Sommersdorf (Börde)

établissement humain en Allemagne
(Redirigé depuis Marienborn)

Sommersdorf
Sommersdorf (Börde)
Couvent de Marienborn.
Blason de Sommersdorf
Armoiries
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de Saxe-Anhalt Saxe-Anhalt
Arrondissement
(Landkreis)
Börde
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
3
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Peter Müller (SPD)
Code postal 39365
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
15 0 83 485
Indicatif téléphonique +49 (0)39402, 39400
Immatriculation BK, BÖ, HDL, OC, OK, WMS, WZL
Démographie
Population 1 392 hab. ()
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 10′ 00″ nord, 11° 04′ 59″ est
Altitude 165 m
Superficie 2 932 ha = 29,32 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Sommersdorf
Géolocalisation sur la carte : Saxe-Anhalt
Voir sur la carte topographique de Saxe-Anhalt
City locator 14.svg
Sommersdorf
Liens
Site web www.sommersdorf.de

Sommersdorf est une commune allemande de l'arrondissement de la Börde, dans le Land de Saxe-Anhalt.

GéographieModifier

Sommersdorf se situe au sud de la cordillère Lappwald, dans les contreforts septentrionaux du Harz, près de la frontière avec le Land de Basse-Saxe à l'ouest. Le territoire communal comprend les villages de Marienborn, Sommerschenburg et Sommersdorf.

Communes limitrophes de Sommersdorf
Ingersleben
Harbke   Wefensleben
Helmstedt
Hötensleben
Völpke

Sommersdorf se trouve sur la Bundesstraße 245a reliant Helmstedt et Hötensleben.

HistoireModifier

Le village est mentionné pour la première fois sous le nom de Sumarasthorpa en 983 dans un répertoire de l'abbaye Saint-Ludger de Helmstedt. Le château de Sommerschenburg fut la propriété des comtes de Walbeck (parents du chroniqueur Dithmar) au XIe siècle. En 1138, l'abbaye de Mariental est fondée par Frédéric II von Sommerschenburg, comte palatin de Saxe. La forteresse a été le théâtre de combats entre le duc Henri le Lion et l'archevêque Wichmann de Magdebourg, ainsi qu'entre le roi Otton IV et Philippe de Souabe.

L'archevêque Wichmann a fondé un couvent des Augustines à Marienborn en 1191, un lieu marial de pèlerinages. À partir de 1208, le domaine faisait partie de l'archevêché de Magdebourg.

Le château de Sommerschenburg fut dévasté en 1626 durant la guerre de Trente Ans. Après la guerre et les décisions prises dans les traités de Westphalie, la principauté ecclésiastique de Magdebourg fut sécularisée en 1680 et devint alors le duché de Magdebourg, un fief de l'État de Brandebourg-Prusse. Le domaine passe entre les mains des électeurs de Brandebourg.

 
Château de Sommerschenburg.

Pendant les guerres napoléoniennes, en 1807, il échut à Anne Jean Marie René Savary, duc de Rovigo ; de la même façon, Jérôme Bonaparte a offert les biens du couvent de Marienborn à son protégé Joseph Antoine Morio, associé au titre de « comte de Marienborn ». Après la bataille de Leipzig (1813), le château de Sommerschenburg a été remis au général August Neidhardt von Gneisenau.

Après la Seconde Guerre mondiale, Sommersdorf est dans la zone d'exclusion de la frontière interallemande du côté oriental, près de l'ancien Checkpoint Alpha (en allemand : Grenzübergang Helmstedt-Marienborn). De 1961 à 1989, de nombreux jeunes quittent le village. Le , le passage frontalier à Büddenstedt-Hohnsleben est ouvert.

Source, notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :