Marie-Léopoldine d'Autriche

fille de François Ier de Habsbourg-Lorraine
Marie-Léopoldine d'Autriche
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de l’impératrice Marie-Léopoldine.

Titres

Impératrice du Brésil


(4 ans, 1 mois et 29 jours)

Prédécesseur Titre inexistant
Successeur Amélie de Leuchtenberg

Reine consort de Portugal et des Algarves


(1 mois et 22 jours)

Prédécesseur Charlotte-Joachime d'Espagne
Successeur Auguste de Leuchtenberg
Biographie
Titulature Archiduchesse d'Autriche
Impératrice du Brésil
Reine de Portugal
Dynastie Maison de Habsbourg-Lorraine
Naissance
Vienne, Archiduché d'Autriche,
Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Décès (à 29 ans)
Rio de Janeiro,
Drapeau du Brésil Empire du Brésil
Père François Ier d'Autriche
Mère Marie-Thérèse de Bourbon-Naples
Conjoint Pierre Ier du Brésil
Enfants Marie II de Portugal Reine de Portugal
Michel, prince de Beyre
Jean-Charles, prince de Beyre
Janvière, princesse impériale du Brésil
Paule, princesse du Brésil
Françoise, princesse du Brésil
Pierre II du Brésil Empereur du Brésil
Religion Catholicisme

Description de cette image, également commentée ci-après

Marie-Léopoldine de Habsbourg-Lorraine ou d'Autriche (née le à Vienne et morte le à Rio de Janeiro) est la fille de François Ier de Habsbourg-Lorraine, dernier empereur romain germanique et premier empereur d'Autriche, et de Marie-Thérèse de Bourbon-Sicile. Elle est, par son mariage avec Pierre Ier, la première impératrice du Brésil, et aussi reine consort du Portugal.

BiographieModifier

Orpheline de mère à 10 ans, elle voit en 1810 sa sœur aînée Marie-Louise épouser Napoléon Ier puis revenir en 1814 vaincue avec son fils. À l'instar des autres membres de la famille, l'adolescente sera une tante pleine d'attention pour son jeune neveu Napoléon II.

 
Débarquement de l'archiduchesse Marie-Léopoldine au Brésil, pour son mariage.

Elle part en 1817 à bord de la frégate SMS Augusta pour le Brésil, afin d'épouser Pierre de Bragance (1798-1834), fils aîné du roi Jean VI de Portugal et de l'infante Charlotte Joachime d'Espagne, réfugiés au Brésil avec leur cour depuis l'invasion du Portugal par l'empereur des Français Napoléon Ier en 1807. Elle donne sept enfants à la couronne brésilienne.

En 1820, la famille royale rentre au Portugal mais le prince héritier reste au Brésil. En 1822, le Brésil proclama son indépendance et le prince Pierre est proclamé empereur du Brésil, tout en restant prince héritier du Portugal, Léopoldine devenant impératrice. Il semble qu'elle joue un rôle certain dans la politique de son nouveau pays. Elle est connue pour avoir favorisé auprès de son époux l'immigration d'origine allemande au Brésil. Cependant l'empereur se révèle un homme colérique et un mari peu fidèle.

Enceinte pour la huitième fois, l'impératrice meurt après avoir fait une fausse-couche. Le bruit courut que celle-ci avait été causée par les coups que lui aurait donnés l'empereur au cours d'une dispute.

Elle est d'abord inhumée à Rio de Janeiro au couvent de Ajuda puis en 1911 au couvent de Saint-Antoine. En 1954, on transfère définitivement sa dépouille au monument de l'Ipiranga à São Paulo.

DescendanceModifier

 
L'impératrice Marie-Léopoldine et ses enfants.

GénéalogieModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (pt) Glória Kaizer, Dona Leopoldina, Uma Habsburg no trono brasileiro, Editora Nova Fronteira, 1997.
  • (pt) Betina Kann et Patrícia Souza Lima, Cartas de uma imperatriz, Editora Estação Liberdade, São Paulo, 2006.
  • (pt) Américo Jacobina Lacombe (traducteur), Correspondência entre Maria Grahan e a Imperatriz Dona Leopoldina, Editora Itatiaia, Belo Horizonte, 1997.
  • (de) Carlos H. Oberacker, Leopoldine. Habsburgs Kaiserin von Brasilien, Amalthea, 1988 (ISBN 385002265X).
  • (pt) Johanna Prantner, Imperatriz Leopoldina do Brasil, Editora Vozes, Petrópolis, 1998.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier