Maja Gojković

femme politique serbe

Maja Gojković
Illustration.
Maja Gojković en 2019.
Fonctions
Vice-présidente du gouvernement serbe
Ministre de la Culture et des Médias
En fonction depuis le
(3 mois et 29 jours)
Président du gouvernement Ana Brnabić
Gouvernement Brnabić II
Prédécesseur Vladan Vukosavljević
Présidente de l'Assemblée nationale de la République de Serbie

(6 ans, 3 mois et 11 jours)
Législature 9e, 10e et 11e
Prédécesseur Nebojša Stefanović
Successeur Smilja Tišma(interim)
Ivica Dačić
Maire de Novi Sad

(3 ans, 8 mois et 11 jours)
Prédécesseur Borislav Novaković
Successeur Igor Pavličić
Vice-Premier ministre de Yougoslavie

(1 an, 2 mois et 16 jours)
Président Slobodan Milošević
Premier ministre Momir Bulatović
Prédécesseur Vuk Drašković
Successeur Miroljub Labus
Biographie
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Novi Sad (Yougoslavie)
Nationalité Serbe
Parti politique SRS (1991-2006)
NP (2008-2012)
SNS (depuis 2012)
Profession Juriste
Résidence Belgrade

Maja Gojković
Présidents de l'Assemblée nationale de Serbie

Maja Gojković (en serbe Маја Гојковић), née le à Novi Sad, est une juriste et femme d'État serbe, membre du Parti progressiste. Elle est présidente de l'Assemblée nationale depuis le .

BiographieModifier

Juriste de profession, Maja Gojković participe en 1991 à la fondation du Parti radical serbe, dont elle est secrétaire générale puis vice-présidente. Elle est par la suite conseillère juridique de Vojislav Šešelj devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie.

Élue députée au Parlement de la République fédérale de Yougoslavie à partir de 1992, elle est également représentante à l'Assemblée de la province autonome de Voïvodine de 1996 à 2000. Ministre sans portefeuille en 1998, elle devient vice-présidente du gouvernement serbe l'année suivante. Député au Parlement de l'Union de Serbie-et-Monténégro, elle est élue maire de Novi Sad en 2004[1] et conserve cette fonction pendant quatre ans. Après avoir quitté le Parti radical en 2006, elle fonde le Parti populaire qui rejoint en 2012 le Parti progressiste du président Tomislav Nikolić.

Le , elle est élue présidente de l'Assemblée nationale[2].

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier