Ouvrir le menu principal

Ligne
Banlieue sud de Tunis
Ligne de Tunis à Erriadh
Image illustrative de l’article Ligne de la banlieue sud de Tunis
Carte de la ligne
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Villes desservies Tunis, Radès, Hammam Lif, Borj Cédria
Historique
Électrification 2006 – 2010
Caractéristiques techniques
Longueur 25[1] km
Nombre de voies à 3 voies
Trafic
Exploitant(s) SNCFT
Trafic Train de banlieue et marchandises

La ligne de la banlieue sud de Tunis est une ligne ferroviaire qui relie Tunis à sa banlieue sud, longue de 23,2 km[2]. Les voyages quotidiens, assurés par la Société nationale des chemins de fer tunisiens, permettent le transport de près de 26 millions de voyageurs par an[2].

Sommaire

CaractéristiquesModifier

La fréquence des trains est majoritairement de vingt minutes. Cependant cette fréquence change lors des heures de pointes, où elle va jusqu'à un train toutes les cinq minutes, surtout le matin vers Tunis et le soir au retour de Tunis, la plupart des travailleurs et étudiants se rendant au centre de la capitale chaque matin. Tard le soir, le nombre des trains diminue et l'attente entre un train et celui qui le suit peut aller jusqu'à une heure.

Le projet d'électrification de la ligne, envisagé dès les années 1960, devient officiel le 26 février 1999. Entamés en 2006, les travaux qui doivent s'achever en 2010 doivent réduire le temps de parcours — 37 minutes contre 48 minutes auparavant — et améliorer le nombre et le confort des usagers[2]. Le 24 décembre 2007, des contrats pour l'acquisition de vingt nouveaux trains sont conclus avec la société coréenne Hyundai Rotem Company et la société japonaise Somitomo Corporation. Concernant l'infrastructure, les contrats sont conclus le 7 février 2008 avec un groupement d'entreprises franco-italien (Alstom et Ansaldo).

En effet, au vu de l'importance du trafic, des investissements dépassant les 200 millions de dinars ont été alloués pour la mise en place d'une troisième voie entre Tunis et Hammam Lif et le doublement de la voie entre Hammam Lif et Borj Cédria[2]. De plus, un système central de maîtrise du trafic et un atelier de maintenance ont été ouverts. Un programme de construction de passages supérieurs et souterrains est également mis en œuvre pour éviter les croisements entre rail et route.

Reportée à plusieurs reprises, l'ouverture de la ligne programmée en avril 2011 est reportée de cinq mois[3]. La mise en service a lieu le 6 avril 2012 et l'inauguration officielle le 19 juin[4].

GaresModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Présentation. La ligne de la banlieue de Tunis », sur sncft.com.tn (consulté le 3 mai 2019).
  2. a b c et d Chokri Gharbi, « Tunis-Borj Cédria en 37 mn »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur archives.lapresse.tn,
  3. Ibrahim Bougottaya, « Suite à un vol de câbles de la SNCFT : l'exploitation de la ligne électrique de la banlieue sud pour septembre », sur tunisia-today.com (consulté le 3 mai 2019)
  4. « Tunisie - Inauguration d'un projet de train électrifié de 325 millions de dinars financé par la JICA », sur businessnews.com.tn, (consulté le 3 mai 2019)

Voir aussiModifier