Ouvrir le menu principal

Le Mystère des avions fantômes
33e histoire de la série Les Aventures de Buck Danny
Scénario Jean-Michel Charlier
Dessin Victor Hubinon

Personnages principaux Buck Danny
Jerry Tumbler
Sonny Tuckson
Slim Holden

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale Français
Éditeur Dupuis
Première publication no 1393 de Spirou (1964)
ISBN 9782800112299
Nb. de pages 48

Prépublication Spirou (1964)
Albums de la série Les Aventures de Buck Danny

Le Mystère des avions fantômes est la trente-troisième histoire de la série Les Aventures de Buck Danny de Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon. Elle est publiée pour la première fois dans le journal Spirou du no 1393 au no 1414. Puis est publiée sous forme d'album en 1966.

UniversModifier

SynopsisModifier

Affectés à bord du porte-avions Enterprise (le premier porte-avions à propulsion nucléaire de l'Histoire.), Buck Danny et ses deux ailiers y prennent la tête des escadrilles de combat aériens.
A quai, ils sont rejoints par Slim Holden, une vieille connaissance qui a partagé quelques-uns de leurs coups d'éclat, mais il disparaît très vite, muté à destination de la base d'Amarillo, dont l'existence est niée par les plus hautes autorités militaires... Les mêmes grosses huiles qui ont décidé d'envoyer le Big E en surveillance des zones proches du cercle polaire. Une recrudescence d'activités sous-marines a en effet été signalée. Mais au bout de quelques jours, une signature radar non identifiée est accrochée et Buck et Sonny ont à peine le temps d'apercevoir les flammes sortant des tuyères d'un réacteur...
Une semaine après, lors du quadrillage du secteur, Tumbler est porté disparu et dans le même temps, on découvre dans ses quartiers un émetteur clandestin! Le voilà accusé de haute trahison et soupçonné d'avoir rallié la Russie, qui pourrait posséder une base secrète dans la banquise, ce qui expliquerait la recrudescence de vols d'aéronefs non identifiés. Les missions de survol destinées à le sauver des glaces cessent immédiatement, ce qui ne manque pas de révolter Buck et Sonny, qui ne peuvent croire en une telle félonie. Sonny est partisan de continuer les recherches, en dépit des ordres, ce que lui interdit Buck. Les deux hommes manquent d'en venir aux mains, car Sonny prendrait tous les risques pour son ami, au-delà de sa carrière, et il reproche à Danny d'être devenu un planqué. En dépit du bon sens, Sonny élabore un plan qui lui permet de continuer les recherches en compagnie du pilote Cliff Harper. Assez vite, il croise à nouveau la trajectoire d'un des jets inconnus puis se fait shooter par un missile sol-air. Il a à peine le temps de lancer un Mayday avant de s'éjecter au dessus du "pack", à la merci du froid polaire. Blessé par un ours blanc, il est secouru inconscient par un appareil sans identification provenant de la base mystérieuse. L'appareil de reconnaissance de l'Enterprise ne peut que constater l'endroit du crash et les traces d'atterrissage de l'avion. Considéré comme perdu, les recherches pour Sonny sont stoppées. Rendu responsable de la désobéissance de Tucson, Buck est démis de ses fonction et à l'ordre de se rendre dans les 48 heures sur la base d'Amarillo. Il demande alors un dernier vol pour constater le crash de Sonny. Avec Harper comme ailier, Buck découvre finalement la base secrète juste avant que l'espion ne soit découvert. C'est Cliff Harper lui-même, Buck se place alors à portée de tir et abat son ailier. Une fois posé sur la base, Buck retrouve Sonny, Tumbler et Holden qui lui présentent les fameux prototypes américains A-12, en essais sur la base arctique secrète d'Amarillo où ils sont maintenant postés.

Contexte historiqueModifier

La rivalité stratégique des blocs géopolitiques (occidental, soviétique) est à la base du scénario de l'aventure.

Les prototypes sont finalement décrits par les auteurs comme des "chasseurs bombardiers" A-12. En fait ce sont des Lockheed YF-12 qui sont effectivement dessinés.
Le Lockheed A-12 Oxcart est un avion-espion conçu par les États-Unis au tout début des années 1960. Il est capable de voler à de très grandes vitesses (plus de 3 500 km/h) et à très haute altitude (plus de 25 000 mètres) afin d'échapper à toute interception ou dispositif antiaérien.

Le A-12 est mis en œuvre dans le cadre des programmes de reconnaissance aérienne de l'Office of Special Activities de la Direction de la science et technologie de la Central Intelligence Agency et sa version opérationnelle est monoplace. Seule une vingtaine d'exemplaires sont construits et leur carrière commence en 1965 et s'arrête en 1968. Cet avion donne naissance au SR-71 Blackbird (avion de reconnaissance biplace destiné à l'USAF), ainsi qu'au Lockheed YF-12 (projet d'avion d'interception biplace).

PersonnagesModifier

Outre les trois pilotes formant le trio habituel (Buck Danny, Tumbler et Sonny Tuckson) l'aventure met en scène Slim Holden et un personnage réel, le capitaine de vaisseau Vincent de Poix (commandant de l'USS Enterprise).

AvionsModifier

HistoriqueModifier

PublicationModifier

RevuesModifier

L'épisode a d'abord été publié dans l'hebdomadaire Spirou, du numéro 1393 (paru le 24/12/1964) au numéro 1414 (paru le 20/05/1965).

AlbumModifier