Les Bronzés 3

film français de Patrice Leconte sorti en 2006
Les Bronzés 3
Amis pour la vie
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film.

Réalisation Patrice Leconte
Scénario Michel Blanc, Marie-Anne Chazel, Christian Clavier, Thierry Lhermitte, Josiane Balasko, Gérard Jugnot
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 97 minutes
Sortie 2006

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Bronzés 3 : Amis pour la vie est un film français de Patrice Leconte, sorti en 2006. C'est le troisième volet de la trilogie des Bronzés.

SynopsisModifier

2006. Les personnages des deux premiers opus, désormais quinquagénaires, se retrouvent 27 ans plus tard en Sardaigne, dans un hôtel tenu par le « vieux beau aux yeux fascinants », Popeye, qui est l'un des rares à ne pas être concerné par la chirurgie esthétique. L'obsession sexuelle n'a pas disparu mais elle a considérablement régressé au profit des préoccupations financières, ce qui rend les disputes plus aigres. Pacs, spiritualité orientale, thalasso « branchouille », immigration clandestine, sont les thèmes évoqués dans l'air de l'époque au gré de la mesquinerie, de la futilité, de la lâcheté et de l'égoïsme des uns et des autres.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

 
Les acteurs principaux du film en séance de dédicace à la Fnac des Halles (Paris) en septembre 2006.

ProductionModifier

GenèseModifier

L'ex troupe du Splendid devait à l'origine se retrouver autour de l'adaptation d'Astérix en Hispanie dont la réalisation devait être assurée par Gérard Jugnot. Après huit mois de préparation, Albert Uderzo s'oppose à la réalisation du film et le projet fut finalement abandonné. Cependant les ex-membres de la troupe étaient ravis de se retrouver et, de ce fait, ont décidé de lancer le projet d'un troisième volet des Bronzés.[2].

ScénarioModifier

On retrouve dans le film les personnages principaux des deux premiers opus :

  • Bernard et Nathalie sont désormais parents d'un fils nommé Benjamin (joué par Arthur Jugnot), ce dernier révèle sa liaison homosexuelle avec le comptable de l'entreprise que le couple possède. Ils gèrent une chaîne de magasins d'optique dans le Nord de la France, d'où ils sortent à peine d'un contrôle fiscal pour le moins mémorable. Nathalie est quant à elle devenue passablement alcoolique, et ne se sépare jamais de son chihuahua Elvis.
  • Jean-Claude et Gigi, à la surprise générale, vivent désormais ensemble. Jean-Claude se fait appeler J-C (prononcé à l'anglaise "Jessie") et possède une chaîne de salons de coiffure très rentable aux États-Unis ; Gigi, quant à elle, arbore une poitrine proéminente.
  • Jérôme est divorcé et semble mal vivre sa nouvelle vie, désormais radié de l'ordre des médecins à la suite d'une opération chirurgicale ratée. Il est devenu moniteur d'auto-école.
  • Popeye, qui se fait appeler par son prénom Robert, est devenu l'époux de la propriétaire (Ornella Muti) de l'hôtel où tout le groupe est réuni. Mais il est toujours aussi infidèle.
  • Christiane est de retour et a rejoint une secte. Elle cherche à se venger de Jérôme qui a raté une opération pratiquée sur elle, il y a longtemps. Cette erreur lui a valu une déformation des lèvres.
  • Miguel (personnage des Bronzés) est également de retour en tant que mari de Christiane. Il semble par ailleurs avoir perdu son fort accent espagnol depuis le premier film.
  • Gilbert Jambier travaille au Prunus Resort. Employé syndiqué, il se fait injustement licencier tout en continuant d'y être hébergé.

Tout ce petit monde a une part, minuscule (500 francs chacun, quinze ans plus tôt), dans l'actif financier de l'hôtel.

TournageModifier

Le tournage s'est déroulé du au [réf. nécessaire] sur la Costa Smeralda, à l'hôtel Cala di volpe, en Sardaigne. Le reste des scènes tournées en intérieur furent filmée à Grosrouvre dans les Yvelines[2].

On peut relever deux faux-raccords dans le film[3] :

  • Lorsque Bernard est repêché de la piscine puis y replonge, on peut apercevoir Josiane Balasko et Marie-Anne Chazel rire, la première se retournant même pour se cacher.
  • Lorsque Jean-Claude et la voiture de Jérôme se font griffer, l'empreinte ne comporte que trois griffes. Plus tard, quand Christiane se révèle être « la bête », sa fausse patte d'ours comporte quatre griffes.

Bande originaleModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Musiques non mentionnées dans le générique

Par Étienne Perruchon :

  • Dialogue : Introduction.
  • Dialogue : Complètement bilingue.
  • Giocco di bronzati.
  • Dialogue : Jean-Claude Dusse from the US.
  • Dialogue : Les bons comptes font les bons amis....
  • La rage à Prunus.
  • Dialogue : De quel bord ?.
  • Bluesy love me now.
  • Dialogue : Panique dans le parc.
  • Fonky love.
  • Dialogue : Aventures... et mésaventures.
  • Dialogue : Pas vénale pour un sou.
  • Harre krishtiane.
  • Dialogue : Dommage collatéral.
  • Demarmellata.
  • Dialogue : Mr Giuseppe.
  • Dialogue : Zen....
  • Deep Prunus.
  • Dialogue : Elvis.
  • Graziella.
  • Dialogue : Syncope.
  • Drame à Prunus.
  • Dialogue : Lève toi et marche.
  • Amici per la vita.
  • Dialogue : Conclusion.

AccueilModifier

Accueil critiqueModifier

Les Bronzés 3
Score cumulé
SiteNote
Allociné [5]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

En France, le site Allociné propose une note moyenne de 2,75 à partir de l'interprétation de critiques provenant de 25 titres de presse[5]. Le film est moyennement accueilli par la critique tandis qu'il est carrément éreinté par le public, manifestement déçu de ces retrouvailles avec l'équipe du Splendid.

Pour Les Inrockuptibles, il s'agit là d'une « comédie assez déprimante », quant à Chronic'art.com, il assure qu'« il n'y a rien de joyeux dans cette comédie, c'est terrible », alors que Télé 7 Jours se demande « où sont passés leur humour vachard, leurs réparties cultes et leur inimitable grain de folie qui les ont faits rois ? Autant dire que si c'est une blague, elle n'est vraiment pas drôle ». Pour Première, « tout est là pour que la rigolade soit franche et la satire grinçante mais Leconte et sa belle équipe ne concluent pas », et pour Positif, plus mesuré, « ce troisième volet souffre d'une trop longue exposition, d'un tempo en dents de scie, de l'âge, tout bêtement de certains interprètes qui n'ont plus vraiment la pêche d'antan. Pour autant, il demeure un divertissement de qualité. »[6].

Les spectateurs, eux, ne se montrent vraiment pas tendres à l'égard du film. S'ils se sont pressés en salles pour fêter leurs retrouvailles avec l'équipe des deux premiers films de la saga culte, ils en ressortent massivement mécontents et désabusés, comme en témoigne la note moyenne attribuée par le public sur Allociné, qui n'est que de 1,4 sur 5, ce qui en fait le 78e pire film de tous les temps d'après le site Internet. Pas mieux sur le site SensCritique, où la moyenne générale culmine à peine à 2,7 sur 10[7].

Box-officeModifier

Pays Entrées Sem. Date
  Belgique 170 739 entrées 5 jours au
  France[8] 10 355 928 entrées 15 sem. au
  Suisse[9] 283 812 entrées 3 sem. au

Ce troisième opus des Bronzés cartonne dans les salles où il attire plus de 10 millions de spectateurs. Au box-office français, le film est classé au vingtième rang (tous pays de production confondus), et au sixième rang des films français. Il détenait le record du meilleur score en une semaine avant d'être battu en 2008 par Bienvenue chez les Ch'tis. Il suit Harry Potter et la Coupe de feu et précède Ratatouille comme Numéro 1 du box-office annuel en France pour 2006.[réf. nécessaire]

En Belgique et en Suisse, Les Bronzés 3 fut le meilleur démarrage pour un film français[réf. nécessaire].

Diffusions télé et vidéoModifier

Le DVD est sorti en France le [10].

Le , le film est diffusé sur TF1 et rassemble 11 242 000 téléspectateurs, soit 47,4 % de part de marché[11].

Le , il repasse sur TF1 et atteint 30 % de part de marché, avec 7 800 000 téléspectateurs[12].

Rediffusion sur TF1, le , où le film est à nouveau en tête des audiences avec 4 250 000 téléspectateurs, soit 20,8 % de part d’audience[13].

Autour du filmModifier

Le film est nommé deux fois aux Gérard du cinéma 2007, et remporta le Gérard du Plus mauvais film.[réf. nécessaire]

Le film évoque des scènes qui se sont déroulées dans le deuxième opus, par exemple quand Michel Blanc est bloqué à cause de son jet-ski tombé en panne et qu'il dit « je ne vais pas passer la nuit là, on ne va pas me refaire le coup » (qui fait référence au moment où il est resté bloqué dans le télésiège), ou encore quand toute la bande se souvient de la nuit passée dans un chalet de montagne avec des Italiens (ce qui donne lieu à des révélations inédites).

SuiteModifier

Les Bronzés à la maison de retraite ?Modifier

Réalisateur des trois volets des Bronzés, Patrice Leconte a évoqué un possible Bronzés 4 en 2015. Au micro de Cyril Hanouna dans l'émission Les pieds dans le plat sur Europe 1, il a évoqué un nouveau film qui pourrait être fait « dans quelques années » et dans lequel les personnages seraient en maison de retraite. Ce dernier explique qu'il verrait bien un nouveau volet avec « tous les mêmes personnages devenus beaucoup plus âgés, irascibles et délicieusement méchants »[14]. Un an plus tard, Thierry Lhermitte et Michel Blanc annoncent qu'aucune suite ne se fera mais sont favorables à l'idée de tourner un nouveau film tous ensemble[15],[16].

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Les Bronzés 3: Amis pour la vie (2006) », sur jpbox-office.com (consulté le 1er janvier 2018)
  2. a et b « Les Bronzés 3 : Secrets de tournage », sur Allociné (consulté le 7 mars 2011).
  3. « Les ERREURS des films Les Bronzés » sur YouTube.
  4. « Zucherro Baila Morena pour Les Bronzés 3 Soundtrack », sur Discogs
  5. a et b « Les Bronzés 3 - critiques presse », sur Allociné (consulté le 7 avril 2020).
  6. « Critiques Presse », sur Allociné
  7. « Fiche du film », sur Sens Critique
  8. « Les Bronzés 3 sur TF1 le 6 mars prochain », sur zefiction.com,
  9. « Box-office suisse : Les Bronzés 3 », sur procinema.ch (consulté le 7 mars 2011)
  10. « Les Bronzés 3 », sur Comme au cinema.com (consulté le 7 mars 2011).
  11. « Les Bronzés 3 sur TF1 rafflent tout ! », sur Première.fr, .
  12. « Les Bronzés 3 se font une place au soleil », sur Télé Loisirs.fr, .
  13. Olivier Sudrot, « Audiences TV du dimanche 18 juin 2017 : TF1 largement en tête avec Les Bronzés 3, les législatives sur France 2 devancent La vie rêvée de Walter Mitty », sur TouteLaTele,
  14. « Les Bronzés : bientôt une suite avec un 4ème film ? », sur purebreak.com (consulté le 16 juin 2020)
  15. Prisma Média, « Les Bronzés 4 ? Thierry Lhermitte répond à la question que tout le monde se pose - Voici », sur Voici.fr (consulté le 16 juin 2020)
  16. Prisma Média, « Les Bronzés 4 : pourquoi Michel Blanc a dit non - Gala », sur Gala.fr (consulté le 16 juin 2020)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier