Ouvrir le menu principal

Le Grand Fossé
25e album de la série Astérix
Auteur Albert Uderzo

Personnages principaux Astérix
Obélix
Comix

Éditeur Albert René
Collection Astérix
Première publication 1980
ISBN 2-8649-7000-7
Nb. de pages 48
Albums de la série Astérix

Le Grand Fossé est un album de bande dessinée de la série Astérix qui a été écrit et dessiné par Albert Uderzo.

Sommaire

Caractéristiques de l’albumModifier

Avec cet album, le premier sans René Goscinny, Uderzo à travers ce village coupé en deux, fait indirectement allusion au mur de Berlin[réf. nécessaire] qui sépare en deux la ville[1]. Il est également possible d'y voir une allusion à la situation politique de la France, traditionnellement divisée entre la Gauche et la Droite ; par ailleurs, le clan gauche applique un système de salaire minimum appelé le SMIG (nom en 1980 donné à l'actuel SMIC), chose que le clan droit ne fait pas.

PublicationModifier

Le Grand Fossé a été publié en juin 1980. René Goscinny étant déjà décédé, Albert Uderzo a écrit le scénario et réalisé les dessins.

  • Tirage original : 1 700 000 exemplaires[2]

SynopsisModifier

Un village gaulois est divisé en deux camps, avec deux chefs. Le village lui-même est coupé en deux par un fossé. Astérix, Obélix, Idéfix et Panoramix sont appelés en renfort, car le conseiller mal intentionné de l'un des deux chefs a fait appel aux Romains pour subjuguer l'autre moitié du village.

PersonnagesModifier

RéférencesModifier

  • page 5 : la case présentant le chef Segrégationnix fait référence à Louis XIV par la posture du personnage et sa réplique reprenant celle attribuée au Roi-Soleil : « L'État, c'est moi »[Note 1].
  • page 7 : Tournedix apprend à Comix que Ségrégationnix a fait voter pour lui « des villageois encore à l'âge du berceau », ce à quoi Comix répond « Les futures générations qui nous jugeront auront une bien piètre opinion de leurs ancêtres ! », référence à la pratique des électeurs fantômes dans une fraude électorale.
  • page 14 : la scène où Comix vient voir Fanzine sous son balcon est inspirée de la scène dite du balcon dans la tragédie de William Shakespeare Roméo et Juliette.

Jeux de mots et calemboursModifier

AnachronismesModifier

Autour de l'albumModifier

Par la suite, Albert Uderzo a regretté d'avoir dessiné le personnage Comix de façon réaliste, au lieu d'en faire une caricature comme c'est le cas généralement.

À noter que Comix et Fanzine sont deux types de publication de bande dessinée.

Locutions latinesModifier

  • Ad augusta per angusta : Vers les sommets par des chemins étroits.
  • Una salus victis nulla separre salutem : La seule chance de salut pour les vaincus, c'est de n'espérer aucun salut.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Réplique qui ne serait pas de lui, selon Secret d'histoire, présenté par Stéphane Bern. Dans la B.D., le chef dit : « Le Village, c'est moi ! »

RéférencesModifier

  1. http://www.lexpress.fr/diaporama/diapo-photo/culture/livre/asterix-en-32-albums-commentes-par-uderzo_827246.html?p=25
  2. Quelques mois suffisent à écouler 2 000 000 exemplaires, indique Bernard de Choisy in Uderzo-storix (p.226)