Les Trois Frères : Le Retour

film sorti en 2014
Les Trois Frères : Le Retour
Réalisation Didier Bourdon
Bernard Campan
Pascal Légitimus
Scénario Didier Bourdon
Bernard Campan
Acteurs principaux
Sociétés de production Pan-Européenne
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 106 minutes
Sortie 2014

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Trois Frères : Le Retour est un film français réalisé par Didier Bourdon, Bernard Campan et Pascal Légitimus, sorti en 2014.

Il s'agit de la suite du film Les Trois Frères, réalisé en 1995.

SynopsisModifier

Des années après leurs mésaventures et le décès de leur mère, les frères Latour sont à nouveau réunis par la défunte. Chacun est à une étape difficile de sa vie : Bernard est un comédien raté, Didier se fait passer pour un professeur de philosophie alors qu'il vend des jouets sexuels par correspondance et Pascal vit aux crochets d'une riche cougar, Moss. Accompagnés de Sarah, la fille de Bernard, ils vont vivre des rencontres surprenantes tandis que de nouveaux problèmes vont les affecter.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

Les membres du trio Les Inconnus réfléchissent d'abord à une reprise des personnages des Trois Frères sur scène, avant que l'idée de suite filmique ne s'impose[1]. Dès la phase de scénario, Pascal Légitimus, qui n'avait pas participé coécrit ni coréalisé le premier opus, informe Didier Bourdon et Bernard Campan qu'il veut s'impliquer dans le processus de réalisation et il participe également à la finalisation du scénario à travers quelques idées ou remarques[1], même s'il n'est pas crédité comme scénariste au générique. Les trois compères envisagent un temps que l'histoire se déroule partiellement en Espagne mais se rendent compte que leur humour est ancré dans du contemporain français (la crise, les émissions de télé, la précarité, les banques, etc.) donc qu'il n'y a pas de sens à ce que les personnages partent de France[1].

Pour interpréter Sarah, le trio hésite entre deux actrices et finit par choisir Sofia Lesaffre, même si elle leur paraît un peu bébé, alors que l'autre actrice leur semble au contraire un peu trop mûre[1].

Le film a été tourné à Créteil et Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) ainsi qu'à Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône).

AccueilModifier

Sortie nationaleModifier

Les Inconnus officialisent cette suite via une vidéo diffusée par leur Web TV officielle sur le site MySkreen en avril 2013[4],[5]. La date de sortie du film du est annoncée le [6].

Réception critiqueModifier

Les critiques presse jugent quasi unanimement que le film est une mauvaise suite. Le film reçoit un score moyen de la part des spectateurs et internautes sur Allociné (3/5)[7] et réalise un des meilleurs démarrages de l'année en doublant le nombre d'entrées du précédent opus (953 000 entrées contre 489 000 en 1995) et se retrouve en haut du box-office français[8]. La fréquentation est en forte baisse les semaines suivantes, et le film réalise 2 240 876 entrées, 3 fois moins que le précédent.

Critiques négativesModifier

  • Le Journal du dimanche : on est triste et au-delà de la déception, vieux gags et réalisation paresseuse relèguent ces "Trois Frères" à un divertissement dérisoire.[source insuffisante]
  • Télé 7 jours : Vu l'indigence des gags et les balourdises en série, la déception sera proportionnelle à l'attente des aficionados d'hier.[source insuffisante]
  • Le Monde : Tout cela, il faut l'avouer, est moins renversant en termes de comédie qu'émouvant sur le plan des retrouvailles. Vingt ans n'en ont pas moins passé et le rire tourne un peu au bourdon[9].
  • 20 Minutes : Bien qu’ils se soient mis à trois pour écrire et réaliser leur film, les Inconnus terrassent avec des gags éléphantesques dont l’humour fleure la naphtaline[10].
  • Le Point : Figés dans leur propre nostalgie, ils ne sont dès lors plus en mesure d'apporter ce regard décalé qui faisait la saveur et la pertinence de leurs sketches. Le populaire a cédé la place au vulgaire, la modernité fait ringarde, et la critique sociale a disparu.[11]
  • Première : Machine à fric opportuniste à la Bronzés 3 ou sympathique come-back à la Ripoux 3 ? […] La réponse se situe entre les deux...[source insuffisante]
  • TéléCinéObs : D’où tristesse et frustration en barres : ce retour est au cinéma ce que fut au tennis le comeback improbable de Borg en 1991 après dix années à boire des cocktails. Un film torchon-chiffon-carpette, sans blague.[12]
  • Télérama : Bourdon, Campan et Légitimus sont si aimés que le public leur pardonnera probablement cet épisode 2 fatigué. Mais pas sûr que son indulgence se prolonge longtemps.[13]
  • Metronews : Bernard Campan, Didier Bourdon et Pascal Légitimus auraient-ils dépassé la date limite de consommation ? Telle l’épice qui s’affadit avec les années, le trio a perdu son piquant en deux décennies. Pire, il se repose sur ses lauriers, espérant que son ex-étiquette "produit de qualité" suffise encore à appâter le chaland.[14]

Critique positiveModifier

  • Le Parisien : L'ensemble tient la route et le trio n'a rien perdu de son efficacité de jeu[15].

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  France 2 285 475 entrées[16] 8
  Europe 2 412 486 entrées[17] NC

Autour du filmModifier

  • L'émission de télé-réalité T'es pas cap est tournée sur le plateau du jeu Tout le monde veut prendre sa place[18].
  • Le parking où Didier Bourdon fait du télé-marketing est celui du centre commercial Créteil Soleil dans le Val-de-Marne.
  • L'affiche du film reprend la présentation générale de l'affiche du film Les Trois Frères (1995) : Didier Bourdon, Pascal Légitimus et Bernard Campan lisent avec stupeur les nouvelles les concernant dans un journal où figure le titre du film.
  • Même si le film franchit la barre des deux millions d'entrées[19], il reste bien loin des 6 897 098 entrées du premier film. Par ailleurs, la critique reçoit globalement mal le film.
  • Une allusion est faite au sketch L'hôpital des Inconnus lorsque les trois frères rentrent dans un hôpital où des aides-soignantes à l'accent des Antilles les accueillent et où l'une appelle sa collègue « Marie-Thérèse ».

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Interview de Didier Bourdon, Bernard Campan et Pascal Légitimus pour le film "Les 3 Frères, le retour" », sur abusdecine.com, (consulté le 11 décembre 2014).
  2. http://www.movies.ch/fr/film/troisfreresleretour/s/Del%E9mont/
  3. Les Trois Frères, le retour : une nouvelle venue dans la bande des Inconnus ! - AlloCiné.fr
  4. « Les Inconnus officialisent en exclusivité, la suite des Trois frères au cinéma », sur myskreen, (consulté le 14 octobre 2013)
  5. « Les Inconnus sont de retour », sur Le Parisien, (consulté le 14 octobre 2013)
  6. « La suite des Trois Frères, la comédie culte des Inconnus, sortira le... », sur AlloCiné.fr, (consulté le 14 octobre 2013)
  7. Les 3 Frères : Le Retour sur AlloCiné.
  8. http://www.programme-tv.net/news/cinema/48797-box-office-un-million-entrees-trois-freres-retour/.
  9. Jacques Mandelbaum, « « Les Trois Frères, le retour » et « La Belle et la Bête » : faire du neuf avec un conte classique et un trio comique », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  10. https://www.20minutes.fr/cinema/1292898-20140207-20140207-inconnus-retour
  11. http://www.lepoint.fr/cinema/les-trois-freres-le-retour-des-inconnus-vaut-il-le-detour-11-02-2014-1790678_35.php
  12. http://cinema.nouvelobs.com/articles/29864-critique-avant-premiere-critiques-les-trois-freres-le-retour-un-come-back-triste-et-pateux
  13. http://www.telerama.fr/cinema/films/les-3-freres-le-retour,482979,critique.php
  14. http://www.metronews.fr/culture/les-trois-freres-le-retour-la-recette-d-une-bonne-daube/mnbk!ytdU1zMukroH2/
  15. http://www.leparisien.fr/cinema/critiques-cinema/comme-on-se-retrouve-12-02-2014-3582953.php
  16. « Les Trois Frères : Le Retour », sur JP's Box Office (consulté le 17 juillet 2014)
  17. « Les Trois Frères : Le Retour », sur Observatoire européen de l'audiovisuel (consulté le 6 février 2017)
  18. Nagui, dans l'émission Tout le monde veut prendre sa place diffusée le 12 février 2015.
  19. Environ 20 millions d'euros de recettes pour un budget de 12 millions.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier