LinkedIn

société américaine, nom du service associé

LinkedIn
logo de LinkedIn
illustration de LinkedIn

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Dates clés 2016 : rachat par Microsoft
Fondateurs Amaury Theinart, Allen Blue, Konstantin Guericke, Eric Ly et Jean-Luc Vaillant
Action retiré de cotation en 2016
Siège social SunnyvaleVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Ryan Roslansky (en) (depuis le )[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires MicrosoftVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité InternetVoir et modifier les données sur Wikidata
Société mère MicrosoftVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales SlideShare, Lynda.com, Inc. (en) et Connectifier (en)
Effectif 11 800 ()[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.linkedin.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Chiffre d'affaires 5 milliards de dollars (2018)[3]

Logo de LinkedIn

Adresse www.linkedin.com
Langue Anglais
Lancement Voir et modifier les données sur Wikidata
Classement Alexa en augmentation 25 (avril 2019) Global[4]

26 (avril 2019) France[5]

LinkedIn (/ˌlɪŋkt.ˈɪn/) est un réseau social professionnel en ligne créé en 2002 à Mountain View en Californie. L'entreprise est valorisée à 20 milliards de dollars en 2015[6].

Le , Microsoft annonce le rachat du réseau social pour un montant de 26,2 milliards de dollars américains soit 23,4 milliards d'euros[7].

HistoireModifier

LinkedIn a été fondé en et lancé en par Reid Hoffman et Allen Blue, membres de la Mafia PayPal[8], et trois autres entrepreneurs.

Son capital est détenu par les fonds d'investissement Greylock, Sequoia Capital, Bessemer Venture Partners, Bain Capital Venture et par ses fondateurs européens. En , the McGraw Hill Companies et SAP sont entrées au capital de LinkedIn.

La société est devenue bénéficiaire en [9] avec un modèle économique reposant sur trois sources de revenus :

Le réseau a par ailleurs lancé son réseau publicitaire en , le LinkedIn Audience Network[11].

Après avoir levé 100 millions de dollars en 2008[12] sur des marchés secondaires de gré à gré (ouverts seulement aux investisseurs accrédités (en)).

Pour se développer en Europe, LinkedIn s'appuie sur une déclinaison de son réseau par pays. La version espagnole du site a été lancée en . Pour contrer Viadeo, LinkedIn a lancé sa version française le [13].

LinkedIn a fait son entrée en bourse en mai 2011[14].

Linkedin a lancé au mois de février 2014, une version en langue chinoise, tout en se pliant aux restrictions obligatoires des réseaux sociaux en Chine[15].

En avril 2015, LinkedIn acquiert l'entreprise américaine de ressources pédagogiques en ligne Lynda.com pour 1,5 milliard de dollars, payé à 52 % en liquidités et à 48 % en actions[16],[17]. Quelques jours plus tôt, la firme avait acquis la start-up Refresh qui propose une application permettant de préparer au mieux ses rendez-vous professionnels[18]. Le détail financier de l'acquisition de Refresh n'a pas été révélé[19].

Le , Microsoft entre en relations exclusives avec Linkedin pour un rachat évalué à 26,2 milliards de dollars[20],[21]. L'objectif de ce rachat pour Microsoft est, entre autres, d'avoir un accès plus facile aux données professionnelles que possède Linkedin sur ses membres[22], ce qui entraîne le départ de nombreux inscrits et de nombreux messages –comprenant le mot-dièse #LinkedOut (rarement utilisé auparavant)– d'incitation à quitter le service[23].

Le , LinkedIn fait l'acquisition de PointDrive, startup américaine ayant développé un outil permettant aux commerciaux de partager du contenu avec clients et prospects par le biais d'une page web personnalisée[24].

En 2018, LinkedIn a généré 5,3 milliards de dollars de recette pour Microsoft[25].

Chiffres d'utilisationModifier

LinkedIn, comme les autres plateformes de social media, communique sur un nombre de membres. Il s'agit dans la réalité de nombre de comptes créés. La différence n'est pas neutre car de très nombreux membres ont plusieurs comptes.

En , LinkedIn est utilisé par plus de 200 millions de professionnels dans le monde, de plus de 150 secteurs d'activités dans 200 pays[26]. En Europe, le réseau compte 11 millions de membres (2009)[27] et près de 8 millions en France en 2014[28]. La progression se confirme puisque le réseau social professionnel a annoncé le avoir dépassé la barre des 300 millions d'utilisateurs[29], il dépasse ainsi le nombre d'utilisateurs de Twitter (241 millions d'utilisateurs dans le monde)[30].

LinkedIn compte néanmoins de nombreux concurrents dont Xing en Allemagne, Viadeo en France[31], Jobssip en Espagneetc. Viadeo compte 50 millions de membres en dont environ 7 millions en France et 14 millions en Chine[32] malgré une fin proche pour le réseau social français. XING enregistrait quant à lui 6 millions de membres en , dont 420 000 membres premiums[33].

Au 2e trimestre 2015, Linkedin compte 380 millions d'utilisateurs[34].

En , LinkedIn atteint 546 millions d'utilisateurs[35].

Fin 2020, LinkedIn passe le cap des 700 millions de comptes.

En 2021, ce sont plus de 774 millions de comptes créés sur le réseau social.[36]

DétailsModifier

CaractéristiquesModifier

LinkedIn fonctionne sur le principe de la connexion (pour entrer en contact avec un professionnel, il faut le connaître auparavant ou qu'une de nos connexions intervienne) et du réseautage (mise en relation professionnelle). Ainsi, il existe 3 degrés de connexions[37] :

  • le premier degré (contacts directs) ;
  • le deuxième degré (contacts des contacts directs) ;
  • le troisième degré (contacts des contacts de deuxième degré).

LinkedIn peut être utilisé pour tout ce qui concerne la vie professionnelle : trouver du travail, des employeurs, des prestataires, développer les affaires, etc. Les données de LinkedIn montrent que le temps d'utilisation augmente avec le temps de souscription[réf. nécessaire]. En d'autres termes, plus on utilise LinkedIn et plus on va l'utiliser[réf. nécessaire]. Le renouvellement de l'abonnement peut s'annuler à tout moment tout comme la suppression ou la désactivation d'un compte[38]. Particulièrement utilisé par les cabinets de ressources humaines et les employeurs à la recherche de profils d'exception, Linkedin permet notamment aux chercheurs d'emploi une visibilité auprès des chasseurs de tête[39].

AlgorithmesModifier

Le fonctionnement de LinkedIn repose sur plusieurs algorithmes : algorithme de classement des profils dans les résultats de recherche, algorithme de diffusion des contenus publiés depuis les profils personnels et algorithme de diffusion des contenus publiés depuis une page entreprise.

Algorithme de classement des profilsModifier

Lorsqu'on fait une recherche de profils sur LinkedIn, l'algorithme regarde quels sont les profils qui contiennent les mots clés recherchés dans les zones de profil où ils sont recherchés. Les résultats sont ensuite classés selon 3 critères :

- profils qui contiennent les mots clés recherchés (au caractère près)

- proximité de réseau par rapport à celui qui fait la recherche. En moyenne LinkedIn va plutôt proposer des profils du 2° cercle de relations dans les premiers résultats[40].

- personnalisation pour celui qui fait la recherche. Il n'y a pas de classement unique des résultats[41].

A noter que la souscription à une offre payante n'améliore pas la position dans les pages de résultats[40].

Algorithme de diffusion des contenus publiés depuis les profils personnelsModifier

LinkedIn donne la possibilité à chaque membre de publier et de diffuser du contenu.

Ce contenu peut recouvrir différentes formes :

- articles : pour développer un sujet de fond, pour une analyse. LinkedIn comptabilise le nombre de lecteurs, c'est-à-dire le nombre de personnes qui sont arrivées sur la page de l'article et y sont restées au moins 6 secondes.

- posts : les posts sont des contenus courts, limités à 3000 caractères [1]. Les posts peuvent être un texte, une image, une vidéo, un texte + image, un texte + vidéo ou un texte + document. LinkedIn comptabilise le nombre de vues, c'est-à-dire le nombre de fois où le post est apparu dans un fil d'actualité, qu'il ait été lu ou non.

- stories : contenus courts qu'il est possible de publier depuis l'application mobile et dont la durée de vie est de 24 heures. [ fin des stories 30 septembre 2021]

Quand un contenu est publié, il passe par un filtre qui détecte le degré potentiel de pertinence et si le contenu de contient pas de mot inapproprié. Ensuite, le contenu est diffusé selon ce que LinkedIn appelle la vélocité. La vélocité est un mix entre le nombre et le type d'engagement (like, partage, commentaire). Plus l'engagement est rapide et important (c'est-à-dire reposant principalement sur des commentaires), plus le contenu sera diffusé sur LinkedIn.

Algorithme de diffusion des contenus publiés depuis les pages d'entreprisesModifier

Après avoir lancé sa plateforme avec des profils personnels, LinkedIn a créé des pages pour les entreprises. Ces pages sont des produits de LinkedIn, servant de base à une présence corporate, à a diffusion d'annonces et de contenus sponsorisés.

Les enjeux ne sont pas ceux des profils personnels. L'algorithme n'est pas le même, les contraintes ne sont pas les mêmes.

La diffusion des contenus depuis ces pages, répond à des logiques publicitaires de ciblage d'audiences.

Evolutions de l'algorithmeModifier

Fin 2020, l'algorithme de diffusion des contenus a été profondément modifié, LinkedIn souhaitant mettre davantage en avant ses contenus, ceux de ses partenaires, ceux des journalistes... LinkedIn souhaite aussi limiter l'impact des toutes les solutions d'automatisation ou de pods visant à essayer de tromper l'algorithme.

FonctionnalitésModifier

LinkedIn AnswersModifier

LinkedIn Answers n'est plus une fonctionnalité relayée, elle permettait, à l'image de Yahoo! Answers, de poser des questions à la communauté des professionnels. À la différence de Yahoo, le service de LinkedIn est un centre d'expertise orienté vers le professionnel. Les personnes qui répondent aux questions sont clairement identifiées.

À titre d'exemple, Barack Obama a utilisé l'application LinkedIn Answers pendant la campagne électorale américaine pour demander aux utilisateurs du réseau ce qu'il devait faire pour les PME américaines[42].

GroupesModifier

Les groupes sont des cercles de réflexion et d'échange professionnels qui se regroupent par centres d'intérêt pour partager leur expertise, réflexions, retours d'expérience. En , le moteur de recherche a été amélioré pour permettre de chercher, au sein d'un groupe, des compétences particulières. Un annuaire des groupes a aussi été créé[43].

Fonctionnalités avancéesModifier

LinkedIn a lancé en une fonctionnalité multilingue qui permet aux membres de traduire leur profil en plus de 40 langues. De plus, le réseau a lancé la plateforme InApps (pour Intelligent Applications) avec huit partenaires :

  • Wordpress et Blog Link (TypePad, Movable Type, Vox, Blogger, LiveJournal, etc.) pour intégrer les billets d’un blog,
  • Box.net et Google Documents pour partager des fichiers,
  • Amazon Reading List pour ajouter sa propre liste de lecture,
  • Google Presentation et Slideshare pour partager ses présentations

Parmi les applications disponibles, on trouve aussi :

  • CompanyBuzz avec Twitter pour mesurer le buzz généré par une entreprise
  • TripIt pour partager les plannings de voyage professionnels avec votre réseau

StoriesModifier

En , LinkedIn annonce qu'il teste une nouvelle fonctionnalité, les stories. Ce format vidéo, créé initialement par Snapchat, a été copié par Instagram et Facebook. Avec ces courtes vidéos, LinkedIn tente de rajeunir son audience au risque de moins se démarquer des autres réseaux sociaux[44]. Début septembre 2021, Linkedin a annoncé mettre fin aux stories à la fin septembre 2021. Le réseau social, qui appartient à Microsoft, avait mis en place le partage de vidéos courtes il y a un an. Mais le succès n’a pas été au rendez-vous [45], du fait d'une inadéquation avec les attentes des utilisateurs du réseau social professionnel[46].

RecrutementModifier

En 2016 avant le rachat par Microsoft, la majeure partie des revenus de LinkedIn provenait de ses outils de recrutement. En , LinkedIn annonce le lancement d'une nouvelle plateforme destinée aux recruteurs, nommée Intelligent Hiring Experience. Cet outil rassemble les fonctionnalités existantes Recruiter, Jobs et Pipeline Builder[25].

Autres servicesModifier

Comme d'autres services du web social tels que MySpace, Facebook ou Plaxo et face à l'essor du web mobile, Linkedin a lancé en sa version mobile LinkedIn Mobile en six langues (chinois, anglais, français, allemand, japonais et espagnol). Il existe aussi un plugin Firefox (Le Compagnon LinkedIn) et une application LinkedIn pour iPhone, Android et Blackberry. Outre l'application mobile officielle pour utiliser Linkedin depuis son téléphone ou sa tablette, une deuxième application mobile lancée par Linkedin (Linkedin Job Search[47]) est apparue depuis  : elle permet de postuler aux offres d'emploi en un clic en s'appuyant sur le profil Linkedin qui est envoyé aux recruteurs. En , Linkedin lance sa fonctionnalité actualité[48].

GouvernanceModifier

Nommé en , Jeff Weiner est le PDG actuel du réseau. Reid Hoffman, cofondateur, est Chairman (président). Le siège social de LinkedIn est à Mountain View en Californie.

Depuis , Fabienne Arata est devenue country manager de Linkedin France[49].

