Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mazet (homonymie).

Maison Mazet

Mazet de Montargis

logo de Maison Mazet

Création 1903
Dates clés 25 juin 1961 : immatriculation de la société actuelle
Fondateurs Léon Mazet
Forme juridique Société par actions simplifiée
Slogan Confiseur de luxe
Siège social Montargis
Drapeau de France France
Direction Benoit Digeon
Activité Fabrication de cacao, chocolat et de produits de confiserie
Produits Prasline
Effectif 10 à 19 salariés en 2018
Site web www.mazetconfiseur.com

Chiffre d'affaires 3 010 100 € au 30 juin 2018[1]
Résultat net -138 800 € au 30 juin 2018

La Maison Mazet est une entreprise agroalimentaire française, spécialisée dans la confiserie et fondée en 1903 par Léon Mazet à Montargis dans le département du Loiret. La maison doit notamment sa renommée à la prasline Mazet appelée aussi prasline de Montargis, une amande caramélisée[2]. Le nom de la société est Mazet de Montargis[3].

GéographieModifier

Le siège social est situé au 43 de la Rue du Général-Leclerc à Montargis, dans l'est du département du Loiret et de la région Centre-Val de Loire[4].

La société exploite trois boutiques, deux d'entre elles place Mirabeau dans le centre-ville de Montargis, la troisième dans le quatrième arrondissement de Paris, dans le quartier du Marais, au 37 de la rue des Archives[4].

Le laboratoire de fabrication est situé dans l'agglomération montargoise dans la rue des Bourgoins à Amilly[4].

HistoireModifier

À l'âge de 15 ans, Léon Mazet est l'apprenti confiseur de son oncle Georges Forest, habitant à Bourges. De 1893 à 1901, il parcourt les meilleures maisons de France et d'Angleterre puis, travaille pour la compagnie britannique Cunard Line à bord d'un paquebot transatlantique de luxe.

La maison Mazet est fondée en 1903. Léon Mazet et sa femme Jeanne Vieillard, fille de chocolatier[5], s'installent à Montargis en rachetant la confiserie de monsieur Huet ainsi que la recette de la prasline détenue par sa boutique située dans la rue du Loing (actuelle rue du général-Leclerc)[2].

En 1920, le couple fait construire un immeuble néo-gothique pour y installer une nouvelle boutique Au Duc de Praslin, sur la place Mirabeau.

En 1925, Léon Mazet fait appel à la publicité. Après avoir implanté sa première manufacture « Le moulin à Tan » à Montargis, Léon Mazet créé l’Amanda, une nougatine aux amandes enrobée de chocolat noir, ce qui lui permit d'être reconnu et de vendre ses produits dans la France entière[réf. nécessaire].

La marque « Prasline de Montargis » est déposée en 1926[2].

Épaulé par sa fille Jacqueline et Guy Digeon, son gendre, Léon Mazet continue de mener son entreprise.

En 1979, un incendie détruit Le moulin à Tan. Guy Digeon et son fils Benoît décident de reconstruire une nouvelle manufacture dans la banlieue montargoise à Amilly.

Depuis 1987, Benoît Digeon est le directeur de la Maison Mazet.

En 2003, l'entreprise fête ses 100 ans d'existence.

En mars 2012, la société ouvre une boutique à Paris[6].

En 2018, Mazet ouvre son école du praliné juste à côté de sa boutique historique, en collaboration avec le chef pâtissier Hugues Pouget (Hugo & Victor). Pâtisseries et cours de cuisine y sont proposées.

ActivitésModifier

En 2012, le produit phare de l'entreprise, la praline, est vendu dans 1 800 points de vente en France et exporté dans 36 pays[2].

Notes et référencesModifier

  1. sur www societe.com le 15 juillet 2019
  2. a b c et d Mary Hyman, Philip Hyman et Loïc Bienassis, Région Centre : produits du terroir et recettes traditionnelles, Albin Michel, Région Centre, Institut européen d'histoire et des cultures de l'alimentation, coll. « L'inventaire du patrimoine culinaire de la France », , 462 p. (ISBN 978-2-226-23086-7), p. 114-116
  3. « Mazet de Montargis », sur www.societe.com (consulté le 15 juillet 2019)
  4. a b et c Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Societe.com
  5. Historique Mazet, site officiel.
  6. Raphaël Billecart, « Coucou les pralines », L'adresse, sur madame.lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le 8 avril 2013)[]

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Roland Durand et Trish Deseine, La Prasline de Montargis : un siècle de savoir-faire, Herscher, , 143 p. (ISBN 9782733503478)

Articles connexesModifier

Lien externeModifier