Lexique basque dans la langue française

Le lexique basque dans la langue française est l'ensemble des mots d'origine basque ayant parfois un usage courant dans la langue française. Chaque définition exprime un terme, un mouvement, un nom en rapport avec la vie politique ou socio-culturelle du Pays basque.


Maialen Lujanbio est la première femme a remporter le championnat de Bertsolari en 2009.
Description en euskara d'une bicyclette.
Pelotari ou joueur de pelote basque
Les Txapeldun de l'équipe de Urdaibai gagnante de la coupe de San Miguel en 2007 à Portugalete
A
Exemple : « ... et peuples solidaires, soutenue par les écologistes, le Parti occitan et les abertzale d'AB et EA[1]. »
Exemple : « Elle a été un prétexte supplémentaire pour que les partis abertzale ne trouvent pas de terrain d’entente dans l’organisation de cette journée[2]. »
  • Abertzalisme : est « un mouvement de revendication de l'identité basque[3] ».
Exemple : « Pour corriger cette vision, il est important que les gens réalisent que l'abertzalisme n'est pas une position mais un acte[4]. »
  • Amerikanuak : signifie « les Américains » pour parler des Basques de la diaspora.
Exemple : « Inversement, les Amerikanuak originaires d'Hegoalde ne semblent pas faire de distinctions entre Basques des différentes [5]... »
B
  • Bertsolari : est un « chanteur de vers rimés et strophés improvisés ».
Exemple : « Plus de 1 700 joutes de bertsolaris se produisent chaque année au Pays Basque, avec des championnats comme celui de Bilbao en 2009 qui a réuni 14 000 spectateurs lors de la finale et qui a servi de fil conducteur au film d'Asier Altuna[6]. »
  • Bertsolarisme : est « l'art d'improvisation chantée, versifiée et rimée ».
Exemple : « L’ancien président de l’Académie de la Langue Basque Euskaltzaindia Manuel Lekuona écrivit que la pastorale venait du bertsolarisme[7]. »
  • Batua : signifie littéralement « uni » et fait référence au basque unifié (euskara batua).
Exemple : « Les différentes provinces, sous l'impulsion du gouvernement autonome, multiplient les initiatives pour développer le batua, une langue unifiée, mais [5]... »
E
  • Erdara : désigne « la langue autre que le basque ».
Exemple : « Les relations entre les bilingues et les monolingues ont lieu en erdara, ce qui entraîne un usage social [8]... »
  • Euskadi ou Euzkadi : voir l'article.
  • Euskaltégi ou Euskaltegi: est « un centre d'enseignement de la langue basque aux adultes. ».
Exemple : « Dans le but de construire un projet national rompant avec l'héritage franquiste, de nombreuses personnes apprennent le basque dans les euskaltégis [9]... »
  • Euskaltzale : est une personne « bascophile », et plus particulièrement une personne qui aime la langue basque.
Exemple : « Durant les années 1976-1980 se produit un véritable boom euskaltzale[9]. »
  • Euskara : est le terme qui désignent la langue basque en basque.
Exemple : « L'Euskara fut parlé dans un territoire beaucoup plus vaste que celui qu'il occupe maintenant, et cela dès la [10]... »
Exemple : « Le quatrième chapitre porte sur collaboration policière, judiciaire et politique entre la France et l’Espagne dans la lutte contre l’ETA ; collaboration évolutive au gré de la perception française de la menace étarra[11]. »
H
  • Hegoalde : signifie « Pays basque espagnol ou Pays basque Sud ».
Exemple : « Inversement, les Amerikanuak originaires d'Hegoalde ne semblent pas faire de distinctions entre Basques des différentes [5]... »
I
  • Ikastola : est une « école de statut associatif du Pays basque par immersion en basque ».
Exemple : « ... envoient leurs enfants dans les ikastolas[9]. »
  • Iparralde : signifie « Pays basque français ou Pays basque Nord ».
Exemple : « Si la force basque demeure un sport purement amateur en Iparralde, le Pays basque Sud lui accorde un statut quasi professionnel [12]... »
J
Exemple : « Quant à la fibre centriste affichée par le PNB et un possible rapprochement avec Jean-Jacques Lasserre, le candidat jeltzale lâche : “Jean-Jacques Lasserre est un centriste, point[13]. »
L
Exemple : « Une majorité s'exprime en défaveur de la politique jugée trop centraliste du lehendakari Garaikoetxea [14]... »
P
Exemple : « Le jour de sa naissance; On est pelotari; Dès la première enfance; Le douanier vous poursuit [15]... »
T
  • Txapeldun : signifie littéralement « porteur de béret » mais veut surtout signifier « champion ou vainqueur ».
Exemple : « Après les joutes, c’est finalement Maddi Ane Txoperena qui a été désignée txapeldun pour cette édition, suivie par Maddi Sarasua en seconde position[16]. »


Notes et référencesModifier

  1. Abertzale et écologistes pour un siège au Sénat, article publié sur Sud Ouest.
  2. L’indépendance, point de mire de la majorité des partis abertzale, article publié sur Le Journal du Pays Basque.
  3. Définition abertzalisme
  4. Basque oui, abertzale, non !, article publié sur le site du parti EAJ-PNB.
  5. a b et c Annales du CRAA (Centre de recherches sur l'Amérique anglophone/MSHA). Nouvelle série: N°30. Le sens de la communauté par Yves-Charles Grandjeat, Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, 2006, 390 pages.
  6. 'Bertsolari' : fascinante plongée dans les mystères de l'improvisation, article publié sur Eitb (Euskal Irrati Telebista).
  7. Histoire de la pastorale (I/II) par Jean-Louis Davant, Académicien souletin de la langue basque, article publié sur euskonews.com.
  8. Ramón Zallo, Les basques, aujourd'hui : culture, histoire et société à l'ère de la diversité et de la connaissance [« El pueblo vasco, hoy »], Irun, Alberdania, coll. « Ensayo, 33. », , 318 p. (ISBN 9788496643581 et 8496643581, OCLC 434506467).
  9. a b et c Langue(s) et nationalisme(s) par Henri Boyer, Éditions ENS, 2004, 162 pages (ISBN 2-84788-056-9).
  10. Les langues orales dans les pays méditerranéens: situation, enseignement & recherche par Michel Quitout, Éditions L'Harmattan, 2001, 176 pages.
  11. Centre d’étude des conflits (Paris, France), Cultures et conflits, Éditions L’Harmattan, (ISBN 2296120830), (ISBN 9782296120839)
  12. Pays basque par Étienne Follet, Claire Delbos, Petit Futé, 2010, 123 pages.
  13. Sénatoriales : le PNB se lance dans l’arène, article publié sur Le Journal du Pays Basque.
  14. Le Pays Basque de France: la difficile maturation d'un sentiment nationaliste basque par Jean-Marie Izquierdo, Éditions L'Harmattan, 2001, 223 pages.
  15. Paroles Luis Mariano sur la chanson « Il est un coin de France ».
  16. Les txapeldun de l’année 2011 révélés au grand jour, article publié sur Le Journal du Pays Basque.