Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Lego

jeu de construction
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lego (homonymie).

Lego, stylisé en LEGO, est une gamme de jouets de construction fabriqués par le groupe danois The Lego Group. Elle se compose de briques emboîtables, de figurines[1] et diverses autres pièces. Les briques Lego peuvent être assemblées et reliées afin de construire des objets tels que des véhicules, des bâtiments, des robots, des paysages, etc. Les constructions peuvent être démontées pour créer de nouveaux montages avec les pièces. The Lego Group a commencé à fabriquer des briques de jeu à verrouillage en 1932[2]. Le fabricant de jouet devient en 2014 le numéro 1 du marché du jouet devant Mattel[3] et s'offre de nouvelles licences, comme la licence The Simpson[4] et la licence Minecraft, jeu vidéo à succès souvent qualifié de « Lego virtuel » et tout juste racheté par Microsoft. En 2014, Lego enregistre un chiffre d'affaires de 3,83 milliards d'euros (+13 % par rapport à 2013) et un bénéfice net de 941 millions d'euros (+ 15,6 % par rapport à 2013)[3].

Le , Lego est classée « entreprise la plus puissante au monde » par le cabinet Brand Finance (en)[5]. Sont évaluées sa capacité de développer son image mais aussi son habileté à convertir cette image en valeur commerciale[6]. Détrônée l'année suivante par Disney, elle retrouve la première place du classement pour l'année 2016[7].

Sommaire

HistoireModifier

Article détaillé : The Lego Group.

Les premiers jouets Lego sont créés en 1932 par un charpentier danois, Ole Kirk Christiansen. Le nom lego vient des mots danois leg godt, qui signifient « joue bien »[8].

C'est à cause de la crise de l'époque que Christiansen se reconvertit pour fabriquer des jouets en bois. Mais l'incendie de son usine, la guerre et la mauvaise qualité du bois le poussent vers le plastique. En 1952, il crée les premières briques en plastique à tenons (les picots) et, après les avoir testées sur ses enfants, les commercialise en 1954 mais le Clutch Power (la capacité qu'ont les différentes pièces à s'imbriquer entre elles et à se séparer) est peu efficace. Les premiers essais de brique en plastique ne s'emboîtent pas très bien. En 1958, le plastique ABS apporte une amélioration car il est plus résistant et dur. La première figurine a, quant à elle, vu le jour beaucoup plus tard, en 1978[9].

Christiansen a ensuite passé le flambeau de l'entreprise à son fils, Godtfred Kirk Christiansen. Le premier parc Legoland est ouvert en 1969 au Danemark.

L'entreprise marche de mieux en mieux, mais elle doit faire face à une baisse des ventes en 2000 car Lego s'occupe de trop de produits différents. Lego se recentre alors sur l'activité principale : la brique. Depuis, l'entreprise familiale a très bien remonté la pente[9] et est classée en 2014 numéro 1 des jouets vendus dans le monde.

Kjeld Kirk Kristiansen, petit-fils du créateur, a dirigé la société The Lego Group de 1979 à 2004, puis a passé la main à Jørgen Vig Knudstorp.

Alors que jusqu'aux années 1990 toutes les figurines Lego présentaient un sourire figé, la gamme s'élargit ensuite à de nouvelles expressions faciales[10].

BriquesModifier

 
Évolution de la brique : modèles de 1949 et 1958.
 
Dimension standard des éléments de base.

Les briques Lego constituent un ensemble d’éléments modulaires. De ce fait, leurs dimensions sont multiples d’une valeur de base, appelée module et constituant l’unité Lego, et qui vaut en l’occurrence 18 de pouce (soit 3,175 mm).

Si on considère la brique la plus commune, de 2×4 plots, elle est large de 58 de pouce (15,875 mm), longue de 108 (31,75 mm) et haute de 38 (9,525 mm ), soit trois fois la hauteur d’une plaque. Un plot a pour rayon 2,381 25 mm, de plus, l’espace entre deux plots vaut 18 de pouce, ce qui permet d’y glisser une plaque. Ainsi en superposant 4 plaques 2×2 et une tuile, on obtient un cube de 58 de côté. La plupart des produits concurrents sont proposés dans les mêmes dimensions, une compatibilité qui les rend plus attrayants pour le consommateur.

