Le Viol (téléfilm)

Le Viol
Réalisation Alain Tasma
Scénario Natalie Carter
Alain Tasma
Acteurs principaux
Sociétés de production EuropaCorp Television
Pays d’origine Drapeau de la Belgique Belgique
Genre drame biographique
Durée 87 minutes
Première diffusion 2017


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Viol est un téléfilm dramatique biographique belge coécrit et réalisé par Alain Tasma, diffusé en 2017. Il s’agit de l’adaptation du livre Et le viol devint un crime de Jean-Yves Le Naour et Catherine Valenti[1], sur l’affaire Tonglet Castellano en 1974.

Il est d’abord diffusé en sur RTS Un au Suisse romande[2]. En France, il est projeté en en avant-première à l’École nationale de la magistrature (ENM) à Bordeaux[3], bien avant, dans le même mois, au Festival de la fiction TV de La Rochelle[4] en « hors compétition » et à sa diffusion sur France 3.

SynopsisModifier

Agressées et violées par trois hommes dans une calanque en été du à Marseille, deux jeunes femmes belges et leurs trois avocates combattent ensemble pour amener les agresseurs devant la cour d’assises d’Aix-en-Provence.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

Distribution de rôlesModifier

Les actrices Bérangère McNeese et Camille Sansterre interprètent les rôles de Nicole et Malia, personnages inspirés de deux jeunes touristes belges, Anne Tonglet et Araceli Castellano[1].

TournageModifier

Au début de , l’équipe du tournage se rend au palais de justice de Namur pour servir de décors intérieurs du tribunal d’Aix-en-Provence parce que le réalisateur Alain Tasma en « est tombé amoureux (…) et qu’il correspondait à celui d’Aix-en-Provence en 1980 », souligne précise le directeur de production Jean-Yves Dupuis[5].

AccueilModifier

DiffusionModifier

Le Viol est tout d’abord diffusé le sur RTS Un en Suisse romande[2].

En France, il est projeté le en avant-première à l’École nationale de la magistrature (ENM) à Bordeaux[3]. Il est sélectionné et présenté le au Festival de la fiction TV de La Rochelle[4]. Sa première diffusion à la télévision française se déroule le sur France 3, avec en seconde partie de soirée, un débat animé par Carole Gaessler[6].

Accueil critiqueModifier

Sur le site Le Genre et l'Écran, Geneviève Sellier dit du téléfilm notamment qu'« il devient si rare que le service public propose des œuvres d’une telle qualité qu’il faut saluer cette initiative […][7] ».

AudienceModifier

Diffusé sur France 3 dans la première partie de soirée en ce , Le Viol attire 3,5 millions de téléspectateurs, soit une part de marché de 14,6 %[8].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Cécile Jaurès, « La bataille contre le viol », sur La Croix, (consulté le 17 septembre 2017).
  2. a b et c « Le Viol », sur TV8, (consulté le 17 septembre 2017).
  3. a et b « Ciné-débat : Projection du film « Le Viol » le 12 septembre à l’ENM », sur École nationale de la magistrature, (consulté le 17 septembre 2017).
  4. a b c d e f g h et i « Festival de la fiction TV : « Le Viol » », sur Festival de la fiction TV de La Rochelle, (consulté le 17 septembre 2017).
  5. Robert Tombeur, « Le palais de justice de Namur devient le tribunal d’Aix en Provence », sur DH.be, (consulté le 17 septembre 2017).
  6. Florian Guadalupe, « "Le Viol" avec Clotilde Courau ce soir sur France 3 » sur PureMédias, 19 septembre 2017
  7. Geneviève Sellier, « Le Viol », (consulté le 20 septembre 2017).
  8. Kevin Boucher, « Le lancement de "Quadras" puis "Le viol" en tête, "Conviction" très faible, Arte en forme », (consulté le 25 septembre 2017).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier