Maison Louis Carré

maison à Bazoches-sur-Guyonne (Yvelines)

La maison Louis Carré est une résidence privée située dans la commune de Bazoches-sur-Guyonne, dans le département des Yvelines, en France.

Maison Louis Carré
LouisCarre3.JPG
La villa Louis Carré, vue de l'ouest.
Présentation
Type
Architecte
Construction
1957 à 1960
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
1, chemin du Saint-SacrementVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Elle a été construite de 1957 à 1960, par l'architecte finlandais Alvar Aalto pour le compte de Louis Carré, collectionneur et galeriste français.

HistoriqueModifier

Passionné par l’art contemporain, Louis Carré acquiert en 1956 quatre hectares de terrain sur une colline proche de la maison de son ami Jean Monnet, à Bazoches-sur-Guyonne (Yvelines), dans le but d'y faire construire une villa.
Bien qu'il connaisse et apprécie Le Corbusier, Louis Carré lui préfère un architecte finlandais au style moins radical, peu connu en France : Alvar Aalto. Séduit par la qualité des espaces de ses réalisations finlandaises, il lui passe commande d'une villa avec quelques exigences simples : une toiture d'ardoise comme dans sa Bretagne natale et des pièces de vie capables d'accueillir également ses collections.

La construction est réalisée en parpaings habillés de brique et de pierre calcaire de Souppes-sur-Loing. La toiture, en ardoises d'Angers, reçoit des chéneaux de cuivre terminés par des gargouilles qui rejettent les eaux dans des bassins circulaires. Les avancées de la toiture, remarquables de légèreté, sont supportées par des piliers de cuivre emplis de béton. Ils sont recouverts d'un habillage de lames de teck.

Les espaces intérieurs font largement appel au bois, matériau de prédilection d'Aalto. Frêne, chêne, pin, hêtre habillent les portes et claustras du salon et le plafond en vague de l'entrée.
La villa, conçue autant comme un écrin pour les collections d'art contemporain de Louis Carré que comme un lieu de repos en famille, est remarquable par la fluidité des déplacements et la perfection de la lumière. Aalto conçoit des éclairages raffinés, tant naturels qu'artificiels. Il dessine et fait réaliser les multiples lampes à éclairage indirect qui animent les pièces.

Meublée des créations de l'architecte, la maison sera cédée par les héritiers d'Olga Carré, à l'Association Alvar Aalto en France. Conservée sans aucune altération du plan original avec la totalité de son mobilier, elle offre au visiteur le modèle sensuel d'un art d'habiter nordique.
Seul le jardin, aujourd'hui dominé par les frondaisons, a perdu son apparence originelle et ses vues sur la campagne de l'Île-de-France.

La villa a été classée au titre des monuments historiques par arrêté du [1]. Elle a été acquise en 2006 par l'Association Alvar Aalto en France qui l'ouvre au public depuis l'été 2007.

GalerieModifier

Dans les artsModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. « Inscription de la maison », notice no PA00125460, base Mérimée, ministère français de la Culture, consulté le 30 juin 2012.