Ouvrir le menu principal

Louis Talamoni

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Talamoni.
Ne doit pas être confondu avec Louis Talamoni (prêtre italien).

Louis Talamoni
Fonctions
Sénateur de la Seine
– 1959 et 1963 –
Prédécesseur Waldeck L'Huillier
Sénateur du Val-de-Marne
Successeur Hélène Edeline
Maire de Champigny-sur-Marne
Prédécesseur René Émile Desvilettes
Successeur Jean-Louis Bargero
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Vezzani (Corse)
Date de décès (à 62 ans)
Lieu de décès Coti-Chiavari (Corse)
Nationalité Française
Parti politique PCF
Profession Comptable

Louis Talamoni, né le à Vezzani et mort le [1] à Coti-Chiavari, est un homme politique français, sénateur de la Seine puis du Val-de-Marne.

Il est le grand-oncle de Jean-Guy Talamoni.

BiographieModifier

En 1929, à 17 ans, Louis Talamoni adhère à la Jeunesse communiste et au parti communiste en 1932, il participe aux conflits qui aboutirent au Front populaire et emménage à Champigny-sur-Marne en 1939 où il s'implique dans la vie locale. Il participe à la libération de la Corse dans les rangs des Francs-tireurs et partisans (FTP). Après-guerre, il est élu en 1947 maire-adjoint à l'enfance de Champigny-sur-Marne[2].

Sénateur-maire communiste de Champigny-sur-Marne (1950-1975), dont la population fit plus que doubler durant son mandat, il mena une importante politique de solidarité avec les habitants du bidonville de sa commune, principalement des immigrés portugais.

Celle-ci est honoré par la réalisation en 2016 d'un monument commémoratif édifié à la suite d'une souscription au sein de cette communauté[3],[4],[5].

Comme parlementaire, il proposa en 1967 un statut des immigrés et en 1968 une indemnisation des Français rapatriés d'outre-mer[6].

Détail des fonctions et des mandatsModifier

Mandats parlementaires
Mandats locaux

Notes et référencesModifier

  1. « Mort de M. Louis Talamoni, sénateur du Val-de-Marne », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  2. « Louis Talamoni », La Documentation française, Dictionnaire des parlementaires français (1940-1958), 1988-2005 [détail des éditions]
  3. « Champigny : des briques pour Louis Talamoni jusqu'au Portugal », Le Parisien, édition du Val-de-Marne,‎ (lire en ligne).
  4. Cathy Ceïbe, « Champigny-sur-Marne. Talamoni et les mômes des bidonvilles », L'Humanité,‎ (lire en ligne).
  5. Laure Parny, « 50 ans après leur arrivée, les Portugais remercient Champigny », Le Parisien, édition du Val-de-Marne,‎ (lire en ligne).
  6. Dictionnaire des parlementaires français, mentionné en liens externes dans sa fiche duSénat.

Voir aussiModifier