Le Petit Larousse

(Redirigé depuis Le Petit Larousse illustré)

Le Petit Larousse illustré est un dictionnaire encyclopédique de langue française des éditions Larousse. Il est publié pour la première fois en 1905 par Claude Augé, succédant au Dictionnaire complet illustré (1889) de Claude Augé aussi. Son nom rend hommage à Pierre Larousse (1817-1875), mort trente ans plus tôt, et auteur du Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle dont il reprend la conception encyclopédique et le projet pédagogique.

Le Petit Larousse
Petit-larousse-1905.jpg
L'édition de 1905, couverture d'Eugène Grasset.
Format
Dictionnaire sur la langue française (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Langue
Genres
Dictionnaire explicatif (en)
Dictionnaire encyclopédique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Date de parution
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata

PrésentationModifier

Depuis sa naissance, Le Petit Larousse illustré réunit en un seul volume :

  • une première partie pour les noms communs (et autres catégories grammaticales : articles, verbes, pronoms...) ;
  • une deuxième partie pour les noms propres.

Outre ces deux parties, il contient également :

  • les « pages roses du Petit Larousse » listant des expressions latines et des grecs entre autres ;
  • divers suppléments regroupés en fin de volume ;
  • une chronologie universelle ;
  • de grandes planches didactiques (costumes, décorations, champignons, oiseaux, etc.)

La fleur de pissenlit isolée dans un cercle représentatif du globe terrestre, et dispersant les akènes du savoir, ainsi que la devise « Je sème à tout vent », remontent à 1876, quand le dessinateur Émile-Auguste Reiber en fait l'emblème de Larousse, le choix de cette fleur suggérant que le dictionnaire se propose de dispenser une science familière et sans prétention. Associée à la devise, l'allégorie de la Semeuse (une nymphe[1] qui a la main droite sur le cœur et qui tient de la main gauche un pissenlit, soufflant sur le pappus) apparaît en 1890 et est due à l'affichiste Eugène Grasset. Selon la légende de l'entreprise, c'est dans la maison familiale de Claude Augé (rédacteur en chef du Larousse) à L'Isle-Jourdain que Grasset se serait inspiré de la femme de Claude Augé. Accompagnée de la lettre L et de la devise, la Semeuse devient le célèbre logotype des éditions Larousse. Les années passant, le logotype est modernisé et de plus en plus stylisé (création de Jean Picart Le Doux de 1955 à 1970, avec le buste qui n'est plus représenté et la chevelure sous forme de flammes ; relooking par des noms de la mode comme Karl Lagerfeld en 1999, Jean-Charles de Castelbajac en 2014)[2].

Le dictionnaire a fêté son centième anniversaire en 2005 en décrivant par le détail, dans un article intitulé La Dent-de-lion, la semeuse et le Petit Larousse, sa genèse et son évolution au fil des ans. En 2008, il inclut 87 000 articles dont 28 000 noms propres, 150 000 définitions et 5 000 illustrations.

Il est édité en différents formats, dont compact, grand format et CD-ROM.

Une nouvelle édition sort désormais chaque été, qui porte le millésime de l’année suivante. On ne confondra pas l'édition annuelle, dans laquelle les modifications sont essentiellement liées à l'actualité (nouveaux mots s'étant imposés, événements importants, techniques en émergence...) et la refonte, laquelle survient au bout d'une période qui va d'une dizaine à une quinzaine d'années, et où toute la politique de nomenclature est revue et les définitions intégralement révisées et éventuellement réécrites.

La presse ne manque jamais de signaler chaque année les entrants dans le dictionnaire, tant du côté des noms communs que des noms propres.

L’encyclopédie en ligne Wikipédia a fait son entrée dans l’édition 2011 (éditée en 2010) sous la graphie « Wikipedia »[3].

Rectifications orthographiques de 1990Modifier

Le Petit Larousse a longtemps ignoré les graphies recommandées par les rectifications de 1990 quand elles étaient rarement utilisées. La politique éditoriale de l'ouvrage a toutefois été modifiée entre le millésime 2011 (édité en 2010) et le millésime 2012 (édité en 2011), de manière à prendre en compte les variantes graphiques admises et recommandées par les rectifications.

Dans le millésime 2011[4], on trouve « La liste des mots du Petit Larousse concernés par les rectifications de 1990 » aux pages XX à XXX, avec les indications suivantes : « La liste ci-dessous présente, en noir, le mot tel qu’il est orthographié dans les rectifications de 1990. Si l’orthographe du Petit Larousse et celle recommandée sont identiques, l’indication « id. » (idem) le signale, sinon, la nouvelle orthographe apparaît en bleu. Ces informations sont suivies, le cas échéant, des modifications que les nouvelles règles apportent au pluriel ou à la conjugaison du mot. » Dans le corps du dictionnaire, aucun renvoi vers cette liste n’est effectué dans les entrées concernées.

Dans le millésime 2012[5], la liste disparait et il est précisé, en page IV : « Nouvelle orthographe : Elle est indiquée, pour chaque mot concerné, par un signe typographique (). Le Petit Larousse sanctionnant l’usage, si celui de la nouvelle orthographe est suffisamment attesté, celle-ci entre dans la zone entrée de l’article après la conjonction « ou ». S’il est avéré qu’elle est plus employée que l’orthographe classique, elle vient en tête dans la zone entrée. » Le symbole   précède donc les graphies normatives qui demeurent peu attestées dans l'usage hexagonal contemporain ou qui sont jugées telles (par exemple : « BOÎTE ≃ BOITE »).

Editions du « Petit Larousse »Modifier

Jusque dans les années 1960 pour caractériser une édition donnée du Petit Larousse illustré, il faut distinguer le millésime et le numéro de tirage. Le millésime correspond généralement à la période allant du mois de juin de l'année n-1 au mois de mai de l'année n, mais il y a des exceptions. Le numéro de tirage ne tient pas compte des millésimes mais des refontes (mises à jour importantes du dictionnaire, qui ont eu lieu en 1924, 1947 et 1959, respectivement donc pour les millésimes 1925, 1948 et 1960). De 1905 à 1924, il y a eu au moins 227 tirages et de 1925 à 1947, au moins 423 tirages. Il y a parfois des incohérences entre millésimes et numéros de tirages, notamment pendant la période 1940-1944, la date de mise à jour des membres de l'Institut de France (qui figure en annexe de l'ouvrage) ainsi que la date d'impression peuvent permettre de mieux dater un ouvrage donné. La date de copyright correspond seulement à l'édition refondue (1924 pour les Petit Larousse publiés de 1924 à 1947).

Dans le cadre du projet Nénufar de numérisation des éditions dans le domaine public (1905 à 1948), les auteurs proposent de désigner une édition donnée d'après un identifiant formé du millésime et du numéro de tirage : 1906-001 correspond à la première édition, 1924-227 au dernier tirage connu avant la première refonte (Nouveau Petit Larousse illustré), etc.

  • Petit Larousse illustré 1905, sous la direction de Claude Augé.
  • Petit Larousse illustré, nouveau dictionnaire encyclopédique, sous la direction de Claude Augé, 185e édition, 1922
  • Nouveau Petit Larousse illustré, 1924, sous la direction de Claude Augé.

