Marbella

ville d'Espagne dans la province de Málaga

Marbella
Blason de Marbella
Héraldique
Drapeau de Marbella
Drapeau
Marbella
Front de mer à Marbella.
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Drapeau de l'Andalousie Andalousie
Province Malaga
Comarque Costa del Sol Occidental
Maire
Mandat
Ángeles Muñoz (PP)
2019-2023
Code postal 29600
Démographie
Gentilé Marbellero ou Marbellense ou Marbelli (es) Marbelliens (fr)
Population 147 958 hab. ()
Densité 1 294 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 31′ 00″ nord, 4° 53′ 00″ ouest
Altitude 22 m
Superficie 11 430 ha = 114,3 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Marbella
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Marbella
Liens
Site web http://www.marbella.es

Marbella est une ville d’Espagne, de la province de Malaga, située dans la communauté autonome d’Andalousie. C'est une station balnéaire située sur la côte méditerranéenne de l'Andalousie, à 57 kilomètres au sud-ouest de la ville de Malaga et à 100 kilomètres au nord-est du détroit de Gibraltar.

* Situation de Marbella.

GéographieModifier

Municipalités environnantesModifier

Groupes de populationsModifier

Le territoire communal de Marbella est composé de deux groupes de populations : Marbella et San Pedro de Alcántara. Le reste de la population se trouve dans d'autres zones urbaines, entre autres Nueva Andalucía et Las Chapas.

CommunicationsModifier

  • Par route : route N-340, Autoroute Méditerranéenne (AP-7) et route à quatre voies de la Costa del Sol (A-7). On peut aussi accéder par la route touristique A-397 de Ronda, où l'on peut admirer le paysage et les villages typiques andalous.
  • Par avion : l'aéroport le plus proche est l'aéroport international de Malaga, situé à 45 kilomètres.
  • Par train : la station la plus proche est celle de Fuengirola, à 27 kilomètres.

La ville est desservie par des autobus reliant les villes de Malaga et Algésiras. Il existe aussi une ligne d'autobus qui dessert l'aéroport de Malaga.

ClimatModifier

Le climat de Marbella est méditerranéen. L'été est chaud et sec. En journée, les températures sont de 30 °C en moyenne, et la nuit elles sont toujours supérieures à 20 °C. Les températures de l'hiver sont relativement douces en journée (environ 15 °C) et 7 °C la nuit. La température moyenne annuelle est d'environ 18 °C. Les précipitations sont rares (environ 500 mm par an en moyenne) mais intenses lorsqu'elles surviennent. Le vent de Poniente, qui provient du détroit de Gibraltar, peut souffler régulièrement par rafales.

Relevé météorologique de Malaga - (période : 1971-2000)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 7,3 7,9 9 10,4 13,4 17,1 19,7 20,5 18,2 14,3 10,8 8,4 13
Température moyenne (°C) 12 12,8 14,1 15,6 18,7 22,2 24,8 25,4 23,1 19 15,4 12,9 18
Température maximale moyenne (°C) 16,6 17,7 19,1 21 23,8 27,3 29,9 30,3 27,9 23,7 20 17,4 23
Précipitations (mm) 81 55 49 41 25 12 2 6 16 56 95 88 526
Nombre de jours avec précipitations 8 6 6 7 5 2 1 1 2 6 7 8
Source : Le climat à Malaga (en °C et mm, moyennes mensuelles) worldweather.org


HistoireModifier

Des vestiges du néolithique et du paléolithique témoignent d'une présence humaine à Marbella dès la préhistoire. Successivement occupée par de nombreuses civilisations, la ville est probablement fondée et longtemps administrée par les Romains. Elle est par la suite longtemps dominée par les Maures, qui en construisent les forteresses, jusqu'à ce qu'elle soit définitivement rattachée au Royaume d'Espagne en , pendant la guerre de Grenade[1],[2].

Au XIXe siècle, Marbella est une ville minière importante, redevenant ensuite un village de pêcheurs. La ville devient une station balnéaire dans la seconde partie du XXe siècle. En 1954, le prince Alfonso de Hohenlohe-Langenbourg créé en effet le Marbella Club Hotel, un lieu de villégiature à l'esprit « pension de famille » qui tranche avec le luxe habituel des palaces de l'époque et devient bientôt prisé par des aristocrates et des personnalités. En 1970 est créée une marina de luxe, Puerto Banús[3].

Marbella se démode cependant à partir des années 1990, en lien avec de nombreux scandales de corruption du personnel politique local et du fait que la ville est devenue un repaire de mafieux, prostituées et trafiquants d'armes, dont Adnan Khashoggi. Peu avant 2000, des rumeurs de faillite de la ville circulent. Bien desservie par les aéroports, la station connaît une nouvelle période de succès dans les années 2010, bénéficiant notamment d'une baisse de fréquentation touristique des pays arabes du pourtour méditerranéen, touchés par le terrorisme. La ville compte aussi de nombreux concerts, festivals et musées, ainsi que des vestiges archéologiques datant de l'Empire romain et de l'époque wisigothe et musulmane[3].

MonumentsModifier

  • Musée municipal des archéologies de Lots
  • Hôpital Bazán, et son Musée Espagnol Contemporain de Grabado
  • Hôpital Costa del Sol
  • Église du Saint Christ (Santo Cristo de la Vera Cruz)
  • Fort de San Luís
  • Muralla urbana
  • Promenade de la Alameda
  • Avenue du front de Mer
  • Jardin des plantes
  • Ermitage du Calvaire
  • Musée du Bonsaï
  • Musée Ralli
  • Villa Romaine de Río Verde
  • Thermes Romaines de Guadalmina
  • Basilique de Vega del Mar
  • Mosquée du Roi Abdelaziz
  • Plage de la Bajadilla
  • Plage del Fuerte
  • Plage de la Fontanilla
  • Plage de Calahonda
  • Le port du centre-ville[4]
  • Puerto Banús

Politique et administrationModifier

Conseil municipalModifier

La ville de Marbella comptait 141 463 habitants aux élections municipales du . Son conseil municipal (en espagnol : Pleno del Ayuntamiento) se compose donc de 27 élus.

Entre et , la ville a été dirigée par le Parti socialiste ouvrier espagnol, après quoi elle est devenue le fief de l'homme d'affaires Jesús Gil. Entre et , la mairie est dirigée par une délégation spéciale, désignée par la députation provinciale. Depuis, la commune est régie par le Parti populaire.

MairesModifier

Mandat Maire Parti Majorité
1979-1983 Alfonso Cañas PSOE
6  /  25
1983-1987 José Luis Rodríguez Sánchez PSOE
16  /  25
1987-1991 Alfonso Cañas
Francisco Parra (1989)
PSOE
8  /  25
1991-1995 Jesús Gil GIL (es)
19  /  25
1995-1999 Jesús Gil GIL (es)
19  /  25
1999-2003 Jesús Gil
Julián Muñoz
GIL (es)
15  /  25
2003-2007 Julián Muñoz
Marisol Yagüe (08/2003)
Tomás Reñones e.f. (03/2006)
GIL (es)
15  /  27
Diego Martín Reyes (04/2006)
(Président de la délégation spéciale)
PSOE
2007-2011 Ángeles Muñoz PP
16  /  27
2011-2015 Ángeles Muñoz PP
15  /  27
2015-2019 José Bernal Gutiérrez PSOE
8  /  27
Ángeles Muñoz (2017) PP
13  /  27
2019-2023 Ángeles Muñoz PP
14  /  27

JumelagesModifier

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Histoire de Marbella, Espagne », sur whatmarbella.com (consulté le )
  2. « MARBELLA DANS L'HISTOIRE D'ESPAGNE. », sur andaloc.com (consulté le )
  3. a et b Éric Dahan, « Une playa très privée », Vanity Fair n°46, mai 2017, pages 87-89.
  4. http://biblioteca.ucjc.edu-stat.info/berth_port_marbella

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier