Jean Pruvost

linguiste et lexicographe français

Jean Pruvost est un lexicologue français né le [1] à Saint-Denis[2]. Il a enseigné la lexicologie et la lexicographie à l'université de Cergy-Pontoise (95), où, Professeur des universités, il dirigeait le master Sciences du langage et le laboratoire CNRS Lexiques dictionnaires informatique.

Jean Pruvost
280x400
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Directeur de thèse
Site web
Distinctions

Chaque année depuis 1994, il organise La journée des dictionnaires, rendez-vous international de 400 lexicologues et lexicographes. Auteur de plus d'environ 800 publications, il a écrit deux Que sais-je ? et obtenu le prix international Logos en 2000 pour son ouvrage Dictionnaires et nouvelles technologies et le prix de l’Académie française pour Les dictionnaires français, outils d’une langue et d’une culture.

Passionné par l'histoire de la langue française, Jean Pruvost a été chroniqueur sur France Inter et a animé de 2008 à 2012 sur Canal Académie la chronique Mot pour mot en relation directe avec sa propre collection de dix mille dictionnaires.

Depuis , il est également directeur éditorial des éditions Honoré Champion et a lancé en 2011 la collection Champion Les Mots et Champion Les Dictionnaires. Jean Pruvost est également à l'antenne sur France Bleu ou encore sur RCF pour sa chronique quotidienne Un mot, un jour. Il compte en 2020 un peu plus de 4000 chroniques radiophoniques.

Distingué par l’Académie française en 2006 pour Les Dictionnaires français, outils d’une langue et d’une culture puis, en 2019 avec la Grande Médaille de la Francophonie, Jean Pruvost, par ailleurs Directeur des Études de linguistique appliquée et grand collectionneur de dictionnaires, fait partie des références dans le domaine de l’histoire de la langue française. 

BiographieModifier

JeunesseModifier

Né à Saint-Denis, il passe sa scolarité primaire et secondaire à Vichy où son père et sa mère, professeurs de sténodactylo, sont nommés en 1949. Son père, auteur d’une sténographie, militant espérantiste, lui apprend avant d’entrer au collège la sténographie, la dactylographie et l’espéranto. L’éducation stricte qu’il reçoit ainsi que ces trois expériences, la transcription phonétique pour la première, les lettres au bout des doigts pour la seconde, et pour la troisième la morphologie artificielle proche du latin et des langues européennes, avant même la découverte des langues étrangères, participèrent selon son point de vue à son goût affirmé pour les langues et la littérature. Sept ans de conservatoire lui permettent par ailleurs d’intégrer un orchestre local, Les Barycentres, déterminant quant à son engouement marqué pour la guitare.

Titres universitairesModifier

C’est en 1967 qu’il entre à l’Université de Clermont-Ferrand pour des études de Lettres modernes et, en 1970, qu’il part travailler trois mois aux États-Unis, confirmant ainsi son intérêt pour la langue anglaise tout en restant étudiant en Lettres. Issu d’une famille d’instituteurs et de professeurs, il souhaite vite rejoindre l’Éducation nationale. Aussi, avant même d’avoir fini ses études, il exerce dès 1970 la fonction de surveillant d’externat à Saint-Éloy-les-Mines, puis passe en 1971 le concours de PEG Lettres Histoire Géographie dans l’enseignement technique qui le conduit en région parisienne. Il se marie en 1973 et trois enfants naîtront de cette première union, qui seront enseignants ou chercheurs. Il commence alors un doctorat sous la direction du Professeur Bernard Quemada, directeur du Trésor de la langue française et doyen de l’Université Paris XIII, doctorat soutenu en 1981 avec une thèse ayant pour sujet Les dictionnaires onomasiologiques, portant sur la synonymie et l’analogie.

