Manassès II de Pougy

prélat catholique

Manassès II de Pougy
Biographie
Naissance c. 1130
Pougy, Champagne, France
Ordination sacerdotale
Décès
Évêque de l'Église catholique
Dernier titre ou fonction Évêque de Troyes

Manassès de Pougy (né vers ) est un prélat français de la seconde moitié du XIIe siècle, évêque de Troyes de 1181 à 1190. Il a défendu les droits des ordres religieux, et fut un bienfaiteur de la cathédrale de Troyes.

Premières annéesModifier

Manassès de Pougy est né à Pougy vers 1130. Il est issu comme Manassès I d'Arcis, évêque de 985 à 993, de la famille qui comprend les comtes d'Arcis, de Ramerupt et de Pougy : il s'agit des seigneurs parmi les plus puissants de la province de Champagne après le comte de Champagne[1]. Il est le fils de Renaud Ier et frère d'Eudes de Pougy, tous successivement seigneur de Pougy. Il fait ses études auprès de l'école cathédrale de Troyes. Il est chanoine de Troyes, grand-archidiacre de Troyes en 1167 sous l'évêque Henri de Carinthie[1]. Il est identifié avec Manassès de Pougy, prévôt de Saint-Étienne de Troyes[2].

L'évêqueModifier

Manassès succède à l'évêque Matthieu, qui meurt en 1180. Il consacre beaucoup d'efforts à la discipline ecclésiastique, enrichit les monastères et chapitres et fait des dons pour les pauvres. Il se montre très généreux pour le chapitre de Saint-Nicolas que sa famille avait fondé à Pougy[1]. Le pape Lucius III confirme sa défense des ordres religieux du diocèse de Troyes dans l'exercice de leurs droits particuliers. Il interdit aux vicaires des paroisses d'enterrer les habitants des autres paroisses, sauf dans des circonstances particulières[3]. Le , pendant la Foire de Troyes, la plupart des bâtiments de la ville sont détruits par un violent incendie, y compris la cathédrale et l'Abbaye de Notre Dame aux Nonnains, où plusieurs moniales meurent et dont toutes les archives sont perdues. Henri II, comte de Champagne reconstruit l'abbaye et Manassès renouvelle les privilèges des moniales[4]. Des travaux pour remettre en état la cathédrale sont engagés ; c'est à partir de 1200, sous l'épiscopat de Garnier de Trainel que la reconstruction commence.

Manassès meurt à Troyes le  ; il est enterré dans la cathédrale, dont il avait été l'un des principaux bienfaiteurs[1].

Il est l'oncle d'Ode de Pougy, abbesse de Notre-Dame-aux-Nonnains de 1264 à 1272, principalement connue pour avoir tenté de s'opposer à la construction de la basilique Saint-Urbain de Troyes[5].

Une crosse épiscopale[6] et un anneau[7] conservés dans le trésor de la cathédrale de Troyes sont attribués à l'évêque Manassès II, mais seraient en fait ceux de l'évêque Robert (1223-1233)[8]. Deux des vitraux du chœur de la cathédrale, qui datent du XIIIe siècle, représentent Manassès II bénissant Henri II, comte de Champagne qui porte une relique (dent de saint Pierre)[9].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Socard 1882, p. 287.
  2. Jubainville et Pigeotte 1866, p. 268.
  3. Archives départementales de l'Aube 1873, p. 5.
  4. Martine Demessmacker, Dominique Renaud, Louis Morin, « De l'Abbaye Notre-Dame-aux-Nonnains à la Préfecture de l'Aube »
  5. Boutiot 1870, p. 377–378.
  6. « Crosse pastorale de Manassès II de Pougy », sur Base Palissy (consulté le )
  7. « Anneau épiscopal de Manassès II de Pougy », sur Base Palissy (consulté le )
  8. André Marsat, « Une sépulture épiscopale en question : Manassès de Pougy ou Robert ? », Mémoires de la Société académique du département de l'Aube, vol. CXVII,‎ , p. 67-78
  9. « Vitraux de la cathédrale de Troyes » (consulté le )

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Théophile Boutiot, Histoire de la ville de Troyes et de la Champagne méridionale, A. Aubry, .
  • Coffinet, Sceau de l'abbaye de Notre-Dame-aux-Nonnains de Troyes : douzième siècle, M. A. Forgeais, .
  • Henry Arbois de Jubainville et Léon Pigeotte, Histoire des ducs et des comtes de Champagne. Fin du catalogue des actes des comtes de Champagne, tables, etc., A. Durand, .
  • Émile Socard, Biographie des personnages de Troyes et du département de l'Aube, L. Lacroix, .
  • Société de Sphragistique (1852), Catalogue des Abbesses de Notre-Dame-aux-Nonnains, Siège de la société.
  • Archives départementales de l'Aube, Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790: Aube. Archives ecclésiastiques, série G., Duféy-Robert, (lire en ligne)

Lien externeModifier

« Sceau de Manassès II de Pougy », sur Archives départementales de l'Yonne, Catalogue des sceaux (consulté le ).