Madeleine de Waldeck

princesse allemande

La comtesse Madeleine de Waldeck (), est la fille de Philippe IV de Waldeck (1493-1574) et de son épouse Jutta d'Isenburg (d. 1564).

Madeleine de Waldeck
Titre de noblesse
Comtesse
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Unteres Schloss (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Magdalene Gräfin von Waldeck-WildungenVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Maison de Waldeck (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie
Marguerite de Waldeck (en)
Samuel de Waldeck
Daniel de Waldeck
Henri IX de Waldeck
Élisabeth de Waldeck (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Enfants
CoA Waldeck Family.svg
blason

Les mariages et la descendanceModifier

Premier mariageModifier

Le 2 ou le , elle épouse le comte Philippe-Louis Ier de Hanau-Münzenberg. Ce mariage présente quelques caractéristiques intéressantes pour l'époque. Tout d'abord, il semble avoir été un mariage d'amour. Selon les critères de l'époque, Madeleine était de rang moins élevé que Philippe. Politiquement, le mariage pourrait aussi constituer un recul de la politique d'influence menée par son tuteur, le comte Jean VI de Nassau-Dillenbourg[1], qui aurait préféré que Philippe épouse un membre de la famille de Nassau. Sa propre famille a été plus orientée vers la Landgraviat de Hesse et de l'Archidiocèse de Cologne.

Madeleine et Philippe Louis ont eu quatre enfants[2]:

  1. Philippe-Louis II de Hanau-Münzenberg ().
  2. Julienne de Hanau-Münzenberg (), enterrée dans le chœur de l'Église sainte-Marie, à Hanau.
  3. Guillaume de Hanau-Münzenberg (), également enterré dans le chœur de l'Église sainte-Marie de Hanau.
  4. Albert de Hanau-Münzenberg ().

Deuxième mariageModifier

Le [3], elle épouse le comte Jean VII de Nassau-Siegen. Madeleine est devenue calviniste, la confession de son second mari. Elle emménage avec lui à Dillenburg, où ils ont emmené les deux enfants de son premier mariage. Cela a conduit à Philippe Louis II d'être calviniste. Lorsque Philippe Louis II devint comte de Hanau-Münzenberg, en 1595, il a fait du calvinisme la religion de son comté.

Madeleine et Jean ont eu douze enfants:

  1. Jean-Ernest de Nassau-Siegen (), un général de l'armée vénitienne, impliqué dans la Guerre de Gradisca;
  2. Jean VIII de Nassau-Siegen ()
  3. Élisabeth de Nassau-Siegen (), mariée le à Christian de Waldeck
  4. Adolphe de Nassau-Siegen ()
  5. Julienne de Nassau-Dillenbourg (1587-1643) (), mariée le à Maurice de Hesse-Cassel
  6. Anne-Marie (), mariée le à de Jean Adolphe de Daun
  7. Jean-Albert, né et mort en 1590
  8. Guillaume de Nassau-Hilchenbach ()
  9. Anne-Jeanne (), mariée le à Jean Wolfart von Brederode
  10. Frédéric-Louis ()
  11. Madeleine (), mariée en à Bernhard Moritz von Oeynhausen; et le Philippe Guillaume zu Inn und Knyphausen
  12. Jean-Frédéric, né et mort en 1597.

BibliographieModifier

  • Reinhard Dietrich: Die Landesverfassung en dem Hanauischen, dans la série Hanauer Geschichtsblätter, numéro 34, Hanau, 1996, (ISBN 3-9801933-6-5).
  • Jacob Christoph Carl Hoffmeister: Historisch-genealogisches Handbuch über alle Grafen und Fürsten von Waldeck et Pyrmont seit 1228, Kassel, 1883.
  • Gerhard Menk: Philipp Ludwig I. von Hanau-Münzenberg (1553-1580). Bildungsgeschichte und Politik eines Blocs in der zweiten Hälfte des 16. Jahrhunderts, dans: Hessisches Jahrbuch für Landesgeschichte, vol. 32, 1982, p. 127-163.
  • Georg Schmidt: Der Wetterauer Grafenverein, dans la série Veröffentlichungen der Historischen Kommission für land de la Hesse, vol. 52, Marburg, 1989, (ISBN 3-7708-0928-9).
  • Reinhard Suchier: Généalogie des Hanauer Grafenhauses, in: Festschrift des Hanauer Geschichtsvereins zu seiner fünfzigjährigen Jubelfeier suis 27. En , Hanau, 1894.
  • Johann Adolf Theodor Ludwig Varnhagen: Grundlage der Waldeckischen Landes - und Regentengeschichte, Arolsen, 1853.
  • Ernst J. Zimmermann: Hanau Stadt und Land, 3e ed., Hanau, 1919, reprint 1978.

RéférencesModifier

Liens externesModifier