Ouvrir le menu principal

Le Magasin des suicides (film, 2012)

film de Patrice Leconte, sorti en 2012
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le film de Patrice Leconte. Pour le livre, voir Le Magasin des suicides.
Le Magasin des suicides
Réalisation Patrice Leconte
Scénario Patrice Leconte
d'après le roman de Jean Teulé
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau du Canada Canada
Genre Animation
Film musical
Durée 90 minutes
Sortie 2012

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Magasin des suicides est un long métrage d'animation musical franco-belgo-canadien réalisé par Patrice Leconte, sorti en France et en Belgique le . Il s'agit d'une adaptation cinématographique du roman éponyme de l'écrivain français Jean Teulé, paru en 2007.

SynopsisModifier

L'intrigue se déroule à l'époque contemporaine, dans une ville où la vie est devenue si déprimante que le taux de suicide y est incroyablement élevé. Dans cet univers macabre et désespéré, une seule famille prospère : les Tuvache, qui tiennent le Magasin des suicides, une boutique où l'on peut trouver tous les accessoires nécessaires pour se tuer de toutes les façons possibles. Tout change à la naissance d'Alan, le fils cadet, dont la joie de vivre dérange fortement les habitudes de la famille.

PersonnagesModifier

  • Alan Tuvache : garçon malicieux, bricoleur et un peu naïf, son seul but est d'encourager son entourage à voir la vie en rose, à commencer par sa famille. Aidé de sa bande d'amis, il multiplie les bêtises pour briser le train-train quotidien des habitants de sa ville.
  • Marylin Tuvache : adolescente gothique, désinvolte et mal dans sa peau. Elle se passionne pourtant pour l'ésotérisme et la danse orientale. Après que son frère Alan lui ait offert un beau cadeau d'anniversaire avec son argent de poche, elle retrouve goût à la vie et trouve même accidentellement un époux qui la comblera.
  • Vincent Tuvache : adolescent mou et maladroit, voire un peu niais. Mais on apprend qu'il est bon cuisinier et qu'il a l'intention de devenir poète.
  • Lucrèce Tuvache : épouse de Mishima, co-propriétaire du magasin des suicides. Femme maternelle mais autoritaire et obsédée par son devoir envers le magasin, Alan la fera s'adoucir.
  • Mishima Tuvache : vendeur et co-propriétaire du magasin des suicides. Homme sec et autoritaire, maniéré et vénal, il tombe en dépression au cours du film à cause de son métier déprimant. A des pulsions infanticides, qu'il assouvit par le maniement du katana. Toutefois, son fils Alan finira par le faire rire pour la première fois de sa vie.
  • Le joli garçon : futur mari de Marylin, qui l'a rencontré par hasard alors qu'il voulait se suicider. D'origine bretonne, il affirme faire des crêpes délicieuses, qu'il fait profiter à toute sa belle-famille.
  • Le psychologue : médecin véreux à fort accent allemand. Mishima va le consulter ; il est diagnostiqué schizophrène.

Fiche techniqueModifier


DistributionModifier

Source des voix[4]

Autour du filmModifier

AnimationModifier

Le film emploie la technique du dessin animé traditionnel en deux dimensions.

ProductionModifier

Le réalisateur Patrice Leconte, connu pour ses films en prises de vue réelles, annonce en juin 2009 son intention de réaliser un film d'animation adapté du roman de Jean Teulé Le Magasin des suicides. Il s'associe pour cela avec Arthur Qwak, coréalisateur du long métrage animé Chasseurs de dragons, au sein du studio Diabolo Films[5].

Bande originale du filmModifier

La musique originale est d'Étienne Perruchon, et la bande originale du film a été distribuée chez Play It Again, Sam en 2012.

  1. Y'a d'la joie (Charles Trenet)
  2. Tentative de suicide
  3. La Bonne solution
  4. Chanson des Tuvache
  5. Le Piéton rescapé
  6. La Naissance d'Alan
  7. Alan sourit
  8. Alan grandit
  9. Un enfant joyeux
  10. Death for two
  11. Le Sabotage
  12. Petit matin chez les Tuvache
  13. À mort la mort
  14. Les Parfums de la mort
  15. Les Clients hésitants
  16. Mr. Calmel
  17. La Mort de Mr Calmel
  18. Le Duo de Lucrèce et Mishima
  19. Alan fume
  20. Alan fume encore
  21. Sad birthday
  22. La Danse de Marilyn
  23. Mishima déprime
  24. Chez le psy
  25. Le Psy
  26. Les Enfants conspirateurs
  27. Les Bulles de bonheur
  28. Invasions de bulles
  29. Shake your body
  30. Le Désastre
  31. Le Joli garçon et Marilyn
  32. Fillicide run
  33. Vox face à face
  34. La Marche des fou-rires
  35. La Crêperie au bon vivant
  36. La Vie vaut mieux que la mort : final
  37. Vive Alan ! : générique fin
  38. La Valse des sourires

ProjectionsModifier

En mai 2012, Le Magasin des suicides est projeté pour la première fois dans le cadre du festival de Cannes 2012[3]. En juin, le film est projeté en avant-première pour l'ouverture du Festival d'Annecy[6].

Box officeModifier

En France, le film sort le 26 septembre 2012. Il réalise 125 124 entrées en première semaine, puis 75 223 en deuxième semaine, 46 425 en troisième semaine et 20 767 en quatrième semaine, cumulant 267 539 entrées en un mois d'exploitation[7].

Notes et référencesModifier

  1. Exclusif: les tops et les flops du cinéma français en 2012 sur BFM TV.com, publié le , Simon Tenenbaum et Jamal Henni.
  2. « Suicides reportés à septembre », article d'Emmanuel Beiramar sur fantasy.fr le 9 mars 2012. Page consultée le 9 mars 2012.
  3. a et b Page Dates de sortie du film sur l'Internet Movie Database francophone. Page consultée le 26 décembre 2012.
  4. « Casting du film » sur Allodoublage, consulté le 26 septembre 2012
  5. Patrice Leconte se lance dans l'animation, article de Guillaume Martin (avec AFP) sur Allociné le 15 juin 2009. Page consultée le 26 décembre 2012.
  6. L’animation superstar à Annecy, article de Fabien Lemercier sur Cineuropa le 4 juin 2012. Page consultée le 26 décembre 2012.
  7. Box office français du film sur Allociné. Page consultée le 26 décembre 2012.

Liens externesModifier