Les premières briques, en 1949, étaient relativement simples : une coque vide avec des plots sur le dessus. Deux fentes latérales conféraient aux briques l’élasticité suffisante pour l’assemblage. Le brevet du concerne le modèle actuel, avec en particulier les fûts cylindriques disposés à l’intérieur de la coque venant en quinconce avec les plots : ainsi, le nombre de contacts entre deux éléments superposés est augmenté et garantit la bonne tenue des briques. Pour ce qui est des briques d’au moins 2×2, l’épaisseur de la coque est diminuée, et compensée par de petites nervures. Enfin, une nervure centrale assure la bonne tenue des parois et limite le retrait au moulage.

Fabrication des briquesModifier

À la simplicité d’utilisation correspondent une recherche et une précision dans la fabrication. Les briques sont testées aux différents stades de leur production ; elles sont produites avec une précision de 10 μm[11]. En 2008, le nombre de pièces défectueuses était estimé à une vingtaine de briques par million.

Un des éléments-clés fut d’être un système complet. Chaque nouvelle série ou ensemble est compatible avec le reste du système : quelles que soient ses dimensions, sa forme ou sa fonction, chaque pièce est utilisable avec toutes les autres. L’engrenage et les mécanismes motorisés inclus dans les modules techniques les plus avancés peuvent être attachés presque sans effort aux Duplo pour les enfants de trois ans. Ces possibilités infinies arrivent même à fasciner les adultes.

Avec la composition précise de l’ABS, les moules sont la pierre angulaire du succès commercial de Lego. Ces moules sont donc des pièces à (très) haute valeur stratégique pour Lego. Lorsqu’un moule n’est plus tout à fait conforme aux normes de qualité que s’impose son fabricant, il est coulé dans le béton d’un nouveau bâtiment Lego sur un site de l’entreprise.[réf. nécessaire]

Copies et contrefaçonsModifier

Article détaillé : The Lego Group.

Les briques à tenons ont été souvent copiées (en). Les marques les plus connues les ayant reprises sont Mega Bloks, Smoby et Kre-O (en).

En septembre 2016, la marque Lego a introduit une action en justice contre la marque chinoise Lepin, très prisée des AFOLs[12]. Selon la firme, les copies bon marché produites par Lepin seraient potentiellement dangereuses pour les consommateurs ; en 2013 déjà, Lego qui cherche à s'implanter en Chine avait été débouté dans un recours contre un autre fabricant chinois accusé de copier ses produits[13]. En décembre 2017, The Lego Group remporte un procès contre la marque chinoise Bela pour la copie des figurines Lego, et non des briques[14],[15].

GalerieModifier

GammesModifier

Lego a créé ou adopté de nombreuses gammes sous deux catégories : Lego Duplo et Lego System.

DuploModifier

 
Différentes boîtes de Lego Duplo (ici, de haut en bas, des boîtes Ville, Thomas et ses amis et Bob le bricoleur).
  • Bob le bricoleur
  • Briques
  • Dino
  • Disney Junior
    • Mickey Mouse Clubhouse
    • Minnie
    • Miles from Tomorrowland
  • Disney Princess
  • Dora
  • Duplo
  • Cars
  • Ferrari
  • Jake et les pirates du monde imaginaire
  • Planes
  • Sofia the first
  • Super Heroes
  • Thomas et ses amis
  • Toy Story
  • Ville
  • Winnie l'ourson

SystemModifier

Lego CastleModifier

Le thème Lego Castle débute en 1978 avec l'apparition du premier château fort Lego System : le château jaune. Il a pour sujet le Moyen Âge, les chevaliers et les châteaux forts.

