Manoach

personnage de l'Ancien Testament

Manoach[1] ou Manoah (hébreu : מנוח) transcrit souvent en français en Manué, est un personnage biblique de Tsorea (en) issu de la tribu de Dan qui apparaît dans le livre des Juges[2]. Il est le père de Samson. En hébreu, son nom signifie repos[3].

Manoach
Image dans Infobox.
Manoach et sa femme sacrifiant un chevreau,
extrait de la bible de Maciejowski (vers 1250)
Biographie
Naissance
Nationalité
Israélite de la tribu de Dan
Activité
Conjoint
Épouse de Manoah (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

Récit bibliqueModifier

À l'époque du récit, les enfants d'Israël font encore ce qui déplaît à Dieu, qui les livre en représailles entre les mains des Philistins pendant quarante ans[4].

Annonce de la naissance de SamsonModifier

L'ange de l'Éternel vient annoncer à la femme de Manoach, stérile, que celle-ci enfantera un fils[5] qui « délivrera Israël de la main des Philistins ». Il lui annonce en outre qu'elle ne devra prendre « ni vin ni liqueur forte, et ne mange rien d'impur[6], parce que cet enfant sera consacré à Dieu dès le ventre de sa mère jusqu'au jour de sa mort »[7]. Elle fait alors le récit de cette rencontre à son mari, qui à son tour va voir l'ange, ce dernier lui confirmant ce qui a été dit à sa femme.

Le miracleModifier

Manoach entreprend de faire un sacrifice avec un chevreau pour l'Éternel[8]. Cependant, « comme la flamme montait de dessus l'autel vers le ciel, l'ange de l'Éternel monta dans la flamme de l'autel »[9]. Il prend alors peur et dit à sa femme « nous allons mourir, nous avons vu Dieu », cette dernière le rassurant en lui disant que Dieu ne veut pas les faire mourir mais accepte au contraire leur offrande[10].

La sépulture de Manoach est entre Tsorea (en) et Eschthaol[11].

RéférencesModifier

  1. C'est sous ce nom qu'il est présenté dans le passage suivant: Il y avait un homme de Tsorea (en), de la famille des Danites, et qui s'appelait Manoach.
  2. Jg 13,2
  3. (en) www.keyway.ca
  4. Jg 13,1
  5. Jg 13,3
  6. Jg 13,4
  7. Jg 13,5
  8. Jg 13,19
  9. Jg 13,20
  10. Texte original: Sa femme lui répondit : Si l'Éternel eût voulu nous faire mourir, il n'aurait pas pris de nos mains l'holocauste et l'offrande, il ne nous aurait pas fait voir tout cela, et il ne nous aurait pas maintenant fait entendre pareilles choses.
  11. Jg 16,31

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier