Maria Candido

chanteuse de variétés et d'opérettes
Maria Candido
09.07.1966. Maria Candido opérée. (1966) - 53Fi2490 (cropped).jpg
Maria Candido en 1966 lors d'une opération à Toulouse
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Simonne Henriette Madeleine MariusVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Tessiture
Labels
La Voix de son Maître (d), Philips Records, Polydor Records, Disques FestivalVoir et modifier les données sur Wikidata

Maria Candido née Simone Marius est une chanteuse française, née le à Hyères (Var) et morte le à Saint-Raphaël (Var). Elle était mariée à Jean-Baptiste Hirigoyen, décédé le 27 août 2012.

BiographieModifier

Très jeune, elle travaille le chant classique. Chanteuse soprano, Maria Candido débute dans le rôle de la Princesse Hélène de Rêve de valse au théâtre Mogador en 1947 aux côtés de Marcel Merkès et Paulette Merval. Elle crée en décembre 1953 à Lyon au Théâtre des Célestins l'opérette À la Jamaïque de Francis Lopez (rôle d'Olivia), jouée l'année suivante, à Paris, au théâtre de la Porte-Saint-Martin. Elle abandonne l'opérette et se consacre ensuite à la chanson avec succès, avec notamment Le Torrent, Je te le disGondolierLes Gitans.

En 1973, elle revient à l'opérette en créant Les Trois Mousquetaires de Francis Lopez au Châtelet, puis Fiesta à Mogador avec le ténor Franck Villano, et Volga au Châtelet avec José Todaro.

Les années 1980 la voient au théâtre de la Renaissance dans des reprises de la Belle de Cadix, À la Jamaïque et dans la création en 1981 de Soleil d'Espagne avec José Villamor[1]. Elle suit Francis Lopez à l'Élysée Montmartre où elle crée L'Amour à Tahiti avec Georges Guétary et Les Mille et une Nuits avec José Villamor.

Ses dernières apparitions à Paris ont lieu en 1988 et 1989 avec :

  • la création d'Aventure à Tahiti, avec Jean Baptiste Hirigoyen ;
  • L'amour à Tahiti en tournée avec Jean -Baptiste Hirigoyen , Francis Linel, Alain Boulmé , Christyne Cardon , Miguel Caztillo, les ballets Tahitiens de Théo Suplice ;
  • et en 1989 La Belle Otéro au théâtre de l'Eldorado.

Principaux succèsModifier

  • Les Cloches de Lisbonne
  • Le Torrent
  • Le Chant de Mallory
  • Les Mille et une nuits
  • Le Soleil de Lima
  • Bonjour Pierrette (Valse, paroles de Hubert Ithier, musique de Louis Ledrich)
  • L'Herbe du Printemps (Valse chantée du film : Les Premiers Outrages. paroles de Pierre Havet, musique de José Cana)
  • Magali (Paroles de Robert Nyel, musique de Gaby Verlor)
  • Je t'aimerai, t'aimerai (paroles de Georges Coulonges, musique de Pedro Liberal)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier