Canton de Sissonne

canton français

Canton de Sissonne
Canton de Sissonne
Situation du canton de Sissonne dans le département de Aisne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement(s) Laon
Chef-lieu Sissonne
Code canton 02 30
Histoire de la division
Création 18 février 1790[1],[2]
Modifications 1 : 3 vendémiaire an X[b],[4]
(25 septembre 1801)
2 : 6 décembre 1948[a],[3]
Disparition 29 mars 2015[5]
Démographie
Population 10 657 hab. (2012)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Superficie 302,74 km2
Subdivisions
Communes 20

Le canton de Sissonne est une ancienne division administrative française située dans le département de l'Aisne et la région Picardie.

GéographieModifier

Ce canton a été organisé autour de Sissonne dans l'arrondissement de Laon. Son altitude varie de 67 m (Mâchecourt) à 208 m (Saint-Erme-Outre-et-Ramecourt) pour une altitude moyenne de 95 m.

HistoireModifier

 
Carte du canton de Sissonne en 1790.

Le canton est créé le 18 février 1790 sous la Révolution française[2].

Le canton comprend 13 communes avec Sissonne pour chef-lieu: Boncourt[c], Coucy-lès-Eppes[d], Courtrizy[e], Fussigny[f], Lappion[g], Mauregny-en-Haye[h], Montaigu[i], Nizy-le-Comte[j], Ramecourt[k], Saint-Erme-Outre[l], Sainte-Preuve[m], La Selve[n] et Sissonne[b]. Il est une subdivision du district de Laon qui disparait le 5 Fructidor An III ()[6].

Entre 1790 et 1794, Saint-Erme-Outre et Ramecourt fusionnent pour former la commune de Saint-Erme-Outre-et-Ramecourt[l]. Sur la même période, les communes de Courtrizy et Fussigny se regroupent pour créer la commune de Courtrizy-et-Fussigny[f]. La composition communal du canton passe de 13 à 11 communes.

Lors de la création des arrondissements par la loi du 28 pluviôse an VIII (), le canton de Sissonne est rattaché à l'arrondissement de Laon.

1801-2015Modifier

L'arrêté du 3 vendémiaire an X () entraine un redécoupage du canton de Sissonne qui est conservé[4]. Neuf communes du canton de Liesse (Bucy-lès-Pierrepont[o], Chivres-et-Mâchecourt[p], Ébouleau[q], Gizy[r], Goudelancourt-lès-Pierrepont[s], Liesse[t], Marchais[u], Missy-lès-Pierrepont[v] et Samoussy[a]) intègrent le canton. Il comprend 21 communes avec cette recomposition.

Par décret du , la commune de Chivres-et-Mâchecourt est supprimée et les deux sections de la commune, Chivres[w] et Mâchecourt[x] sont érigées en communes indépendantes. Le canton passe de 20 à 21 communes.

En 1922, la commune de Chivres est renommée Chivres-en-Laonnois[w]. Par décret du , la commune de Samoussy est détachée du canton pour rejoindre celui de Laon[a],[3] et le canton de Sissonne comprend alors 20 communes jusqu'en mars 2015. Par décret du , la commune de Liesse prend le nom de Liesse-Notre-Dame[t],[7].

Redécoupage de 2015Modifier

Un nouveau découpage territorial de l'Aisne entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014 [5], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[8]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure[9]. Dans l'Aisne, le nombre de cantons passe ainsi de 42 à 21. Le canton de Sissonne ne fait pas partie des cantons conservés du département.

Le canton disparait lors des élections départementales de mars 2015. L'ensemble des communes du canton est regroupée au nouveau canton de Guignicourt.

AdministrationModifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1852 Louis de Fay
(1803-1862)
  Propriétaire, maire de Missy-lès-Pierrepont
1852 1871 Joseph-Liévin Laisné   Ancien Directeur de la comptabilité au Ministère de l'Intérieur
Maire de Sissonne
1871 1886
(décès)[10]
Charles Raymond de Saint-Vallier Républicain
conservateur
ministre plénipotentiaire de 1re classe
vice-président du conseil général de l'Aisne
1886[11] 1917
(décès)
Charles Sébline Républicain Préfet
Sénateur (1886-1917)
Maire de Montescourt-Lizerolles
1917 1919 siège vacant    
1919 1922 Charles Bailliot   Agriculteur à Bucy-lès-Pierrepont
1922 1934 Léon Nanquette Rad. Industriel
Maire de Laon (1919-1929)
1934 1940 Achille Bouxin URD Agriculteur à Boncourt
1943 1945 Marie Leclerc   Président de la délégation spéciale de Sissonne
Nommé conseiller départemental en 1943[12]
1945 1961 Julien Chapelet[13] SFIO Négociant en grains , conseiller municipal de Saint-Erme-Outre-et-Ramecourt
1961 1967 Paul Ogeix MRP puis UDR Maire de Liesse-Notre-Dame
1967 1992 François Lesein[14] DVD puis DVG Médecin - Sénateur (1988-1998)
Maire de Sissonne (1967-2006)
1992 1998 Marcel Blanchard UDF Maire de Liesse-Notre-Dame
1998 2015 Pierre Marie Lebée PS Educateur
Maire de Lappion (2001-2008) puis de Sissonne (2008-2014)
Vice-Président du Conseil Général

CompositionModifier

Le canton de Sissonne a groupé 20 communes et a compté 10 657 habitants en 2012[Note 1].

Liste des communes du canton
Code
Insee
Nom Superficie
(km2)
Population
(hab.)
Densité
(hab./km2)
02720 Sissonne
(Chef-lieu)
53,53 2 070 38,67
02097 Boncourt 13,29 254 19,11
02133 Bucy-lès-Pierrepont 14,46 421 29,11
02189 Chivres-en-Laonnois 13,56 374 27,58
02218 Coucy-lès-Eppes 6,03 597 99
02229 Courtrizy-et-Fussigny 4,22 62 14,69
02274 Ébouleau 13,03 214 16,42
02346 Gizy 10,25 675 65,85
02350 Goudelancourt-lès-Pierrepont 8,73 153 17,53
02409 Lappion 23,71 299 12,61
02430 Liesse-Notre-Dame 9,96 1 319 132,43
02448 Mâchecourt 10,08 116 11,51
02457 Marchais 15,30 378 24,71
02472 Mauregny-en-Haye 10,46 452 43,21
02486 Missy-lès-Pierrepont 6,60 109 16,52
02498 Montaigu 23,51 749 31,86
02553 Nizy-le-Comte 31,53 256 8,12
02676 Saint-Erme-Outre-et-Ramecourt 20,11 1 867 92,84
02690 Sainte-Preuve 9,61 83 8,64
02705 La Selve 4,77 209 43,82

DémographieModifier

Évolution de la population  [ modifier ]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
10 73610 85910 31010 66910 62810 47910 48010 42810 415
2009 2010 2011 2012 - - - - -
10 48310 50910 59610 657-----
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[15] puis population municipale à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
  • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au , millésimée 2012, définie dans les limites territoriales en vigueur au , date de référence statistique : .

RéférencesModifier

  1. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Samoussy », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Sissonne », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Boncourt », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Coucy-lès-Eppes », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Courtrizy », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Fussigny puis de Courtrizy-et-Fussigny », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Lappion », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Mauregny-en-Haye », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Montaigu », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Nizy-le-Comte », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Ramecourt », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  12. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Saint-Erme-Outre puis de Saint-Erme-Outre-et-Ramecourt », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Sainte-Preuve », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de La Selve », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Bucy-lès-Pierrepont », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Chivres-et-Mâchecourt », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale d'Ébouleau », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Gizy », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Goudelancourt-lès-Pierrepont », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  20. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Liesse-Notre-Dame », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Marchais », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  22. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Missy-lès-Pierrepont », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  23. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Chivres-en-Laonnois », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  24. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale de Mâchecourt », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 mars 2016).
  • Autres références
  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 76
  2. a et b René Hennequin, La Formation du département de l'Aisne en 1790, Soissons, Imprimerie de G. Nougarède, (lire en ligne), p. 266.
  3. a et b Décret du 6 décembre 1948 portant rattachement de la commune de Samoussy au canton de Laon (Aisne), publié au Journal officiel de la République française du .
  4. a et b Bernard Gaudillère (1995), p. 788.
  5. a et b « Décret n° 2014-202 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Aisne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 22 avril 2014)
  6. Constitution de la République française du 5 Fructidor an III, p. 9.
  7. Décret du 10 mars 1988 portant changement de nom de communes publié au Journal officiel du 17 mars 1988, page 3550
  8. « LOI no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 22 avril 2014)
  9. Le nombre total de cantons d'un départements doit obligatoirement être impair.
  10. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 25 août 2020).
  11. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 25 août 2020).
  12. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 26 mars 1943, (en ligne).
  13. http://www.genealogie-aisne.com/old_genealogie/newpersos/fiche_soldat.php?id=1668
  14. http://www.genealogie-aisne.com/old_genealogie/newpersos/fiche_soldat.php?id=716
  15. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  16. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012.