Liste des comtes de Melgueil

page de liste de Wikipédia

Le comté de Melgueil (actuellement commune de Mauguio) était un comté qui se situait dans la majeure partie du Gard et dans la partie est de l'actuel département de l'Hérault en France.

HistoireModifier

À l'origine, l’évêché de Maguelone et le comté de Maguelone siégeaient à Maguelone. Après la ruine de Maguelone en 737 par Charles Martel, et ce, afin que les Sarrazins ne s'en emparent[HL Tome I 1], les évêques et les comtes se réfugient à Substantion (actuellement commune de Castelnau-le-Lez), au nord est de Montpellier. Par la suite, ils s'installent à Melgueil (Mauguio) et se nomment indifféremment Comtes de Substantion ou Comtes de Melgueil.

En 1085, le comte Pierre Ier de Melgueil avait cédé le comté et l'évêché au Saint-Siège et en retour, le pape Grégoire VII lui cédait le comté en fief à charge d'un cens annuel d'une once d'or. Le pape Urbain II avait accepté cette donation par une bulle, le . Si les papes se sont peu occupés du comté après cette donation, ils ne l'ont pas oubliée. Quand le pape Alexandre III doit quitter Rome, c'est dans le comté de Melgueil qu'il se réfugie d'abord et c'est à Montpellier qu'il tient son premier concile contre ses opposants. En 1211, le pape Innocent III confisque le comté de Melgueil qui appartenait à Raymond VI de Toulouse par donation de sa première épouse mais qui n'a jamais payé le cens annuel dû au pape. Le comté de Melgueil est inféodé à Guillaume d'Antignac, évêque de Maguelone, et ses successeurs par le pape en avril 1215[1]. Après la signature du traité de Meaux, Blanche de Castille puis Louis IX ont essayé de s'emparer du comté mais le pape Grégoire IX s'est fermement opposé à cette action en rappelant qu'il était le suzerain du comté[2].

Liste des comtesModifier

Comtes nommés par les rois des FrancsModifier

Comtes carolingiens, marquis de SeptimanieModifier

Comtes francs, marquis de GothieModifier

Comtes héréditairesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Claude Devic, Joseph Vaissète, Histoire générale de Languedoc, Édouard Privat libraire-éditeur, Toulouse, 1892, tome 4, p. 315 (lire en ligne)
  2. Julien Rouquette, « Saint Louis et le comté de Melgueil », Revue d'histoire de l'Église de France, t. 5, no 26,‎ , p. 182-199 (lire en ligne).
  1. Livre II - XXII. — Vindomagus & autres villes des Arècomiques. — Les Umhranicî. Les Anatiliens, &c. p. 150
  2. Livre IX - XVI. — Limites du diocèse de Narbonne. — Amicus, comte de Maguelonne. p. 889.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier