Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ley (homonymie).
Madeleine Ley
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Madeleine Ley, née à Anvers le et décédée en 1981, est une femme de lettres belge. Son père était le médecin psychiatre belge Auguste Ley.

BiographieModifier

Après la publication de quelques textes, Madeleine Ley accède à la notoriété en 1930, avec la publication de son premier recueil de poésies destinées aux enfants, Petites voix, dont plusieurs seront mises en musique par divers compositeurs, dont Francis Poulenc, en 1936 et Georges Favre (Cantate du jardin vert, vers 1955). Elle publie ensuite un roman pour la jeunesse, L'Enfant dans la forêt (1931). Entrée dans l'univers littéraire elle côtoie notamment Charles Vildrac, André Gide et Roger Martin du Gard. La Nuit de la Saint-Sylvain, conte philosophique, paraît en 1935, puis Olivia, son premier véritable roman, en 1936, et un recueil de nouvelles, Histoires tragiques, en 1939. Le Grand Feu, récit publié aux éditions des Artistes à Bruxelles, en 1942 et réédité chez Actes Sud, (Arles), en 1988, avait obtenu le prix Victor-Rossel sur manuscrit en 1939.

Sa santé mentale s'étant dégradée au cours de la Seconde Guerre mondiale, Madeleine Ley cesse définitivement d’écrire. Dès lors, son état nécessite des soins psychiatriques constants.

Madeleine Ley est la mère de l'architecte Jacques Wybauw.

BibliographieModifier

  • Les petites voix illustré par Edy Legrand, Collection MaÏa, 8e édition, Stock, Paris, 1937

Liens externesModifier