Ouvrir le menu principal

Alerte à Cap Kennedy
32e histoire de la série Les Aventures de Buck Danny
Scénario Jean-Michel Charlier
Dessin Victor Hubinon

Personnages principaux Buck Danny
Jerry Tumbler
Sonny Tuckson
Lieu de l’action Centre spatial Kennedy
Caraïbes

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale Français
Éditeur Dupuis
Première publication no 1355 de Spirou (1964)
ISBN 9782800112282
Nb. de pages 48

Prépublication Spirou (1964)
Albums de la série Les Aventures de Buck Danny

Alerte à Cap Kennedy est la trente-deuxième histoire de la série Les Aventures de Buck Danny de Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon. Elle est publiée pour la première fois dans le journal Spirou du no 1355 au no 1376. Puis est publiée sous forme d'album en 1965.

UniversModifier

SynopsisModifier

Après avoir permis le développement du X-15, un avion dont les performances se sont avérées cruciales dans la course aux vols spatiaux, Danny, Tumbler et Tuckson assistent à Cap Kennedy au lancement d'une fusée Titan équipée d'un satellite espion.

L'ambiance est tendue car les derniers tirs se sont avérés être des échecs cuisants : peu de temps après la mise à feu, la trajectoire des engins a dévié de façon incompréhensible, obligeant le Q.G à commander la destruction en vol... Le trio assiste, médusé, à la reproduction du scénario, mais cette fois-ci, c'est une vraie catastrophe : Titan a pivoté sur elle-même, retombant exactement sur la base de lancement et explosant à quelques dizaines de mètres du sol. Un feu d'enfer se propage et c'est par miracle que le personnel du poste de tir s'en sort.

Le débriefing en urgence met en évidence la piste d'un sabotage via une puissante station de brouillage située à proximité du site. Les Caraïbes est ses myriades d'îles sont immédiatement suspectées. Un survol de la zone s'impose, à bord des Vigilantes gavés d'électronique, afin de localiser et détruire au plus vite les installations ennemies. Une première triangulation donne comme source du brouillage les îles Inagua, Saint-Domingue ou Haïti, toutes trois des républiques dirigées par des dictateurs.

Les trois pilotes changent alors leurs Vigilantes pour des RF-101C Voodoo de reconnaissance non-armés afin de quadriller les trois îles en prétextant des erreurs de navigation. Peu après en cours d'un vol au-dessus de l'île d'Inagua, Sonny se fait canarder sans sommations par trois chasseurs MIG 21F inaguayens. Sonny arrive à leur échapper en volant dans des canyons puis masqué par des nuages, cependant deux des poursuivants se crashent dans un canyon ce qui provoque un dépôt de plainte du gouvernement Inaguayen devant l'ONU pour l'attaque des ces deux chasseurs. Néanmoins Sonny avait réussi à prendre des clichés de pièces de fusée nucléaire intercontinentale présentes sur l'île d'Inagua. Le but secret du général Ramon, président inaguayen, étant de déclencher une guerre U.R.S.S./U.S.A..

Le survol d'avions militaires n'étant plus de mise, Buck et ses deux compagnons utilisent un avion civil pour photographier des preuves de l’existence d'une base de missiles sur Inagua. Ils sont alors pris en chasse par deux intercepteurs Yak-28 inaguyens. Sonny et Tumbler, ayant récupéré la caméra de l'avion, sautent en parachute tandis que Buck essaye d'éviter les tirs. Finalement abattu, Buck saute également avant de faire exploser son appareil. Ces deux coéquipiers sont récupérés discrètement par un sous-marin américain. Buck est capturé en plein milieu d'une base militaire. Grâce à un cigare explosif donné par Sonny, il réussit à se libérer et voler un jet de la base pour rejoindre la Floride. Le succès est total et les bases inaguyennes sont démantelées face à la pression mondiale. Pour finir, le président Johnson tiendra à remercier lui-même nos héros à Washington[1].

Contexte historiqueModifier

Cette histoire évoque la crise des missiles de Cuba qui est une suite d'événements survenus du 16 octobre au 28 octobre 1962 et qui ont opposé les États-Unis et l'Union soviétique au sujet des missiles nucléaires soviétiques pointés en direction du territoire des États-Unis depuis l'île de Cuba, qui ont mené les deux blocs au bord de la guerre nucléaire.

Le scénario a des ressemblances avec celui du roman Docteur No de Ian Flemming paru en 1958 et adapté au cinéma en 1962 sous le titre James Bond 007 contre Dr No où le docteur No possède une puissante station de brouillage dans les caraïbes qui lui permet de saboter les tirs de fusées américaines.

PersonnagesModifier

AvionsModifier

HistoriqueModifier

PublicationModifier

RevuesModifier

AlbumModifier

RéférencesModifier