Editions récentesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Un sein nu dans l'édition illustrée de 1897 (le directeur du groupe Claude Augé voulant moderniser l'image de la marque), le sein drapé dans un corsage pour l'édition familiale du Petit Larousse de 1905. Cf. Jean Pruvost, Micheline Guilpain-Giraud, Julie de Blois, Pierre Larousse. Du Grand Dictionnaire au Petit Larousse, Champion, , p. 169
  2. Jean Pruvost, La Dent-de-Lion, la Semeuse et le « Petit Larousse », Larousse, , p. 15-21
  3. Fashionista, Cohn-Bendit, Houellebecq ou footeux dans le Petit Larousse 2011 - Myriam Chaplain-Riou, AFP, 8 juin 2010
  4. Le Petit Larousse illustré 2011, 2010 (ISBN 978-2-03-584089-9), XLIII pages + 1 781 pages, illustré
  5. Le Petit Larousse illustré 2012, 2011 (ISBN 978-2-03-584097-4), XXXII pages + 1 972 pages, illustré
  6. http://nenufar.huma-num.fr/ consulté le 24 février 2020.
  7. https://orthogrenoble.net/mots-nouveaux-dictionnaires/entrees-petit-larousse-2010/ « Articles nouveaux du Petit Larousse 2010 ». Page consultée le 6 octobre 2014.
  8. http://www.asadco.fr/archives/638 : «  Larousse 2010 : les mots nouveaux ». Page consultée le 6 octobre 2014.
  9. http://www.vizavi-edu.bg/uchastnici/chroniques/viewpost/134.html : « L'édition 2010 du Petit Larousse accueille 150 nouveaux mots. » Page consultée le 6 octobre 2014.
  10. https://www.huffingtonpost.fr/2015/05/18/nouveaux-mots-dictionnaire-2016-petit-larousse-petit-robert_n_7303840.html : article « Les nouveaux mots du dictionnaire 2016 dévoilés par Le Petit Larousse et Le Petit Robert ». Page consultée le 18 mai 2015.
  11. http://www.metronews.fr/info/selfie-bolos-beuh-les-nouveaux-mots-des-dictionnaires-robert-et-larousse/moer!5OsT7rji4Byyw/ : site de Metronews : Inès El laboudy, « "Selfie", "bolos", "beuh" : les nouveaux mots du dictionnaire ». Page consultée le 18 mai 2015.
  12. https://www.lemonde.fr/societe/article/2017/05/29/hacktivisme-uberisation-burkini-font-leur-entree-dans-le-petit-larousse-et-le-robert-illustre_5135691_3224.html
  13. http://www.lefigaro.fr/langue-francaise/actu-des-mots/2017/05/29/37002-20170529ARTFIG00206-les-nouveaux-mots-et-les-nouvelles-tetes-du-petit-larousse.php
  14. http://www.letelegramme.fr/livres/dictionnaire-le-petit-larousse-et-le-robert-illustre-font-deja-leur-rentree-30-05-2017-11534226.php

BibliographieModifier

  • Jacqueline Feldman, La Sexualité du « Petit Larousse » ou Le Jeu du dictionnaire, Éditions Tierce, Paris, 1980 (ISBN 2-903144-12-5), 175 p.
  • Yves Garnier, « Les francophonismes dans le Petit Larousse », dans Monique Catherine Cormier et Aline Francœur (dir.), Les dictionnaires Larousse: genèse et évolution, Presses universitaires de Montréal, 2005 (ISBN 978-2-7606-1991-3), pp. 219-276
  • Alise Lehmann, Analyse du discours lexicographique – Le corps sexué dans le « Petit Larousse illustré » de 1906 à 1980, université de Paris 8, 1981, 316 p. (thèse de 3e cycle)
  • M. Mathieu-Colas, « Variations graphiques des mots composés dans le Petit Larousse et le Petit Robert », dans Lingvisticae Investigationes vol. 12, no 2, pp. 235-280, 1988
  • Jean Pruvost et Micheline Guilpain-Giraud (dir.), Pierre Larousse – Du Grand Dictionnaire au Petit Larousse (actes du colloque international organisé par Micheline Guilpain-Giraud et l'Association Pierre Larousse, Toucy, 26 et ), H. Champion, Paris, 2002 (ISBN 2-7453-0691-X), 368 p.
  • Jean Pruvost, La Dent-de-lion, la semeuse et le Petit Larousse, Larousse, Paris, 2004 (ISBN 2-03-532165-4) (la biographie du Petit Larousse), 196 p.
  • P. Trescases, « Les anglo-américanismes du Petit Larousse Illustré 1979 », in French Review, 1979
  • Jean Watin-Augouard, Petites histoires de marques, Éditions d'Organisation et TM-Ride, 2003 (ISBN 2-7081-2828-0), p. 380

Articles connexesModifier

Liens externesModifier