemark et la Suisse (Groupe B) ;
    • En revanche, pas de grand suspense à la tête de la poule puisque la RDA a fini en tête devant une excellente Hongrie.
  • Dans le Groupe B :
    • l'Algérie a bien résisté face à la Yougoslavie 22-18 mais a ensuite connu les pires difficultés dues à son manque de préparation et au rajeunissement de son équipe ;
    • le Koweit, nouveau venu et entraîné par le Hongrois de Honved Adorjan, n'a fait que participer ! C'est bien pour l'Olympisme mais peu intéressant au plan de la compétition...
    • la Yougoslavie a battu la Roumanie 23-21, c'est le premier grand résultat, la Yougoslavie s'est immiscée entre la Roumanie et l'U.R.S.S.
    • menée 9-15 à la mi-temps par l'URSS triomphante et jouant un handball de rêve, la Roumanie a totalement renversé la situation, refaisant progressivement son retard pour s'imposer 22-19 dans une ambiance dramatique ;
    • le Match URSS - Yougoslavie est devenu décisif et les Yougoslaves, après avoir eu pendant 55 minutes leur place en finale olympique mais avoir raté 5 pénalties dans les 30 dernières minutes, sont battus de 5 buts (22-17) et termine même derrière la Roumanie, synonyme de match pour la 5e place ;
    • les Roumains ont eu eux aussi beaucoup d'émotions après avoir manqué au goal-average particulier leur place en finale du fait de la victoire soviétique face aux Yougoslaves. Ils doivent toutefois l'emporter contre la Suisse pour jouer la médaille de bronze. A égalité à 10 minutes de la fin, ils ne gagnèrent pourtant que 18-16 et évitèrent une humiliante défaite qui les aurait vu être relégués dans le Mondial B.
  • Les finales devaient apporter aussi leur lot d'imprévus :
    • l'Espagne repoussait la future et jeune équipe yougoslave pour terminer à la cinquième place.
    • toujours champions olympiques, les Roumains devaient se contenter d'une médaille de bronze glanée face à la Hongrie.
    • surtout la RDA, bien inspirée, battait l'URSS après prolongations ; en utilisant tous ses moyens, face aux gigantesques et talentueux Soviétiques dont on se demande encore pourquoi et comment ils ont perdu.

QualificationsModifier

Les douze équipes qualifiées sont[1],[2] :

Équipe Motif de qualification Commentaire
  Union soviétique Pays hôte -
  Allemagne de l'Ouest Vainqueur du Championnat du monde 1978 Boycott
  Allemagne de l'Est 3e du Championnat du monde 1978 -
  Danemark 4e du Championnat du monde 1978 -
  Yougoslavie 5e du Championnat du monde 1978 -
  Pologne 6e du Championnat du monde 1978 -
  Roumanie 7e du Championnat du monde 1978 -
  Espagne Vainqueur du Championnat du monde B 1979 -
  Suisse 2e du Championnat du monde B 1979 -
  Hongrie 3e du Championnat du monde B 1979 Remplace l'Allemagne de l'Ouest
  Tunisie Vainqueur du Championnat d'Afrique 1979 Boycott
  Algérie 3e du Championnat d'Afrique 1979 Remplace la Tunisie[NB 2]
  Cuba Vainqueur du Championnat panaméricain 1979 -
  Japon vainqueur du tournoi de qualification d'Asie 1979[3] Boycott
  Koweït 3e du Championnat d'Asie 1979 Remplace le Japon[NB 3]

Groupe AModifier

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1   Allemagne de l'Est 9 5 4 1 0 108 92 16
2   Hongrie 8 5 3 2 0 96 88 8
3   Espagne 5 5 2 1 2 102 106 -4
4   Pologne 5 5 2 1 2 123 97 26
5   Danemark 2 5 1 0 4 96 104 -8
6   Cuba 1 5 0 1 4 103 141 -38
  • Qualification pour la finale.
  • Qualification pour le match pour la 3e place.
  • Matchs de classements pour la 5e à la 12e place.
  • 20 juillet, Palais des sports Sokolniki
    • Danemark - Cuba : 30-18
    • Pologne - Hongrie : 20-20
    • Allemagne de l'Est - Espagne : 21-17
  • 22 juillet, Palais des sports du Dinamo
    • Pologne - Cuba : 34-19
    • Danemark - Espagne : 19-20
    • Allemagne de l'Est - Hongrie : 14-14
  • 24 juillet, Palais des sports Sokolniki
    • Espagne - Hongrie : 17-20
    • Danemark - Pologne : 12-26
    • Allemagne de l'Est - Cuba : 27-20
  • 26 juillet, Palais des sports du Dinamo
    • Espagne - Cuba : 24-24
    • Danemark - Hongrie : 15-16
    • Allemagne de l'Est - Pologne : 22-21
  • 28 juillet, Palais des sports Sokolniki
    • Hongrie - Cuba : 26-22
    • Pologne - Espagne : 22-24
    • Allemagne de l'Est - Danemark : 24-20

Groupe BModifier

 
Les joueurs soviétiques fêtent leur victoires contre la Yougoslavie.
 
Le banc soviétique lors du match contre la Roumanie.
 
Le soviétique Mikhaïl Ichtchenko face à un tireur Koweïtien.

L'URSS (+2), la Roumanie (+1) et la Yougoslavie (-3) sont départagés selon la différence de buts particulière entre les trois nations et comme 4 ans plus tôt, la Yougoslavie doit se contenter du match pour la 5e place.

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Dép
1   Union soviétique 8 5 4 0 1 134 75 59 +2
2   Roumanie 8 5 4 0 1 119 88 31 +1
3   Yougoslavie 8 5 4 0 1 132 92 40 -3
4   Suisse 4 5 2 0 3 110 98 12 /
5   Algérie 2 5 1 0 4 94 124 -30 /
6   Koweït 0 5 0 0 5 64 176 -112 /
  • Qualification pour la finale.
  • Qualification pour le match pour la 3e place.
  • Matchs de classements pour la 5e à la 12e place.
  • 20 juillet, Palais des sports du Dinamo
    • Yougoslavie - Algérie : 22-18
    • Roumanie - Koweït : 32-12
    • URSS - Suisse : 22-15
  • 22 juillet, Palais des sports Sokolniki
    • Roumanie - Algérie : 26-18
    • URSS - Koweït : 38-11
    • Yougoslavie - Suisse : 26-21
  • 24 juillet, Palais des sports du Dinamo
    • Suisse - Koweït : 32-14
    • URSS - Algérie : 33-10
    • Yougoslavie - Roumanie : 23-21
  • 26 juillet, Palais des sports Sokolniki
    • Suisse - Algérie : 26-18
    • Yougoslavie - Koweït : 44-10
    • URSS - Roumanie : 19-22
  • 28 juillet, Palais des sports du Dinamo
    • Koweït - Algérie : 17-30
    • Roumanie - Suisse : 18-16
    • URSS - Yougoslavie : 22-17

Tour finalModifier

Match Date Équipe 1 Scores[1] Équipe 2
Finale   Allemagne de l'Est 23 – 22ap (20-20, 10-10)   Union soviétique
Match pour la 3e place   Roumanie 20 – 18 (16-13)   Hongrie
Match pour la 5e place   Espagne 24 – 23ap (21-21, 12-7)   Yougoslavie
Match pour la 7e place   Pologne 23 – 22ap (20-20, 11-10)   Suisse
Match pour la 9e place   Danemark 28 – 20 (15-9)   Algérie
Match pour la 11e place   Cuba 32 – 24 (16-13)   Koweït

BilanModifier

Rang Équipe Qualifications[1]
    Allemagne de l'Est Qualifiés pour le Championnat du monde 1982
    Union soviétique
    Roumanie
4e   Hongrie
5e   Espagne
6e   Yougoslavie
7e   Pologne Qualifiés pour le Championnat du monde B 1981
8e   Suisse
9e   Danemark
10e   Algérie Tournois de qualifications continentaux
11e   Cuba
12e   Koweït

StatistiquesModifier

Les meilleures buteurs sont[4]

Rang Joueur Nation Buts MJ Moy
Total Ch. 7m
1 Jerzy Klempel   Pologne 42 22 20 6 7,0
2 Ernst Züllig   Suisse 40 18 22 6 6,7
3 Vasile Stîngă   Roumanie 36 34 2 6 6
4 Jesús Agramonte   Cuba 34 28 6 6 5,7
5 Pavle Jurina   Yougoslavie 33 33 0 6 5,5
Frank-Michael Wahl   Allemagne de l'Est 33 33 0 6 5,5
Ahcene Djeffal   Algérie 33 14 19 6 5,5
8 Zsolt Kontra   Hongrie 30 18 12 6 5
Juan Prendes   Cuba 30 18 12 6 5
10 Alexandre Anpilogov   Union soviétique 29 15 14 6 4,8

Tournoi olympique femmesModifier

QualificationsModifier

Les six équipes qualifiées sont[5] :

Équipe Motif de qualification Commentaire
  Union soviétique Pays hôte (et finaliste du Championnat du monde 1978) -
  Allemagne de l'Est Vainqueur du Championnat du monde 1978 -
  Hongrie 3e du Championnat du monde 1978 -
  Tchécoslovaquie 4e du Championnat du monde 1978 -
  Yougoslavie 5e du Championnat du monde 1978 -
  Corée du Sud Vainqueur du tournoi de qualification olympique[NB 4] Boycott
  RP Congo 2e du tournoi de qualification olympique[NB 4] Remplace la Corée du Sud

RésultatsModifier

Dans cette poule unique, l'URSS remporte tous ses matchs et conserve ainsi son titre olympique. La Yougoslavie et l'Allemagne de l'Est, à égalité de points et ayant fait match nul, sont départagées à la différence de buts générale au profit des Yougoslaves. Pour la même raison, la Hongrie se classe 4e devant la Tchécoslovaquie.

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Dép
    Union soviétique 10 5 5 0 0 99 52 47 /
    Yougoslavie 7 5 3 1 1 107 67 40 +40
    Allemagne de l'Est 7 5 3 1 1 91 58 33 +33
4e   Hongrie 3 5 1 1 3 80 74 6 +6
5e   Tchécoslovaquie 3 5 1 1 3 65 78 -13 -13
6e   RP Congo 0 5 0 0 5 46 159 -113 /
  • Champion olympique
  • Vice-champion olympique
  • Médaille de bronze
  • 21 juillet
    • Palais des sports Sokolniki 17h00 URSS - République du Congo : 30-11
    • Palais des sports du Dinamo 18h30 RDA - Tchécoslovaquie : 16-10
    • Palais des sports du Dinamo 20h00 Hongrie - Yougoslavie : 10-19
  • 23 juillet
    • Palais des sports Sokolniki 17h00 URSS - Tchécoslovaquie : 17-7
    • Palais des sports du Dinamo 18h30 Hongrie - République du Congo : 39-10
    • Palais des sports du Dinamo 20h00 RDA - Yougoslavie : 15-15
  • 25 juillet
    • Palais des sports Sokolniki 17h00 URSS - Hongrie : 16-12
    • Palais des sports du Dinamo 18h30 RDA - République du Congo : 28-6
    • Palais des sports du Dinamo 20h00 Tchécoslovaquie - Yougoslavie : 15-25
  • 27 juillet
    • Palais des sports Sokolniki 17h00 URSS - Yougoslavie : 18-9
    • Palais des sports du Dinamo 18h30 Tchécoslovaquie - République du Congo : 23-10
    • Palais des sports du Dinamo 20h00 RDA - Hongrie : 19-9
  • 29 juillet
    • Palais des sports Sokolniki 13h00 Yougoslavie - République du Congo : 39-9
    • Palais des sports Sokolniki 14h30 Hongrie - Tchécoslovaquie : 10-10
    • Palais des sports Sokolniki 18h30 RDA - URSS : 13-18

StatistiquesModifier

Les meilleures marqueuses sont[6]

Rang Joueuse Nation Buts MJ Moy
Total Ch. 7m
1 Biserka Višnjić   Yougoslavie 33 21 12 5 6,6
2 Svetlana Dašić-Kitić   Yougoslavie 29 13 16 5 5,8
3 Tatiana Kotchergina   Union soviétique 28 16 12 5 5,6
4 Marianna Nagy   Hongrie 26 16 10 5 5,2
5 Jana Kuťková   Tchécoslovaquie 22 2 20 5 4,4
6 Olga Zoubareva   Union soviétique 21 9 12 5 4,2
7 Larissa Karlova   Union soviétique 19 19 0 5 3,8
Solange Koulinka   RP Congo 19 16 3 5 3,8
Sabine Röther   Allemagne de l'Est 19 12 7 5 3,8
Kristina Richter   Allemagne de l'Est 19 9 10 5 3,8

GalerieModifier

Tableau des médaillesModifier

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   Union soviétique 1 1 0 2
2   Allemagne de l'Est 1 0 1 2
3   Yougoslavie 0 1 0 1
4   Roumanie 0 0 1 1
Total 2 2 2 6

Notes et référencesModifier

Notes
  1. Il s'agit de la 3e apparition à 7 joueurs et en salle mais la 4e apparition du handball masculin aux Jeux olympiques, la première (en 1936) s'étant jouée à 11 joueurs et en plein air.
  2. L'Égypte, 2e de la CAN, fait partie des pays boycottant les JO.
  3. La Corée du Sud et Taïwan, respectivement 2e et 3e du tournoi de qualification d'Asie, font partie des pays boycottant les JO. Le Japon et la Chine, respectivement 1er et 2e du Championnat d'Asie 1979, faisant également le boycott, le représentant du continent asiatique s'est porté sur le Koweït, 3e du Championnat d'Asie 1979.
  4. a et b Ce tournoi a opposé la Corée du Sud, vainqueur du tournoi de qualification d'Asie (devançant le Japon et Taïwan), le Congo, vainqueur du Championnat d'Afrique des nations 1979 et les États-Unis, représentant du continent américain (la première édition du Championnat panaméricain n'aura lieu qu'en 1986.). Source : « Tournoi de qualification olympique femmes », sur todor66.com (consulté le 31 octobre 2019)
Références
  1. a b c et d « Moscou : les Jeux sont faits pour la RDA et l’URSS », Hand-ball : bulletin fédéral, Fédération française de handball, no 164,‎ , p. 8-11 (lire en ligne, consulté le 6 mars 2020)
  2. (en) « Qualification du tournoi olympique hommes », sur todor66.com (consulté le 6 mars 2020)
  3. « Tournoi de qualification d'Asie 1979 », sur todor66.com (consulté le 6 mars 2020)
  4. (en) « Rapport officiel des Jeux olympiques d'été de 1988 à Séoul, partie 3 », sur Olympic Official Reports Collection, LA84 Foundation (consulté le 17 février 2020), p. 357
  5. « Qualification du tournoi olympique femmes », sur todor66.com (consulté le 4 mars 2017)
  6. (en) « Rapport officiel des Jeux olympiques d'été de 1988 à Séoul, partie 3 », sur Olympic Official Reports Collection, LA84 Foundation (consulté le 17 février 2020), p. 365

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :