Marie-Andrée Gill

poétesse canadienne

Marie-Andrée Gill est une poète Ilnue et québécoise née en 1986 dans la communauté de Mashteuiatsh, dans la région du Saguenay, au Québec[1].

Marie-Andrée Gill
Marie-Andrée Gill.png
Gill en 2018.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Marie-Andrée Gill est l'auteure de trois recueils de poésie publiés aux Éditions de La Peuplade[2],[3]. Ses deux recueils ont remporté le Prix littéraire Poésie du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Béante en 2013 et Frayer en 2016.

Elle est étudiante à la maîtrise en Lettres à l'Université du Québec à Chicoutimi. Dans ses travaux, elle explore la création littéraire dans son rapport au langage oral et sa territorialité.

À propos de Frayer, finaliste au Prix Émile-Nelligan en 2015, la poète Louise Dupré, membre du jury a écrit : "Marie-Andrée Gill fait entendre une voix d'une grande singularité, qui interroge sa généalogie et affronte les obstacles en cherchant à les assumer. Attentif aux contradictions du désir, ce livre témoigne d'une présence intense, en tension entre le personnel et le collectif, le réalisme et le rêve, le prosaïsme et l'invention poétique, la fragilité et la révolte, la douceur et l'insolence, le passé et l'avenir, l'espoir et le non-espoir. Frayer pose des questions très justes sur le monde dont on a hérité[4]."

En 2015, Béante paraît en ré-édition, toujours chez La Peuplade.

Selon ses propres dires, sa poésie "se promène entre kitsch et existentiel, alliant les identités québécoise et ilnue[5]."

ŒuvresModifier

  • Béante, recueil, La Peuplade, 2012.
  • Frayer, recueil, La Peuplade, 2015[6].
  • Chauffer le dehors, recueil, La Peuplade, 2019[7].

HonneursModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Marie-Andrée Gill », sur lapeuplade.com (consulté le 14 mars 2018)
  2. « Marie-Andrée Gill », sur memoiredencrier.com (consulté le 14 mars 2018)
  3. Cloé Hurtubise, « Marie-Andrée Gill : "Rester fidèle à l'ordinaire" », Impact Campus,‎ (lire en ligne)
  4. « Finaliste Prix Émile-Nelligan », sur Fondation Nelligan (consulté le 27 mars 2018)
  5. « Marie-Andrée Gill », sur Desti-nations (consulté le 27 mars 2018)
  6. « Frayer », sur ledevoir.com, (consulté le 14 mars 2018).
  7. Chantal Guy, « Chauffer le dehors et Portages: poésie », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 17 avril 2019).

Liens externesModifier