Louis Emmanuel Jadin

compositeur français

Louis-Emmanuel Jadin est un compositeur, violoniste, claveciniste, pianiste et pédagogue français, né le à Versailles[1] et mort le à Montfort-L'Amaury[1].

Louis Emmanuel Jadin
Jadin-louis-emmanuel-2.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Fratrie
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Conservatoire national supérieur de musique et de danse (d), Conservatoire national supérieur de musique et de danse de ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Mouvement
Instrument
Genre artistique
Le Grand-père ou Les Deux Âges.

BiographieModifier

Louis-Emmanuel commence l'étude de la musique par des cours donnés par son père au violon d'abord, puis il a appris le clavecin avec son frère Hyacinthe Jadin. Il est page de Louis XVI.

En 1789, il travaille au Théâtre Montansier en tant que second instrumentiste à clavier, puis premier en 1791. Son premier opéra est créé à Versailles en 1788. En 1792 il entre comme musicien à la Garde nationale.

Sa renommée date de 1793 lorsqu'il produit le Siège de Thionville, qui obtient un grand succès.

Bien qu'ayant embrassé les Idéaux révolutionnaires il fut dénoncé comme suspect pour avoir servi la musique de Louis XVI. Incarcéré à la Conciergerie il dut son salut à un ancien domestique de son père, employé à la prison, qui l'aida à s'évader le jour où il devait comparaître devant Fouquier-Tinville. Il trouva refuge sous le nom de Louis Bourgeois chez des amis grands amateurs de musique qui offraient chaque semaine des concerts à une société nombreuse, au sein de laquelle... Fouquier-Tinville était un convive assidu, ce qui faisait rire Jadin [2].

Après avoir enseigné le solfège (1796-1798), il exerce à partir de 1802 comme professeur de musique au Conservatoire ; à la succession de son frère Hyacinthe, il y enseigne le chant (1802-1804), puis le piano (1804-1816). Il devient directeur musical du théâtre Molière en 1806. Sa grande pièce pour piano La Bataille d'Austerlitz (1806) connaît un tel succès qu'il l'orchestre l'année même de sa parution. Elle est donnée comme "exercice" aux élèves du Conservatoire la même année.

Entre 1814 et 1830, il est « professeur de musique des pages de la chapelle du roi »[3] et fait chevalier de la Légion d’honneur en . Il compose des romances.

Il est mis à la retraite juste avant la révolution de Juillet, ce qui lui vaut de ne pas perdre brutalement un poste qui est supprimé par Louis-Philippe.

Il est le père d'Adolphe Jadin et de Louis Godefroy Jadin.

ŒuvresModifier

OpérasModifier

Année de création titre nombre d'actes première livret
1788 Guerre ouverte ou Ruse contre ruse 3 1788, Versailles Dumaniant, pseudonyme d'Antoine Jean Bourlin
1790 Constance et Gernand 1 , Paris, Théâtre français comique et lyrique Philippe Desriaux
1790 Joconde 3 , Paris, Théâtre de Monsieur Desforges, pseudonyme de Pierre-Jean-Baptiste Choudard, d'après Jean de La Fontaine
1790 La Religieuse danoise ou La Communauté de Copenhague;

(aussi nommé Le Duce de Waldeza)

3 , Paris, Théâtre Montansier Auguste-L. Bertin d'Antilly
1791 La Vengeance du bailli ou La Suite d'Annette et Lubin 2 , Paris, Théâtre de Monsieur Charles-Simon Favart et Charles-Nicolas-Joseph-Justin Favart
1791 L'Heureux Stratagème 2 , Paris, Opéra Garnier G. Saulnier
1792 Amélie de Monfort 3 , Paris, Théâtre Feydeau Cottereau, d'après N. Briciare de La Dixmerie
1792 Il signor di Pursognac , Paris, Théâtre Feydeau d'après Molière
1792 L'Avare puni 1 , Paris, Théâtre Feydeau Verneuil
1792-1793 Les Talismans 3 , Paris, Théâtre Louvois Paul-Ulric Dubuisson
1793 Le Coin de feu 1 , Paris, Opéra-Comique Edmond Guillaume François de Favières
1793 Le Siège de Thionville 2 , Paris, Opéra Garnier G. Saulnier en Dutilh
1794 Le Congrès des rois (avec Henri Montan Berton, Frédéric Blasius, Luigi Cherubini, Nicolas Dalayrac, Prosper-Didier Deshayes, François Devienne, André Grétry, Rodolphe Kreutzer, Étienne-Nicolas Méhul, Jean-Pierre Solié et Trial fils) 3 , Paris, Opéra-Comique Desmaillot, pseudonyme d'Antoine-François Ève
1794 Alisbelle ou Les Crimes de la féodalité 3 , Paris, Théâtre National Desforges, pseudonyme de Pierre-Jean-Baptiste Choudard
1794 L'Apothéose du jeune Barra 1 , Paris, Théâtre Feydeau François-Pierre-Auguste Léger
1794 Agricol Viala ou Le Jeune Héros de la Durance(avec Henri Montan Berton 1 1er juillet 1794, Paris, Théâtre des Amis de la Patrie L. Philipon de la Madeleine
1794 L'Ecolier en vacances 1 , Paris, Opéra-Comique Louis Benoît Picard
1794-1795 Le Cabaleur 1 , Paris, Opéra-Comique Jean-Antoine Lebrun-Tossa
1795 Le Lendemain de noces 1 , Paris, Théâtre Feydeau François-Pierre-Auguste Léger
1795 Loizerolles ou L'Héroïsme paternel 1 , Paris, Théâtre des Amis de la Patrie Ducaire
1795-1796 Le Mariage de la veille 1 , Paris, Opéra-Comique Lœillard d'Avrigny, d'après Voltaire, «La Femme qui avoit raison»
1796 Mélusine et Gerval (Méline et Ferval) , Paris, Théâtre Feydeau
1796 Le Négociant de Boston 1 , Paris, Opéra-Comique Lœillard d'Avrigny en Dejaure, d'après Mercier, «Le Libérateur»
1796 Les Deux Lettres 1 , Paris, Opéra-Comique Étienne Joseph Bernard Delrieu
1796 Le Défi hasardeux 2 , Paris, Théâtre Louvois Étienne Joseph Bernard Delrieu
1797 Les Bons Voisins 1 1er novembre 1797, Paris, Théâtre Feydeau Barthélemi Ambroise Planterre
1797-1798 Candos ou Les Sauvages du Canada 3 , Paris, Théâtre Feydeau Étienne Joseph Bernard Delrieu
1798 La Paix ou Le Triomphe de l'humanité , Paris, Théâtre de Nancy
1803 Mahomet II 3 , Paris, Opéra Garnier G. Saulnier
1803-1804 Jean Bart et Patoulet 1 , Paris, Opéra-Comique François-Pierre-Auguste Léger
1804 Mon cousin de Paris 1 , Paris, Théâtre Molière François-Pierre-Auguste Léger
1804 La Grand-mère 2 , Paris, Théâtre Molière Étienne-Guillaume-François de Favières
1805 Les Trois Prétendus 1 , Paris, Théâtre Montansier T. Pein
1805 Le Grand-père ou Les Deux Âges 1 , Paris, Opéra-Comique Étienne-Guillaume-François de Favières
1805 Charles Coypel ou La Vengeance d'un peintre 1 , Paris, Théâtre Montansier François-Pierre-Auguste Léger
1806 Les Deux Aveugles de Tolède 1 , Paris, Opéra-Comique
1807 Les Arts et l'amitié , Paris, Opéra-Comique A. de Bouchard
1810 La Partie de campagne 1 , Paris, Opéra-Comique Jean-Henri-Ferdinand Lamartelière
1812 L'Auteur malgré lui ou La Pièce tombée 1 , Paris, Opéra-Comique David Claparède, d'après Jean-François Marmontel, «Le Connoisseur»
1816 L'Inconnu ou Le Coup d'épée viager 3 , Paris, Opéra-Comique Jean Baptiste Charles Vial et Étienne-Guillaume-François de Favières
1816-1817 La Gueule du lion ou La Mère esclave 3 ou , Paris, Théâtre de la Gaîté Cuvelier et Léopold
1822 Fanfan et Colas ou Les Frères de lait 1 , Paris, Opéra-Comique Adolphe Jadin, d'après Beaunoir, pseudonyme d'Alexandre Louis Bertrand Robineau
Jean et Geneviève jamais créé

MessesModifier

  • Requiem pour trois voix solistes, 3 trombones et contrebasse

Œuvres avec orchestreModifier

  • Fantaisie concertante en sol pour clavecin, piano & orchestre
    1. Allegro risoluto
    2. Adagio
    3. Allegro moderato
  • Concerto pour piano en ré mineur (1810)
    1. Allegro maestoso
    2. Siciliano. Larghetto
    3. Finale. Chasse

PianoModifier

  • Fantaisies pour piano sur les romances de Joseph et de Benjamin (de Méhul) 1807
  • Trois sonates à quatre mains pour le clavecin ou forte-piano
  • La Grande Bataille d'Austerlitz (publication annoncée début !)

Musique de chambreModifier

  • Introduction et Rondeau Pastoral pour harpe
  • Six Quatuors concertants pour deux violons, alto et basse de L. Jadin fils, œuvre III, Paris,
    • édité par l'auteur, 1787. Dédicace au comte d'Ogny, capitaine des Dragons, Intendant général des
    • postes; [BNF musique, Vm7/1322]
  • sonates pour piano et violon (Éd. Versailles c. 1787)
  • Sonate en ré Majeur pour clavecin avec flûte obligée
  • 3 Sonates opus X pour clavecin ou piano-forte, flûte & basse
    • Sonate n° 1 en ré majeur
    • Sonate n° 2 en mi mineur
    • Sonate n° 3 en sol majeur
  • 3 Sonates opus XIII pour piano-forte, flûte & basse
    • Sonate n° 1 en sol majeur
    • Sonate n° 2
    • Sonate n° 3
  • Sonate en sol majeur pour clavecin ou piano-forte avec accompagnement de flûte
  • 4 arias pour trompette & harpe
  • 3 Fantasias pour piano & cor
  • Duo pour harpe & piano
  • 3 Nocturnes pour hautbois & piano
    • n° 1 en la mineur
    • n° 2 en do mineur
    • n° 3 en fa majeur
  • Trois grands Quatuors à cordes (1814), dédiés au roi de Prusse
  • Quintette à cordes (1828)

Discographie sélectiveModifier

  • Symphonie pour instruments a vent - Orchestre de la Musique Municipale de Bordeaux, Lucien Mora, dir. (1987, Cybelia CY 825)
  • Quatuor à cordes n° 2 en fa mineur - Quatuor Mosaïques (1994, Valois V 4738) ; couplé avec les quatuors op.2/1 et op.3/1 de Hyacinthe Jadin
  • Trois Nocturnes pour hautbois et piano - J. Vandeville, J-M. Louchart (2001, Arion 68533) ; couplé avec le Grand Nocturne concertant et la Première Fantaisie concertante, et la sonate nº 3 pour piano à quatre mains (avec C. Rouault)
  • Concerto pour piano et orchestre n°4, en ré mineur - Wen-Ying Tseng, piano, I Strumenti, Gérard Streletski (2003, Forlane 16840)
  • Sonates pour piano & flûte op. 10, Sonate en ré - Bertrand Giraud, piano et Frédéric Chatoux, flûte (2004, Maguelone MAG 111.154)
  • Sonates pour piano & flûte op. 13, Sonate en sol - Bertrand Giraud, piano et Frédéric Chatoux, flûte (2005, Maguelone MAG 111.155)
  • La Grande Bataille d'Austerlitz, Daniel Propper, piano (L'Echo des Batailles, 2012, Forgotten Records fr 16/17P)

BibliographieModifier

  • Charles Henry Joseph Gabet, Dictionnaire des artistes de l'école française au XIXe siècle, éd. Mme Vergne, Paris, 1831, p. 369-370.
  • E. de Briqueville, « L. Jadin, compositeur versaillais » in Echo de Versailles, .
  • G. de Saint-Foix, « Les frères Jadin » in Revue Musicale, VI/10, 1925, 105.
  • Marc Honegger (dir.), Dictionnaire de la musique, Les hommes et leurs œuvres, Bordas, Paris, 1986, vol. 1, p. 615.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 1, Les Hommes et leurs œuvres. A-K, Paris, Bordas, , 1232 p. (ISBN 2-04-010721-5), p. 543
  2. Anecdote que lui-même aimait à raconter (Note introductive du CD Arion 68533, 2001)
  3. Charles Henry Joseph Gabet, Dictionnaire des artistes de l'école française au XIXe siècle, éd. Mme Vergne, Paris, 1831, p. 369-370

Liens externesModifier