Ouvrir le menu principal

Lucien Cayeux

géologue français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cayeux.
Lucien Cayeux
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Lucien CayeuxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Distinctions

Lucien Cayeux, né le à Semousies dans le département du Nord, et mort le à Mauves-sur-Loire, est un géologue, pétrographe et cartographe français.

BiographieModifier

Lucien Cayeux entre à l'École normale d'instituteurs de Douai en 1880. Il en sort en 1883[1] pour être instituteur adjoint à Avesnes-sur-Helpe[2], non loin de sa commune natale. En 1886, grâce à une bourse[1], il prépare une licence es sciences à la faculté des sciences de Lille. Passionné par la recherche de fossiles, il devient préparateur de Jules Gosselet en 1887[2]. Lucien Cayeux rejoint l'École des mines en 1891 avec les mêmes fonctions.

Docteur es sciences en 1897, il est nommé en 1901 à l'Institut national agronomique où il enseigne la géologie[2]. Il la quitte pour l’École nationale des Mines. En 1912, il a été nommé professeur de géologie au Collège de France.

En 1937, lors de sa retraite, il se fixa dans la commune de Mauves-sur-Loire en Loire-Inférieure.

Travaux scientifiquesModifier

Dès 1889, il est rattaché au Service de la carte géologique de France, où il sera nommé collaborateur principal en 1924. Il a participé aux données de nombreuses cartes géologiques de France. Il fut chargé de missions en Méditerranée orientale, où il dressa une carte géologique de Crète au 1/1 500 000 qui a été utilisée dans l'exécution de la carte géologique internationale de l'Europe.

Il est connu pour son étude des sédiments avec la polarisation au microscope et fut l'un des pionniers dans ce domaine. Il a analysé et étudié les caractères structuraux, minéralogiques et chimiques des roches. Il fit des études micrographiques des roches sédimentaires de la France, d'outre-mer et des phosphates d'Afrique du Nord.

Distinctions et honneursModifier

Lucien Cayeux est membre titulaire de l'Académie d'Agriculture en 1917[3]. Il est ensuite admis à l'Académie des Sciences le 23 janvier 1928.

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1920, puis promu officier de la Légion d'honneur en 1929[4]. Il est également[4] officier de l'Instruction publique et officier de l'ordre du Mérite agricole.

Une dorsale lunaire porte son nom Dorsum Cayeux en son honneur.

BibliographieModifier

  • « Contribution à l'étude micrographique des terrains sédimentaires », 1897
    • Tome I. Étude de quelques dépôts siliceux secondaires et tertiaires du Bassin de Paris et de la Belgique.
    • Tome II. Craie du Bassin de Paris
  • Lucien Cayeux, Structure et origine des grès du tertiaire parisien, Imprimerie nationale, , 159 p. (lire en ligne)
  • Lucien Cayeux, Les Minerais de Fer Oolithiques de France, vol. II : minerais de fer secondaires, Imprimerie nationale, , 948 p. (lire en ligne)
  • « Introduction à l'étude pétrographique des roches sédimentaires », 1916.
  • « Les Roches sédimentaires de France », 1929.
  • « Les Phosphates de chaux sédimentaire de France », 1941.
  • « Causes anciennes et causes actuelles en géologie », 1941.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Voir la page 11 de son dossier Léonore en ligne.
  2. a b et c Lire l'éloge de Charles Jacob en ligne.
  3. Voir la page 12 de son dossier Léonore en ligne.
  4. a et b « Notice LH de Lucien Cayeux », base Léonore, ministère français de la Culture.

Liens externesModifier