Reçu au concours de Maître de Conférences en sciences du langage à l’Université de Cergy-Pontoise en 1993, il rejoint ainsi l’université et, tout en enseignant, il y sera successivement Directeur du département de Lettres et sciences humaines, Vice-président, avec la responsabilité de la Commission de Documentation. En 2000, il passe son Habilitation à diriger des recherches dans le domaine de la lexicologie, de la lexicographie et de l’histoire de la langue française. La même année, il est élu Professeur des universités, en sciences du langage, et il est nommé Vice-président pour le Conseil de la Vie universitaire, avant de prendre en 2002 la direction du Master Sciences du langage. S’y ajoute à partir de 2002 la direction d’un laboratoire CNRS consacré aux dictionnaires et au lexique. En 2007, il est par ailleurs nommé membre du Conseil National Universitaire, puis accède au dernier échelon de la Classe exceptionnelle en 2011, avant de devenir Professeur émérite en 2016.

En 2011, Jean Pruvost épousait en secondes noces Marinette Blot qu’il remercie à l’occasion de certaines dédicaces pour son « œil de lynx » dans la relecture de ses manuscrits. Il fait passer en 2020 la dernière de la centaine de thèses qu’il a dirigées. Les linguistes de l’Université de Cergy-Pontoise décident en 2017 de donner son nom au laboratoire déjà rebaptisé Lexiques, Textes, Discours, Dictionnaires.

Fonctions officiellesModifier

De 1975 à 1994, dans l’Éducation nationaleModifier

  • Maître-formateur, Conseiller pédagogique à l’ENNA (1975-1980) ;
  • Chargé de mission d’inspection en Lettres (1981-1983) ;
  • Inspecteur de l’Éducation nationale (1983-1991) ;
  • Directeur de l’École normale de l'Essonne (1990-1991) ;
  • Directeur du centre IUFM de l'académie de Versailles (1991-1992).

Depuis 1994, à l’UniversitéModifier

  • Directeur du département de Lettres modernes et sciences humaines, Université Cergy-Pontoise (1994-1996) ;
  • Membre élu du Conseil scientifique, Université de Cergy-Pontoise (1994-2000) ;
  • Vice-président de la Commission de la Documentation, Université Cergy-Pontoise (1999-2002) ;
  • Vice-président du Conseil de la Vie universitaire, Université Cergy-Pontoise (jusqu’en 2002) ;
  • Professeur des universités, en sciences du langage, Université Cergy-Pontoise (en 2000)
  • Directeur du master Sciences du langage, Université Cergy-Pontoise (depuis 2002) ;
  • Directeur du Centre de recherche métalexicographiques et dictionnairiques francophones (Métadif), LDI, rattaché à l’Institut de linguistique française ;
  • Membre nommé du Conseil national des universités 7e section (2007-2011).

Autres fonctions universitaires et institutionnellesModifier

Il est parallèlement sollicité pour diverses fonctions ayant trait à sa spécialité reconnue en langue française. En 1998, il est élu Vice-président du Groupe d’Étude d’histoire de la langue française rattaché alors à l’École Normale Supérieure, le GEHLF étant le tout premier centre de recherches auquel il s’est affilié. Puis en 2000, il est élu Président de l’Association des sciences du langage, regroupant la majorité des linguistes de France. Il organise alors un colloque à la Sorbonne aboutissant à la publication d’un bilan : Mais que font les linguistes ? Les Sciences du langage vingt ans après.

En 2000, il devient Membre de l’Editorial Board de l’International Journal of lexicography, de l’Oxford University Press, et en 2001 il est également nommé Membre du Comité scientifique international de la revue Mots, Palabras Words pilotée par le Dipartimento di Scienze del Linguaggio e Letterature Straniere de l’Université de Milan.

En 2007, il est alors nommé au Conseil National des Universités, en tant que spécialiste des travaux portant sur la lexicologie et la lexicographie, puis en 2013, il devient Membre du Collège Éducation et Enseignement supérieur chargé de la Terminologie auprès de la Commission d’enrichissement de la langue française.

Adhérent depuis les années 2000 de l’Association Défense de la langue française, il est sollicité pour en être vice-président en 2016, il y est alors élu et réélu en 2018 dans cette fonction.

