Lorella Cravotta

actrice française

Lorella Cravotta, née le à Molières-sur-Cèze (Gard), est une actrice française de théâtre, cinéma et télévision. Elle est connue notamment pour son rôle dans la série télévisée française Les Deschiens créée par Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff et diffusée à partir de 1993 sur Canal+.

Lorella Cravotta
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Originaire des Cévennes et fille de parents siciliens, Lorella Cravotta fait ses études dans le Gard puis monte sur Paris à ses dix-huit ans et intègre le Conservatoire national supérieur d'art dramatique où elle est l'élève du metteur en scène Claude Régy (Promotion 1983).

Au cinéma, elle joue notamment dans Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain et La Cité des enfants perdus de Jean-Pierre Jeunet, La Belle Verte de Coline Serreau ou encore Les Émotifs anonymes de Jean-Pierre Améris aux côtés de Benoît Poelvoorde, Isabelle Carré et Pierre Niney.

Au théâtre, elle fait notamment partie de la troupe de Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff (Le Lapin chasseur, Les Pieds dans l'eau, Le Défilé, Les Précieuses ridicules, Salle des fêtes). Plus récemment, elle interprète le rôle de Dorine dans Le Tartuffe de Molière mis en scène par Luc Bondy au Théâtre de l'Odéon aux côtés de Gilles Cohen, Clotilde Hesme, Françoise Fabian et Micha Lescot.

En 2019, elle intègre la compagnie des Chiens de Navarre dirigée par Jean-Christophe Meurisse et interprète le rôle d'une mère de famille dans la pièce Tout le monde ne peut pas être orphelin aux côtés notamment d'Olivier Saladin.

Au printemps 2020, elle signe aux côtés de nombreuses personnalités du monde de la culture une tribune qui demande une prolongation des droits des intermittents du spectacle d'une année au-delà des mois où toute activité aura été impossible en raison de la crise sanitaire du Covid-19 (« Monsieur le Président, cet oubli de l’art et de la culture, réparez-le ! », Le Monde, 30 avril 2020), puis une tribune en soutien aux intérimaires et autres « extras » du secteur de la culture (« Nous ne pouvons pas penser la défense de la culture sans inclure ceux qui ont été passés sous silence », Libération, 9 mai 2020).

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

ThéâtreModifier

Lorella Cravotta dans les médiasModifier

Liens externesModifier