Marcel Ier

prélat catholique

Marcel Ier
Image illustrative de l’article Marcel Ier
Portrait imaginaire de la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs (mosaïque du milieu du XIXe siècle).
Biographie
Nom de naissance Marcellus
Naissance
Rome
Décès
Rome
Pape de l'Église catholique
Élection au pontificat
Fin du pontificat

(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Marcel Ier, natif de Rome, fut le 30e pape de l'Église catholique du au . Il succédait à Marcellin (296-304) après quatre ans de vacance du siège pontifical, à une époque où les persécutions contre les chrétiens (Persécution de Dioclétien) étaient très importantes.

Il est commémoré comme saint pape et martyr le 16 janvier selon le Martyrologe romain[1].

BiographieModifier

Marcel Ier dut réorganiser le culte dans des bâtiments provisoires, les églises ayant été saccagées sous Dioclétien, en établissant vingt-cinq presbytéraux à Rome. Il dut aussi gérer le cas des chrétiens apostats, qui avaient renié le Christ depuis la persécution de l'empereur Dèce, et aurait exigé d'eux un acte de pénitence.

L'empereur Maxence, irrité contre le franc-parler de saint Marcel, l'aurait réduit à l'état d'esclave et transformé en palefrenier.

La Légende dorée rapporte que, le pape Marcel fut surpris en train de célébrer la messe dans la demeure d'une Dame. L'empereur Maximien fit transformer la riche demeure en étable et condamna le pontife à garder les bestiaux.

Marcel Ier est probablement mort le et aurait été enseveli à Rome, dans la catacombe de Priscille où reposent de nombreux martyrs.

VénérationModifier

Il a été canonisé et il est fêté le 16 janvier[1]. Il est le saint patron des grainetiers.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Saint Marcel Ier », sur nominis.cef.fr (consulté le )

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :