Ouvrir le menu principal

Ligne de Chars à Marines

ligne de chemin de fer française

Ligne de
Chars à Marines
Image illustrative de l’article Ligne de Chars à Marines
Carte de la ligne
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Chars, Marines
Historique
Mise en service 1911
Fermeture 1951
Concessionnaires Ouest (1906 – 1909)
État (1909 – 1938)
SNCF (1938 – 1953)
Ligne déclassée (à partir de 1953)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 348 000
Longueur km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale 20 
Nombre de voies Anciennement à voie unique

La ligne de Chars à Marines est une ancienne ligne de chemin de fer secondaire à voie normale de 6 km de longueur, située dans le Val-d'Oise. Embranchement de la ligne de Saint-Denis à Dieppe, elle permet depuis cette dernière de desservir le bourg de Marines, petit centre agricole du Vexin français, et d'offrir une correspondance avec la ligne de Valmondois à Marines, à voie métrique. Elle constitue la ligne 348 000[1] du réseau ferré national.

HistoireModifier

La ligne, d'intérêt local, est déclarée d'utilité publique le 27 mars 1906[2]. Elle est concédée le 22 mars 1906 et ouverte le 9 février 1911 par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest. En 1920, cette dernière compagnie conclut un contrat d'affermage pour l'exploitation avec la Société générale des chemins de fer économiques. Le 1er janvier 1938, la SNCF devient concessionnaire et maintient le contrat d'affermage. Elle ferme à tous trafics quarante ans plus tard le 1er mars 1951, sur décision du conseil général de Seine-et-Oise et est déclassée le 11 juillet 1953[3]. Les installations sont déposées peu après[4].

Notes et référencesModifier

  1. Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, (ISBN 978-2-918758-34-1), volume 1, page 126.
  2. Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements, et avis du Conseil d'État, année 1906, page 121.
  3. [PDF] Journal Officiel de la République Française du 16 juillet 1953, page 6310.
  4. Henri Domengie et José Banaudo, les petits trains de jadis, tome 4 : Nord de la France, p. 9

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Claude Wagner, les petits trains et les tramways du Val-d'Oise, éditions du Valhermeil, 1994, 250 pages. (ISBN 2-905684-57-7)
  • Henri Domengie et José Banaudo, les petits trains de jadis, tome 4 : Nord de la France, éditions du Cabri, 1982, 223 pages. (ISBN 2-908816-29-6)

Articles connexesModifier