En 2015, en amitié avec Jérôme Robert, lexicographe et petit-fils de Paul Robert, il accepte d’être Président de l’Association des amis de Paul Robert. Enfin, en 2016, il est Président d’honneur de l’Eurodictée, la dictée des cités dont Rachid Santaki est le fondateur et l’organisateur. En 2016 puis 2017, il a lancé dans le cadre de l’Alliance française une nouvelle manifestation, intitulée Mots en musique, rassemblant des humoristes, des comédiens, des linguistes et des musiciens. C’est la première fois qu’il s’exposait à la guitare avec des chansons de son cru (« Avec mes dictionnaires… », « On pourrait la comparer… »).

En 2019, il est élu membre de l’Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts d’Angers.

Organismes de rechercheModifier

  • Vice-président du GEHLF - Groupe d’étude en Histoire de la langue française (1998-2002) ;
  • Chercheur à l'École pratique des Hautes Études, sous la direction de Bernard Quemada (1992-1995) ;
  • Concepteur et directeur du Colloque international annuel La journée des dictionnaires (depuis 1994) ;
  • Concepteur et directeur du Musée virtuel des dictionnaires ;
  • Expert du Conseil de recherche en sciences humaines au Canada, domaine de la lexicologie, lexicographie, dictionnairique (depuis 1996) ;
  • Membre du Conseil des Sages, Université de Cergy-Pontoise ;
  • Président de l'Association des Sciences du langage (2000-2002).

ÉditionModifier

  • Codirecteur des Cahiers de lexicologie, Éditions Garnier (2004-2007)
  • Publication dans la Collection CRTH des Actes des Journées des dictionnaires : Les dictionnaires de langue, méthodes et contenus et Les dictionnaires de langue française et de l'informatique
  • Codirecteur, avec Bernard Quemada de la collection Lexica chez Champion-Slatkine (1999-2007)
  • Codirecteur, avec Bernard Quemada de la collection Études de lexicologie, lexicographie et dictionnairique, CNRS-ILF, Champion (1999-2007)
  • Directeur de la revue Études de linguistique appliquée, Klincksieck
  • Membre de l'Editorial Board de l'International Journal of Lexicography, Oxford University Press (depuis 2000)
  • Membre du Comité Scientifique international de la revue informatique annuelle Mots, Palabras, Words (depuis 2001)
  • Codirecteur avec Gaston Gross des Cahiers de lexicologie fondés par Bernard Quemada (2000-2002)
  • Directeur Scientifique et rédacteur en chef du Nouveau Littré, Éditions Garnier (2003-2005)
  • Directeur d'une collection Dictionnaires Bordas (2007-2010)
  • Directeur de la revue électronique Dictionnaires, Encyclopédies, Lexicographie : Analyses et comptes et rendus (depuis 2007)
  • Directeur éditorial des éditions Honoré Champion (depuis 2009)
  • Directeur de la revue scientifique Études de linguistique appliquée (depuis 2010)
  • Président de l'association des amis de Paul Robert

DistinctionsModifier

PrixModifier

  • Prix Logos pour l’ouvrage Dictionnaires et nouvelles technologies (2000)
  • Prix d'Académie de l’Académie française française pour l’ouvrage Dictionnaire français, outils d’une langue et d’une culture, Ophrys (2007)
  • Grand Prix de la Francophonie de l’Académie française (2019)
  • Prix Émile Littré, Cénacle européen francophone (2019)

DécorationsModifier

BibliographieModifier

LivresModifier

  • Les Mots et moi, Paris, Casteilla, 1981
  • Lectures silencieuses XVIIIe et XIXe siècles, Paris, Bertrand Lacoste, 1982
  • Cent gammes et cent dictées sténographiques inédites, Textes et dessins, Paris, Bertrand Lacoste, 1984
  • Lectures silencieuses XXe siècle, Paris, Bertrand Lacoste, 1985
  • Bouquinons et bibliothéquons, Paris, Istra, 1986
  • Vive les sportifs (en collab. avec V.Bizot), Dicojeux, Paris, Hachette, 1987
  • Des jours et des saisons (en collab. avec V.Bizot), Dicojeux, Paris, Hachette, 1987
  • Cherchons notre chemin (en collab. avec V.Bizot), Dicojeux, Paris, Hachette, 1987
  • À la maison (en collab. avec V.Bizot), Dicojeux, Paris, Hachette, 1987
  • Dictionnaires et nouvelles technologies, collection Écritures électroniques, Prix international Logos, PUF, 2000, 177 pages (ISBN 978-2130506225)
  • Les dictionnaires de la langue française, collection Que sais-je ? n°3622, PUF, 2002, 128 pages (ISBN 978-2130525158)
  • Les néologismes, en collaboration avec Jean-François Sablayrolles, collection Que sais-je ? n°3674, 2003, 128 pages (ISBN 978-2130536772)
  • La dent-de-lion, la Semeuse et le Petit Larousse, La biographie du Petit Larousse, Larousse, 2004, 198 pages (ISBN 978-2035321657)
  • Le Nouveau Littré 2005, Éditions augmentées du Petit Littré, éditions Garnier, 2004, 1640 pages (ISBN 978-2844312495)
  • Le dictionnaire du français oublié : Dictionnaire des mots oubliés, Dictionnaire des expressions et locutions oubliées, Dictionnaires des proverbes, maximes et sentences oubliés, Nouveau Littré, éditions Garnier, 2004, 97 pages
  • Le Nouveau Littré 2006, éditions Garnier, 2005, 1958 pages (ISBN 978-2351840009)
  • Les Dictionnaires français, outils d'une langue et d'une culture, collection l'Essentiel français, Prix de l'Académie française, Ophrys, 2006, 200 pages (ISBN 978-2708011434)
  • Dictionnaire thématique, supplément au dictionnaire Bordas, Synonymes, analogies et antonymes, 2007, 65 pages (ISBN 978-2047312889)
  • Dictionnaire de citations de la langue française, Dictionnaires Bordas, 2007, 576 pages (ISBN 978-2047312896)
  • Dictionnaire du Japon, le Japon des dictionnaires, collection Pays, Mots et dictionnaires, éditions des Silves, 2007, 127 pages (ISBN 978-2917268018)
  • Alphabet des mots du cancer, Tome I, en collaboration avec Marie-Claud Sicard, Institut Merck Serono, 2007, 68 pages
  • Dictionnaire de la Chine, la Chine des dictionnaires, collection Pays, Mots et dictionnaires, éditions des Silves, 2008, 335 pages (ISBN 978-2917268131)
  • Alphabet des mots du cancer, Tome II, en collaboration avec Yannick Jaulin, Institut Merck Serono, 2007, 80 pages
  • Alphabet des mots du cancer, Tome III, Institut Merck Serono, 2009, 96 pages
  • Le Vin, préface Bernard Cerquiglini, collection Champion Les Mots, éditions Honoré Champion, 2010, 128 pages (ISBN 978-2745320599)
  • Le Loup, préface Henriette Walter, collection Champion Les Mots, éditions Honoré Champion, 2010, 144 pages (ISBN 978-2745320605)
  • La Mère, préface Élisabeth Badinter, en collaboration avec Samuel Souffi, collection Champion Les Mots, éditions Honoré Champion, 2010, 144 pages (ISBN 978-2745321404)
  • Le Chat, préface Philippe Geluck, collection Champion Les Mots, éditions Honoré Champion, 2011, 150 pages (ISBN 978-2745322012)
  • Le Chocolat, préface Patrick Roger, en collaboration avec Nicole Cholewka, collection Champion Les Mots, éditions Honoré Champion, 2011 (ISBN 978-2745322586)
  • Journal d'un amoureux des mots, Éditions Larousse, 2013 (ISBN 978-2035888310)
  • Le Dico des Dictionnaires, Histoire et anecdotes, J.-C. Lattès, 2014, 542 p.
  • Nos ancêtres les Arabes. Ce que notre langue leur doit, Paris, J.-C. Lattès, , 300 p. (ISBN 978-2-7096-5941-3, lire en ligne)
  • Expressions et proverbes disparus de Pierre Larousse (en collab. avec Bernard Cerquiglini), Larousse, 2018
  • Pleins feux sur nos dictionnaires. En 2500 citations et 700 auteurs du XVIe au XXIe siècle, Honoré Champion, 2018
  • Les secrets des mots, Vuibert, 2019
  • Histoire de la langue française, un vrai roman, Le Figaro, coll. "Mots & caetera, 2020
  • Les mots qui ont totalement changé de sens (en collab. avec Alice Develey), Le Figaro, coll. "Mots & caetera, 2020
  • La story de la langue française. Ce que le français doit à l'anglais et vice-versa, Tallandier, parution 24 septembre 2020

Chroniques de languesModifier

Jean Pruvost pratique de manière assidue le genre particulier que représentent les chroniques de langues qu’elles soient écrites, radiophoniques ou plus rarement télévisées, et ce sont environ 5000 chroniques qui ont été données en trente ans. Les toutes premières ont été écrites en 1980 pour Miroir de l’histoire. Puis elles furent radiophoniques en 2005 avec tout d’abord Mathieu Vidard sur France Inter, avant de prendre de l’ampleur en 2010. Il compte en 2020 un peu plus de 4000 chroniques radiophoniques.

Chroniques radiophoniques sur France Inter, Mouv' et France BleuModifier

  • Le Dicotrésor dans Les Matinales du week-end de Mathieu Vidard (2005) : Histoire de la langue, explications étymologiques
  • Chronique de la langue dans Déjà debout, pas encore couché? de Sylvie Larrocca (2005-2008)
  • Mots pour mots, chronique bimensuelle sur Canal Académie (2008-2012)
  • Un mot, un jour, chronique quotidienne sur RCF (depuis 2011)
  • Rendez-vous avec l’histoire des mots sur RCF Lyon (2011-2018)
  • Les mots du rap, chronique hebdomadaire sur Mouv'
  • Les Noms de lieux, Les Mots de l’actu, et Les mots de l’été sur France Bleu (depuis 2016)
  • Mots à mots, dans l’émission De vive(s) voix, dirigée par Pascal Paradou, sur RFI (depuis juin 2020)

Chroniques écritesModifier

Elles sont tantôt hebdomadaires pour La Croix (depuis 2016), pour L’Est Républicain avec « Le mot de la semaine » (2006-2007), pour La Revue du Secrétariat et de la comptabilité avec « De la sémantique à l’orthographe » et « Rétrovocabulaire » (1979-1983), et pour le site du Figaro, dans la rubrique "Langue française", tenue par Alice Develey, avec «Mots de tous les âges» (2017-2019).

Tantôt mensuelles pour Femmes actuelles Jeux avec « Mots à la loupe » puis « Les dicos insolites » (depuis 2017), pour Les timbrés de l’orthographe avec « Les timbrés du dictionnaire » (2014-2016), pour Miroir de l’histoire avec « les noms au passé » (1979-1981) ;

Tantôt encore trimestrielles pour Défense de la langue française avec « De dictio(n)naires en dictionnaires » (depuis 2010) ; pour la Revue de l’AMOPA avec « À mots découverts, au cœur de l’éducation » (depuis 2011).

Émissions téléviséesModifier

RéférencesModifier

  1. Pruvost, Jean (1949-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, 20316-frfre (consulté le 18 janvier 2018)
  2. « Jean Pruvost: "La langue française se porte joyeusement" », sur lexpress.fr, (consulté le 15 juillet 2019)
  3. Arrêté du 09 juillet 2013 portant nomination et promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres.

Liens externesModifier