Lydia Peeters

personnalité politique belge

Lydia Peeters, née le à Maaseik, est une femme politique belge flamande, membre de l'Open VLD. Elle est ministre au sein du gouvernement flamand depuis le .

Lydia Peeters
Illustration.
Lydia Peeters en 2010.
Fonctions
Ministre flamande de la Mobilité et des Travaux publics
En fonction depuis le
(2 ans, 7 mois et 17 jours)
Ministre-président Jan Jambon
Gouvernement Jambon
Prédécesseur Ben Weyts
Vice-Ministre-présidente flamande
Ministre de la Culture, des Médias et de la Jeunesse

(2 mois et 14 jours)
Ministre-président Liesbeth Homans
Gouvernement Homans
Prédécesseur Sven Gatz
Successeur Jan Jambon (Culture)
Benjamin Dalle (Médias, Jeunesse)
Ministre flamande du Budget, des Finances et de l'Énergie

(8 mois et 23 jours)
Ministre-président Geert Bourgeois
Liesbeth Homans
Gouvernement Bourgeois
Homans
Prédécesseur Bart Tommelein
Successeur Matthias Diependaele (Budget, Finances)
Zuhal Demir (Énergie)
Biographie
Nom de naissance Lydia Peeters
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Maaseik (Belgique)
Nationalité Belge
Parti politique Open Vld

Lydia Peeters
Membre du gouvernement flamand

CarrièreModifier

Lydia Peeters commence sa carrière localement. Elle est bourgmestre de Dilsen-Stokkem depuis 2001[1].

Élue au Parlement flamand, lors des élections régionales du , elle est réélue en 2014, puis en 2019 avec 23 728 voix de préférences[2].

Le , elle remplace Bart Tommelein, devenu bourgmestre d'Ostende, comme ministre du Budget, des Finances et de l'Énergie au sein du Gouvernement Bourgeois[3], poste qu'elle conservera au sein du Gouvernement Homans. Elle devient vice-ministre-présidente, le à la suite de la nomination de Sven Gatz au sein du gouvernement bruxellois. Elle reprend également la plupart de ses compétences : la culture, les médias et la jeunesse[4].

Après les élections régionales de 2019 et la formation du gouvernement flamand, elle fait partie du nouveau gouvernement Jambon avec la mobilité et les travaux publics comme compétences[1]

En juin 2020, elle crée la polémique car elle fait un trajet Bruxelles-Anvers en avion, en soutien au redémarrage des aéroports régionaux après la crise du coronavirus[5].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (nl) « Open VLD verrast met Lydia Peeters als minister, Mechelen krijgt nieuwe burgemeester », sur Het Nieuwsblad, (consulté le ).
  2. « Résultats officiels : Votes nominatifs - Circonscription de Limbourg », sur le site du SPF Intérieur (consulté le ).
  3. Anne François, « Lydia Peeters remplace Tommelein comme ministre flamand », sur VRT, (consulté le ).
  4. (nl) Rob Van herck, « Lydia Peeters neemt bijna alle bevoegdheden van Gatz in Vlaamse regering over », sur VTM Nieuws, (consulté le ).
  5. « Polémique en Flandre: la ministre de la mobilité effectue le trajet Bruxelles-Anvers... en avion », sur RTBF Info, (consulté le )

Liens externesModifier