PartenariatsModifier

  • Activités internationales, en particulier, LinkedIn a noué des partenariats avec :
    • Le New York Times pour partager des articles et recevoir les articles relevant du domaine d’activité inscrit dans leur profil LinkedIn.
    • BusinessWeek : le journal fournit des informations sur les entreprises présentes sur LinkedIn (notamment les effectifs) pendant qu'une application sur le site businessweek.com permet aux lecteurs de visualiser leurs contacts dans les entreprises citées.
    • CNBC : les études ou sondages créés par les membres de Linkedin seront retranscrits sur le site de CNBC afin de permettre aux utilisateurs de partager des discussions avec des contacts professionnels. De son côté, CNBC met à disposition ses programmes, articles, blogs, données financières ou contenus vidéo sur LinkedIn.
    • L'Apec (Association pour l'Emploi des Cadres) en France : établi en , ce partenariat permet d'exporter certains Webservices de LinkedIn sur le site de l'association[50].

CritiquesModifier

Le réseau a rencontré plusieurs critiques à propos de failles de sécurité (2012)[51],[52] ; la divulgation d'un fichier de 6,5 millions de mots de passe des utilisateurs de LinkedIn à la suite du piratage de son infrastructure a suscité d'importants questionnements. Bien que LinkedIn soit basé aux États-Unis, la violation de la sécurité de son réseau pourrait être sanctionnée par la loi Informatique et libertés, en France, en raison des obligations de sécurité qu'elle impose[53].

Linkedin fait également l'objet de critiques sur l'emploi abusif des degrés de séparation et se voit reprocher de fournir des CV « langues de bois »[54].

Jeff Weiner le PDG de LinkedIn critique à son tour Google+ comme étant un concurrent inutile[55].

Linkedin prospecte automatiquement parmi les contacts d'un utilisateur sans en informer celui-ci, tant que l'utilisateur n'a pas agi pour supprimer cette fonction de ses préférences[56].

Devant son refus de respecter une réglementation russe datant de 2015 obligeant le stockage des données relatives aux utilisateurs russes sur le territoire russe, LinkedIn est exclu du territoire numérique russe depuis [57].

En 2021 les données personnelles de 700 millions de membres de LinkedIn se retrouvent à vendre sur le Darknet, soit la quasi-totalité des utilisateurs de la plateforme[58], dont 1 million de profil en accès gratuit, offert en exemple par le pirate pour permettre de juger de la qualité des informations. Le risque de phishing ou d'usurpation d'identité est important[59].

Notes et référencesModifier

  1. « https://news.linkedin.com/2020/february/linkedin-ceo-jeff-weiner-to-move-into-executive-chairman-role-an »
  2. « http://www.bizjournals.com/sanfrancisco/print-edition/2016/03/25/linkedin-222-second-st-sf-hq-tishman-speyer.html »
  3. « Microsoft franchit les 100 milliards de dollars de revenus annuels » (consulté le )
  4. Linkedin.com Traffic Statistics - Alexa
  5. Top Sites in France - Alexa
  6. Start-up: les 14 plus grosses valorisations estimées, Challenges, 17 juillet 2015
  7. « Microsoft rachète LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « The PayPal Mafia », sur Fortune (consulté le )
  9. LinkedIn: Press Releases: LinkedIn Premium Services Finding Rapid Adoption (ce lien n'est plus valable)
  10. « Chiffres réseaux sociaux - 2020 - BDM », sur BDM, (consulté le ).
  11. http://fr.techcrunch.com/2008/09/15/linkedin-va-lancer-son-propre-reseau-publicitaire/
  12. LinkedIn lève $22,7 millions supplémentaires, article du 23 octobre 2008
  13. « LinkedIn en français is now a fait accompli! » (consulté le )
  14. Vivek Wadhwa, Secondary markets and the next big fraud, Washington Post, 1er juin 2011
  15. lefigaro.fr, « LinkedIn lance une version en chinois », sur Le Figaro (consulté le )
  16. LinkedIn achète lynda.com pour 1,5 milliard de dollars, 9 avril 2015
  17. LinkedIn to buy online education company lynda.com for $1.5 billion, Reuters, 9 avril 2015
  18. « Linkedin acquiert la start-up Refresh - Le Monde Informatique », sur LeMondeInformatique (consulté le )
  19. Refresh Joins the LinkedIn Family
  20. « Microsoft rachète LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars », sur lesechos.fr, (consulté le )
  21. Microsoft achète le réseau social LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars, 13 juin 2016
  22. Lucie Ronfaut, « Pourquoi Microsoft dépense 26 milliards de dollars pour acheter LinkedIn », sur Le Figaro.fr, (consulté le ).
  23. Thierry Noisette, « Furieux de l’arrivée du « méchant Microsoft », ils fuient LinkedIn », sur Rue89, (consulté le ).
  24. PointDrive : une acquisition très « social selling » pour LinkedIn, Itexpresso, 27 juillet 2016
  25. a et b « Linkedin fusionne ses outils pour chasseurs de talents », sur www.ictjournal.ch (consulté le )
  26. LinkedIn passe la barre des 300 millions de membres - Flash actualité - High-tech- 19 04 2014, consulté le 19 avril 2014.
  27. « LinkedIn France affiche un million de membres | ITespresso.fr », sur ITespresso.fr (consulté le )
  28. BFM BUSINESS, « LinkedIn a franchi la barre des 10 millions d'utilisateurs en France - 27/05 », sur BFM BUSINESS (consulté le )
  29. Le Figaro.fr avec AFP, « LinkedIn franchit les 300 millions de membres », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  30. « LinkedIn passe la barre des 300 millions d'utilisateurs », sur CommentCaMarche (consulté le )
  31. « LinkedIn, rencontre avec Reid Hoffman : version française, vision, et "Let Viadeo die!" (Jacques FROISSANT Altaïde) », sur altaide.typepad.com (consulté le )
  32. « Données clés - Viadeo Group », sur Viadeo Group (consulté le )
  33. « Preliminary Results for Q1/2008 -- XING AG Reports 58 Thousand New Premium Members », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le )
  34. « Chiffres réseaux sociaux - 2015 - Blog du Modérateur », sur Blog du Modérateur (consulté le )
  35. « About LinkedIn », sur LinkedIn,
  36. <img Alt= Src='https://Secure.gravatar.com/Avatar/9aa7057899cb9c43bcbca0e50cb6c229?s=42 et #038;d=mm, « Chiffres clés LinkedIn 2021 (2020) • 33 chiffres surprenants à découvrir ! », sur www.proinfluent.com, (consulté le )
  37. « Réseauter et gérer ses contacts avec LinkedIn », sur C-Magazine | Web, marketing & communication (consulté le )
  38. « Supprimer un compte Linkedin - Comment Supprimer ? », sur Comment Supprimer ? (consulté le )
  39. « 5 outils pour trouver un job rapidement », sur www.journaldunet.com (consulté le )
  40. a et b « Ordre de votre profil dans les résultats de recherche – Recherche de personnes », sur Assistance LinkedIn (consulté le )
  41. « Pertinence de la recherche LinkedIn : recherche de personnes », sur Assistance LinkedIn (consulté le )
  42. https://www.linkedin.com/answers/startups-small-businesses/small-business/STR_SMB/95900-11932467?split_page=1.
  43. « Vnunet : comparatif des meilleures offres box et forfaits mobiles », sur Vnunet.fr (consulté le ).
  44. Anouch Seydtaghia, « LinkedIn prend des risques avec ses «stories» », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  45. « What's Next for LinkedIn Stories and Video », sur www.linkedin.com (consulté le )
  46. « Sur LinkedIn, fin de l'histoire pour les stories », sur ZD Net,
  47. Pierre Elemento - Rgpd Paris Bordeaux Toulouse, « Trouver un emploi : 5 sites innovants de recherche d’emploi », sur journaldunet.com, JDN, (consulté le ).
  48. « LinkedIn lance son propre « Google Actu » », sur Les Echos,
  49. « Fabienne Arata devient country manager de Linkedin France », sur lemondeinformatique.fr, (consulté le )
  50. L'Apec s'allie au réseau professionnel LinkedIn, 03/03/2008
  51. Cybersecurite, « LinkedIn faille de sécurité critique pour ses membres - Cybersécurité - News Internet », sur Cybersécurité - News Internet (consulté le )
  52. « Le réseau social LinkedIn critiqué pour sa gestion des données privées », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le )
  53. « La sécurité des données personnelles », sur www.donneespersonnelles.fr (consulté le )
  54. « LinkedIn, le réseau des blaireaux », sur thierry-klein.speechi.net (consulté le )
  55. « LinkedIN critique clairement Google+ » (consulté le )
  56. (en-US) « Support | LinkedIn Developer Network », sur developer.linkedin.com (consulté le )
  57. Elsa Trujillo, « LinkedIn est définitivement banni de Russie », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le )
  58. « Des données de 700 millions de membres de LinkedIn à vendre », sur Le Figaro,
  59. « Mails, CV... Les données de 700 millions de comptes LinkedIn en vente sur le dark web », sur Europe1,

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier