Ouvrir le menu principal

Les Plans-sur-Bex

Les Plans-sur-Bex
Les Plans-sur-Bex
Chapelle des Plans-sur-Bex
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Aigle
Commune Bex
Démographie
Population
permanente
130 hab.
Géographie
Coordonnées 46° 15′ 25″ nord, 7° 05′ 36″ est
Altitude 1 096 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Les Plans-sur-Bex

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Les Plans-sur-Bex

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Les Plans-sur-Bex
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Les Plans-sur-Bex ou simplement Les Plans est une localité de la commune de Bex, dans le canton de Vaud en Suisse.

Sommaire

GéographieModifier

Les Plans-sur-Bex sont situés dans un vallon des Alpes vaudoises au sud-est du canton de Vaud à 1 095 mètres. Le vallon des Plans, orienté est-ouest, est dominé au nord par la Tête à Bosset, au nord-est par le Lion d'Argentine, au sud-ouest par le grand Muveran et au sud par la pointe des Savolaires sur la crête nord du vallon de Nant. L'Avançon de Nant traverse la localité dans le sud du vallon. Selon la typologie des paysages suisses, le hameau se situe dans un paysage montagnard calcaire des Alpes septentrionales.

Le hameau est accessible par la route Bex - Frenières - Les Plans - Pont de Nant notamment par car postal depuis la gare de Bex. En hiver, cette route de 12,5 km est l'unique accès aux Plans. Durant la belle saison, il est possible de rejoindre directement Gryon à 11 km et Villars-sur-Ollon à 14,5 km par une route secondaire.

ClimatModifier

Selon la classification de Köppen, Les Plans se trouve dans une région au climat continental humide.

Relevé météorologique des Plans-sur-Bex, 1971-1990 sauf neige 1983-2002
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température moyenne (°C) −3,4 −1,9 1,1 4,9 9,3 12,6 14,9 13,9 11,1 6,5 0,9 −2,6 5,6
Précipitations (mm) 117 110 118 111 130 156 124 133 102 115 121 115 1 452
dont neige (cm) 51 66 60 34 8 22 39
Nombre de jours avec précipitations 9 9 10 9 11 12 9 10 8 8 9 7 113
Source : Atlas de la Suisse (données:1971-1990 ou 1983-2002)


Autres données météorologiques (Atlas de la Suisse (données:1931-1970)
jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Insolation 60-90 90-120 120-150 150-180 150-180 150-180 180-210 180-210 150-180 120-150 60-90 30-60 1700-1800
Jours de brouillard 4-6 4-6 2-4 2-4
Insolation Durée d'insolation mensuelle en h/mois (moy.1931-1970)
Joues de brouillard Joues de brouillard par mois (moy.1931-1970)
Autres données météorologiques par saison
printemps été automne hiver année
Fréquence saisonnière des orages proches et lointains jours/saison (moy.1931-1980) 2-4 10-15 1-2 0-1 25-30

HistoireModifier

Les premiers habitants permanents s’installent aux Plans dans la première moitié du XVIIIe siècle : le vallon des Plans était jusqu’alors un lieu de pâturage utilisé par les paysans de Frenières et de Bex.

La notoriété des Plans-sur-Bex doit beaucoup à Albrecht von Haller. Le savant bernois est le directeur des Salines de Roche entre 1758 et 1764. Passionné par la botanique, Albrecht von Haller visite les Plans et y découvre une grande variété de plantes. Il est secondé dans son travail d’herborisation par des habitants des Plans, Pierre Thomas et son fils Abraham.

Installés aux Devens, Abraham Thomas puis ses fils font commerce de plantes et servent de guides aux naturalistes attirés aux Plans par la réputation de Albrecht von Haller. En 1775, Thomas Blaikie visite le vallon des Plans où il herborise, conduit par Abraham Thomas.

Au début du XIXe siècle, la botanique et le goût de courses en montagne font des Plans-sur-Bex une destination de choix, qui vaut au vallon d’être mentionné dans les premiers guides touristiques, dont le Guide pour faire le voyage de Suisse de la manière la plus utile et la plus agréable, publié par Johann Gottfried Ebel en 1795.

À la fin du XIXe siècle, l'écrivain Eugène Rambert publie Bex et ses environs. Guide et souvenir (1871), témoignage de sa passion pour les alpes vaudoises et les Plans-sur-Bex, qu'il connaît depuis 1846.

Monuments et sitesModifier

 
Vue du vallon de Nant en direction de Pont-de-Nant et du Lion d'Argentine

Créé en 1891 par la Société de développement de Bex, le jardin botanique de la Thomasia à Pont-de-Nant est un hommage aux premiers herboristes du vallon des Plans, la famille Thomas. Le jardin présente environ 3000 plantes de montagne classées géographiquement.

L'est du vallon est en zone II (zone soumise à des dispositions de protection partielle) du district franc fédéral du Grand Muveran, les versants nord et sud du vallon sont en zone III (périmètre de dégâts causés par le gibier)[3].

Gérée par Pro Natura, la réserve naturelle du vallon de Nant se visite au départ de Pont-de-Nant.

Le paysage entourant la localité est inscrit à l'inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels d'importance nationale: Diablerets-Vallon de Nant-Derborance (Partie ouest)[4].

SportModifier

De nombreuses randonnées de difficulté variable sont possibles au départ des Plans[5], notamment le tour des Muverans[6]. Chaque printemps, le départ et l'arrivée de la course de ski-alpinisme des Trophées du Muveran sont aux Plans.

Une piste de ski de fond de 7 km parcourt le vallon des Plans. De nuit, elle est éclairée sur 2,5 km[7]. Un téléski enfant est situé au fond du vallon. Il est ouvert les mercredis, les fins de semaine et durant les vacances scolaires de 13 h 30 à 16 h[8].

De 1969 jusqu'au début des années 1980, un téléski arbalète 2 places du constructeur Bühler était située au fond du vallon. La station amont se trouvait à 1 310 mètres d'altitude au lieu-dit La Combe et la station aval, qui accueillait la motrice, à 1 100 mètres d'altitude entre le petit téléski actuel et Mamont[9].

GalerieModifier

BibliographieModifier

Mathieu Narindal, Les Plans-sur-Bex. De la découverte des Alpes aux mutations du XXe siècle, Association d'intérêt public des Plans-sur-Bex, 2009.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Population résidente permanente au 31 décembre 2017 », sur Statistiques Vaud (consulté le 30 septembre 2018)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Inventaire des districts francs fédéraux: descriptions des objets « Copie archivée » (version du 16 février 2015 sur l'Internet Archive), OFEV.
  4. Descriptions des objets de l'IFP « Copie archivée » (version du 16 février 2015 sur l'Internet Archive), Thème IFP, OFEV.
  5. Les Plans-sur-Bex (VD) - Bex, [http://www.wanderland.ch/fr/suisse-a-pied.html SuisseMobile - La Suisse à pied.
  6. Tour des Muverans.
  7. Les Plans-sur-Bex (VD), skidefond.ch, consulté le 21 février 2015.
  8. Téléski des Plans-sur-Bex, villars-diablerets.ch, consulté le 12 mars 2017.
  9. (de)2-SLE Les Plans sur Bex, bergbahnen.org.