Le Portrait de son père

film sorti en 1953
Le Portrait de son père
Réalisation André Berthomieu
Scénario André Berthomieu
Acteurs principaux
Sociétés de production Bertho Films
Orsay Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 90 minutes
Sortie 1953


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Portrait de son père est un film français réalisé par André Berthomieu, sorti en 1953.

SynopsisModifier

Syncope de Mme Dupond-Durand chez le notaire chargé de la succession de son mari : il laisse la moitié de son affaire des Galeries parisiennes à son fils Paul (Jean Richard), qu’il a eu et reconnu trente ans auparavant. La jeune Dominique, dite « Domino » (Brigitte Bardot) est, elle, contente d’avoir un demi-frère. À la ferme où habite Paul et sa mère, Paul apprend son héritage. Sa mère lui dit que son père s’est fait passer pour mort. Paul finit par partir à Paris. À Paris, il va aux Galeries : tout le monde le reconnaît pour le fils du patron, car ils se ressemblent physiquement et moralement. Paul met le comptable véreux au pas, il rembourse l’amant de Mme Dupont-Durand qui profitait des Galeries pour s’enrichir. Il se fait aimer du personnel, notamment de Marie-Louise, une jeune femme bien née qui a dû travailler pour vivre. Paul arrache Domino aux caves existentialistes et, donc, dans l'idée de l'époque, à la débauche. Il la met au rayon dessin des Galeries, où elle tombe amoureuse de Michel, un jeune dessinateur. Ils se marient et Paul leur laisse sa part des Galeries.

Paul retourne chez sa mère. Il emménage une ferme modèle, intérieur et pour les travaux des champs. Dominique et Michel viennent le voir, de retour de leur voyage de noce, avec une surprise : Marie-Louise… chaleureusement accueillie par la mère de Paul.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

Les musiques des chansons C'est si bon (1947) et Maître Pierre (1948) sont utilisées dans le film. Elles ont été composées par Henri Betti et sont ses deux plus grands succès.

La chanson Le Beau Pedro interprétée par Armand Mestral a été écrite par Henri Betti (musique) et Jean Nohain (paroles) pour le film Soyez les bienvenus réalisé par Pierre-Louis la même année.

Liens externesModifier