Sous-thèmes
  • Ninja (1998)
  • Knights' Kingdoms (2000)
  • Knights' Kingdoms II (2004)
  • Castle (2007)
  • Kingdoms (2011)
  • Castle II (2013)
  • Nexo Knights (2016)

Lego IdeasModifier

Article principal : Lego Ideas.

Lego Ideas est une gamme de Lego qui consiste en ce qu'un fan de Lego ajoute sur le site officiel d'Ideas une construction inédite. Si son projet atteint dix mille votes, il est soumis à un comité professionnel et si accepté, il est produit et commercialisé. Ainsi, une quizaine de produits ont vu le jour depuis 2008.

AutresModifier

Jeux vidéoModifier

Clones LegoModifier

Article détaillé : en:Lego clone.

La forme définitive des briques Lego, avec les tubes internes, est brevetée par le groupe Lego en 1958[17]. Plusieurs concurrents ont tenté de tirer parti de la popularité du jouet danois en produisant des blocs de dimensions similaires et en les annonçant compatibles avec les briques Lego. En 2002, Lego intente une action contre la CoCo Toy Company à Pékin pour violation de droits d'auteur sur son produit « Coko briques ». CoCo reçoit l'ordre de cesser la fabrication des produits, de publier des excuses officielles et de verser des dommages et intérêts[18]. Lego poursuit ensuite l'entreprise anglaise Best-Lock Construction Toys à la cour suprême allemande en 2004[19] et en 2009[20] ; la Cour fédérale des brevets d'Allemagne refuse la protection de la marque Lego pour la forme de ses briques pour le dernier cas[21]. En 2005, l'entreprise Lego poursuit l'entreprise canadienne Mega Bloks pour violation du droit des marques, mais la Cour suprême du Canada confirme les droits de Mega Bloks de vendre son produit[22]. En 2010, la Cour de justice de l'Union Européenne statue que la conception à huit pions de la brique originale de Lego « remplit simplement une fonction technique et ne peut pas être enregistrée en tant que marque »[23].

Identité visuelle (logo)Modifier

Adaptations cinématographiquesModifier

Article détaillé : Liste d'animations Lego.

Un film d'animation retrace l'aventure de la société : The LEGO® Story[24].

La plupart des adaptations mettent en scène des héros représentés sous forme de personnages Lego évoluant dans un univers Lego :

RecordsModifier

  • La boite la plus chère : Le modèle Lego le plus cher (prix neuf en magasin) est le Millennium Falcon en édition « collector », sorti en septembre 2017, composé de 7 541 pièces. Il est une réédition du précédent modèle de 2008 qui ne comptait "que" 5 195 pièces. Il mesure 21 cm de haut, 84 cm de long et 56 cm de large, et est proposé à la vente à 799.99€[31].
  • Le plus grand nombre de briques : Il s'agit d'une réplique du Tower Bridge de Londres, homologué par le Guiness Book en septembre 2016. Il est composé de 5 805 846 briques[32]. Il mesure 44 m de large et 18 m de haut. Si le projet a duré un an au total, la construction seule a duré 7 mois, monopolisant 28 constructeurs.
  • La construction la plus haute : le record homologué de la plus haute Tour est de 35,05 m[33] depuis juin 2015, mais une tour de 36 m est en cours d'homologation[34].
  • Le plus gros bateau : Il mesure 35,05 m de long et pèse 2860kg[35].
  • Il existe de nombreux autres records de constructions Lego homologuées par le Guiness Book[36].

Lego StoreModifier

Article détaillé : Lego Store.

ArtModifier

Depuis 2007, le sculpteur franco-allemand et artiste urbain Jan Vormann parcourt les grandes villes du monde entier pour y boucher trous et fissures dans les murs à l'aide de briques colorées Lego[37],[38].

Notes et référencesModifier

  1. Mini-personnage en plastique à utiliser avec les briques Lego.
  2. « Lego, le secret est dans l'usine », sur L'Usine nouvelle, (ISSN 0042-126X).
  3. a et b Lego une nouvelle fois sur les rails de la croissance, Challenges, 25 février 2014
  4. http://www.lefigaro.fr/societes/2014/01/10/20005-20140110ARTFIG00222-lego-s-offre-la-licence-simpsons.php
  5. (en) « Global 500 2015 - page 14 », sur BrandFinance, .
  6. « Quand Lego devient une marque plus puissante que Ferrari », sur Challenges, .
  7. Julien Vonthron, « Lego, marque « la plus influente au monde » », L'Éco,‎ , p. 6.
  8. signification de la marque lego
  9. a et b Okapi no 974, Jessica Jiffries-Britten
  10. Matthieu Carlier, « Lego : les expressions agressives sur le visage des figurines ont augmenté, selon un chercheur néo-zélandais », huffingtonpost.fr, 12 juin 2013.
  11. (en) [PDF] Company Profile An Introduction to the LEGO Group, 2010
  12. Will, « Contrefaçon : Lego s'attaque à la marque Lepin », sur Hoth Bricks, (consulté le 2 juin 2017).
  13. (en) Christian W., « Fierce copyright battle mars Lego’s push in China », sur cphpost online, (consulté le 2 juin 2017).
  14. (en) « Lego wins first China copyright case », sur BBC News, (consulté le 27 décembre 2017).
  15. Julien Lausson, « #CopyrightMadness : Lego, Velcro, science ouverte... », sur Numerama, (consulté le 27 décembre 2017).
  16. Lancée une première fois de 1989, puis relancée 2 fois en 1992 et 2009
  17. (en) Ian Austen, « Building a Legal Case, Block by Block », The New York Times, (consulté le 9 mars 2015).
  18. (en) « News » [archive du ], Ccpit-patent.com.cn (consulté le 20 août 2013).
  19. (en) « Best Lock Petitions US Patent Office », sur Mass Live (consulté le 7 septembre 2015).
  20. (en) « Lego Deleted as a Trademark », sur Marken Magazine (consulté le 25 août 2015).
  21. (en) « Court Ruling », sur Bundesgerichtshof (consulté le 6 septembre 2015).
  22. (en) « Lego v. Mega Bloks », sur Canlii (consulté le 6 septembre 2015).
  23. (en) « Montreal's Mega Brands face off in court with Lego » (consulté le 6 septembre 2015).
  24. The LEGO® Story
  25. Marine de Guilhermier, « La Grande Aventure Lego 2 sera une comédie musicale dans l'espace ! », sur Orange, (consulté le 2 mars 2017).
  26. Lego sur Allociné.
  27. Fiche du film The Lego Batman Movie sur le site AlloCiné
  28. Ninja Lego : Le nouveau film Lego sortira en 2016 ! sur le site Skript.fr
  29. La Grande Aventure Lego : une aventure de ninjas avant la suite ! sur le site AlloCiné
  30. Fiche du film Beyond the Brick: A Lego Brickumentary sur le site AlloCiné
  31. « Millennium Falcon™ - 75192 | Star Wars™ | LEGO Shop », sur shop.lego.com (consulté le 5 septembre 2017)
  32. le Tower Bridge en Lego
  33. Tour Lego sur le Guiness Book
  34. http://www.lepoint.fr/insolite/israel-une-tour-en-lego-de-36-metres-candidate-au-guinness-27-12-2017-2182708_48.php
  35. le plus gros bateau Lego
  36. records Lego
  37. « Wørk in progress : Jan Vormann », Creative TV, sur Arte, (consulté le 26 octobre 2017).
  38. Jacques Besnard, « Une brique dans le ventre : un artiste allemand comble les fissures du monde entier avec des Lego (Entretien) », sur La Libre Belgique, (consulté le 26 octobre 2017).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • David Pickering (éditeur), Nick Turpin (éditeur), Caryn Jenner (éditeur) et Claude Lauriot Prévost (traduction française), L'Univers LEGO, Londres, Dorling Kindersley, , 128 p. (ISBN 0-7513-7438-5)

Liens externesModifier