Hanau

ville d'Allemagne

Hanau
Brüder-Grimm-Stadt Hanau
Hanau
L'hôtel de ville avec la statue des Frères Grimm.
Blason de Hanau
Armoiries
Drapeau de Hanau
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de la Hesse Hesse
District
(Regierungsbezirk)
Darmstadt
Arrondissement
(Landkreis)
Main-Kinzig
Bourgmestre
(Oberbürgermeister)
Claus Kaminsky (SPD)
Code postal 63450, 63452, 63454 63456, 63457
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
06 4 35 014
Indicatif téléphonique 06181
Immatriculation HU
Démographie
Gentilé hanavien/ne
Population 101 364 hab. ()
Densité 1 325 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 07′ 59″ nord, 8° 55′ 01″ est
Altitude 104 m
Superficie 7 649 ha = 76,49 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
Hanau
Géolocalisation sur la carte : Hesse
Voir sur la carte topographique de Hesse
Hanau
Liens
Site web www.hanau.de

Hanau (/ˈhaːnaʊ̯/[1]) est une ville d'Allemagne, située dans le Land de Hesse, sur le Main. Elle compte 97 500 habitants[2]. C'est une ville commerciale et industrielle (orfèvrerie), proche de Francfort, lieu de naissance des Frères Grimm.

En 1655, protégé par les eaux du Main et de la rivière Kinzig et des fortifications
Vieille ville et nouvelle ville, forteresse Hanau 1684

Géographie modifier

Faubourgs : Centre-ville, Kesselstadt, Großauheim, Klein-Auheim, Mittelbuchen, Steinheim, Wolfgang.

Histoire modifier

Appartenances historiques

  Seigneurie de Hanau 1143–1429
  Comté de Hanau 1429–1458
  Comté de Hanau-Münzenberg 1458–1642
  Comté de Hanau-Lichtenberg 1642–1736
  Landgraviat de Hesse-Cassel 1736–1803
Principauté de Hanau 1803–1810
  Grand-duché de Francfort 1810–1813
  Électorat de Hesse 1813–1866
  Royaume de Prusse (Province de Hesse-Nassau) 1866–1918
  République de Weimar 1918–1933
  Reich allemand 1933–1945
  Allemagne occupée 1945–1949
  République fédérale d'Allemagne 1949-1990
  Allemagne 1990–présent

La ville de Hanau se composait d’une vieille ville fortifiée, protégé au nord par la rivière la Kinzig, qui rejoint le Main à Hanau même. Après la Nuit de la Saint-Barthélemy et un an avant l'Édit de Nantes, Philippe Louis II conclut un accord avec les réfugiés des Pays-Bas espagnols le 1er juin 1597. 150 ans plus tard, environ 70 familles huguenots se sont installés à Hanau[3]. Au sud, une nouvelle ville (Neustadt), également fortifiée, fut construite en 1597 avec un plan orthogonal et une double église Église wallonno-néerlandaise de Hanau, le culte était célébré en français et en néerlandais, la partie néerlandaise est aujourd'hui reconstruite.

Pasteurs de l'église modifier

Quatorze pasteurs remplirent le cadre de l'église entre 1594 et 1849. Ils y exerçaient parfois leur fonction à deux, voire à trois.

  • Théophile Blévet (1594-1595) ;
  • Frédéric Billet (1595-1621) ;
  • Charles de Nielles (1599-1604) ;
  • Jacques Caron (1599-1606) ;
  • Clément Dubois (1609-1640) ;
  • Mathieu Royer (1624-1662) ;
  • Clément Royer (1653-1670), fils du précédent ;
  • Pierre Philippe (1663- ?) ;
  • Jacques Crégut (1668-1723) ;
  • David Ancillon (1685-1686) ;
  • Charles Légier (1690- 1740)
  • Bernhard Roediger (dates de vie: 1731-1811)
  • Christian Roediger (1773-1840)
  • Achilles Roediger (1812-1868)

Les réfugiés religieux de France et des Pays-Bas n'avaient pas été particulièrement bien accueillis auparavant dans la ville impériale de Francfort et avaient donc intérêt à quitter la zone de souveraineté de Francfort, dominée par les luthériens, pour se rendre dans une région calviniste, sans pour autant s'éloigner trop de la place de foire de Francfort. De plus, le comte de Hanau était loin d'être aussi puissant que la riche ville de Francfort et était donc prêt à faire des concessions économiques et politiques.

Avec les réfugiés, des capitaux et des capacités dans la fabrication de produits de luxe sont arrivés dans la ville, notamment des drapiers, des passementiers (fabricants de galons, de rubans, d'écharpes et de glands), des tisseurs de lin et de tissus, des tricoteurs de pantalons et de bas, des chapeliers, des orfèvres et des peintres, comme Daniel Soreau. Les deux villes ont coexisté en parallèle jusqu'en 1821.

En 1758, durant la guerre de Sept Ans la ville fut prise par les troupes Françaises.

Le un bombardement britannique anéantit cette cité. La reconstruction d’après guerre a gardé le plan d’origine. Les immeubles ne sont guère élevés, trois étages au plus. On devine la vieille ville par son tracé irrégulier, la nouvelle par son tracé en damier.

L’hôtel de ville fut restauré à l’identique, une fontaine datée de 1606, orne encore la place du marché, les bâtisseurs de l’après-guerre ont inclus dans quelques demeures des éléments anciens. Même le cimetière, près de la gare principale, fut remodelé. Pour cette raison Hanau ne figure guère sur les guides touristiques cependant à l’ouest se situe le château de Philippsruhe au bord du Main.

Le château de Philippsruhe, (ce qui signifie le repos de Philippe, comme Karlsruhe est le repos de Karl) fut édifié par le comte Philipp Reinhardt von Hanau-Lichtenberg au début du XVIIe siècle par l’architecte Julius Ludwig Rothweil aidé de l’ingénieur français Jacques Girard.

Par la suite une orangerie fut construite en contrebas du parc protégé des vents par de hauts murs. Au XIXe siècle un pavillon de thé s’éleva au bout de l’allée dominant le Main. Les salles du château permettent de découvrir de nombreux artistes plus ou moins connus nés à Hanau ou y ayant exercé leur talents.

En 1813, Napoléon y remporte une victoire militaire sur les Austro-Bavarois.

Villes jumelées modifier

Villes amies

Personnalités liées modifier

À Hanau sont nés :

Articles connexes modifier

Références modifier

  1. Prononciation en allemand standard retranscrite phonémiquement selon la norme API.
  2. (de) « Hanau hat jetzt 97 500 Einwohner », sur hanauer.de, Hanauer Anzeiger (consulté le ).
  3. Contexte historique www.hugenotten-waldenserpfad.eu

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :