Ouvrir le menu principal

Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

livre de Mary Ann Shaffer

Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates
Auteur Mary Ann Shaffer et Annie Barrows
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Fiction historique épistolaire
Version originale
Langue Anglais
Titre The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society
Éditeur Dial Press
Lieu de parution New York
Date de parution 2008
ISBN 978-0-385-34099-1
Version française
Traducteur Aline Azoulay-Pacvon
Éditeur NiL Éditions
Date de parution
Nombre de pages 396
ISBN 978-2841113712

Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates (The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society) est une fiction historique épistolaire, écrite par Mary Ann Shaffer et Annie Barrows. Elle a été publiée en 2008 aux États-Unis et le 2 avril 2009 en France[1],[2]. Avant même son adaptation cinématographique, ce best-seller a connu un succès considérable et inspiré la création de nombreux clubs de lecture, notamment sur Facebook[3].

Sommaire

ÉcritureModifier

Les informations suivantes proviennent principalement de : la postface d'Annie Barrows datée d'avril 2009 pour une réédition du roman en langue anglaise[4].

Annie Barrows raconte que sa tante Mary Ann Shaffer avait prévu d'écrire la biographie de Kathleen Scott, femme de l'explorateur polaire anglais Robert Falcon Scott. En faisant des recherches sur ce sujet, elle voyagea en 1980 jusqu'à Cambridge en Angleterre, mais elle fut découragée de ne rien trouver d'utilisable dans les écrits personnels de Scott. Afin de surmonter cette frustrante recherche, elle décida de profiter de son séjour en Angleterre pour visiter l'île de Guernesey située dans les îles Anglo-Normandes. Cependant, dès son arrivée, l'aéroport fut fermé à cause d'un épais brouillard. Elle passa sa visite dans la librairie de l'aéroport, à lire plusieurs histoires sur l'occupation allemande de ces îles lors de la Seconde Guerre mondiale.

Ce fut vingt ans plus tard que Mary Ann Shaffer entama l'écriture d'un roman traitant de Guernesey. Abandonnant son plan d'écrire la biographie de Kathleen Scott, elle déclara : « Tout ce que je voulais c'était écrire un livre que quelqu'un aimerait assez pour le publier ». Elle a également confié qu'elle avait adopté la forme du roman épistolaire car elle pensait que ce serait plus facile et plus plaisant que d'écrire un récit à une seule voix[5].

Après que le manuscrit ait été accepté par une maison d'édition (2006), l'éditeur a requis quelques changements demandant une réécriture conséquente, mais à cette époque la santé de Mary Ann Shaffer s'était détériorée radicalement (elle mourut le 16 février 2008). C'est pourquoi elle a demandé à sa nièce, Annie Barrows, qui était alors une auteure de littérature jeunesse bien établie, de finir la correction et la réécriture de son livre. Annie Barrows a donc terminé cette œuvre, dont elle est devenue la coauteure. Son rôle a consisté principalement à « faire en sorte que les raccords ne se voient pas ». Elle a ainsi complété certaines lettres, et elle en a ajouté d'autres pour faire la liaison[5].

RésuméModifier

Les informations suivantes proviennent principalement de : Geneviève Simon[6].

Angleterre, fin de la Seconde Guerre mondiale. Pendant 6 ans, Juliet Ashton a tenté de faire sourire les lecteurs du Spectator avec ses articles humoristiques signés Izzy Bickerstaff. Alors que ses chroniques sont réunies au sein d'un livre, elle cherche des idées pour son nouveau roman. Une lettre glissée dans sa boîte sera sa source d'inspiration. Dawsey Adams, habitant de l'île anglo-normande de Guernesey, parfait inconnu et lecteur passionné des essais de Charles Lamb, lui demande des conseils bibliographiques à propos de cet auteur.

Au cours de leurs nombreux échanges, Juliet découvre un nouvel univers qui l'enchante : le cercle littéraire des amateurs de tourtes aux épluchures de patates de Guernesey, créé par Elisabeth McKenna pour justifier une violation du couvre-feu allemand. Ses membres hétéroclites, à l'origine peu friands de littérature et contraints de lire pour éviter les représailles des occupants, trouvent dans la lecture une source de divertissement et d'espoir inattendue.

Curieuse d'en savoir plus sur ces étrangers et leur rapport avec la lecture, Juliet commence à correspondre avec les amis de Dawsey et découvre des personnages originaux et attachants qui lui confient leur expérience de l'Occupation allemande, leur relation avec les livres, leurs émotions…

Inspirée par ces récits insulaires, Juliet réalise que tous ces témoignages pourraient constituer le cœur de son livre. Elle décide de faire ses valises et de prendre le ferry pour rencontrer ses nouveaux amis. Cette expérience va modifier le cours de sa vie.

PersonnagesModifier

Le livre met en scène les principaux personnages suivants :

  • Juliet Ashton, auteure et protagoniste principale
  • Dawsey Adams, son premier correspondant à Guernesey et son ami proche
  • Sidney Stark, basé à Londres, éditeur et ami de Juliet
  • Sophie Strachan, sœur de Sidney et meilleure amie de Juliet
  • Amelia Maugery, résidente de Guernesey, hôte du dîner qui marqua le début du cercle littéraire
  • Eben Ramsey, résident de Guernesey, membre important du cercle littéraire
  • Will Thisbee, résident de Guernesey, créateur de la première tourte aux épluchures de patates
  • Isola Pribby, résidente de Guernesey et membre excentrique du cercle littéraire, elle vend au marché ses conserves, ses légumes, et ses « élixirs »
  • Elizabeth McKenna, originaire de Londres et résidant à Guernesey pendant l'occupation allemande, elle fut la charismatique fondatrice du cercle littéraire avant d'être condamnée à la déportation
  • Remy Giraud, française, amie d'Elizabeth dans un camp de concentration allemand
  • Kit McKenna, fille d'Elizabeth, adorable malgré son caractère bien trempé

ThèmesModifier

Pour Le Télégramme, ce livre est « une longue chronique locale, composée d'une mosaïque de témoignages et de points de vue sur la guerre, la littérature, le rôle des livres, les relations humaines »[7]. Des thèmes importants sont abordés tout au long de l'histoire : la magie de la lecture, la découverte de soi, la rencontre de l'autre... Les thèmes les plus forts incluent également des aspects comme la loyauté, le courage. Elizabeth est un exemple d'altruisme exceptionnel: sa « personnalité solaire » est «  l'âme du "cercle des patates" »[8]. Elle soigne et cache un travailleur esclave des Allemands, ce qui lui vaut d'être déportée à Ravensbrück[6]. Son amie Remy témoigne de la façon dont elle a su rester forte et révoltée jusqu'au bout, face au comportement inhumain des kapos.

Références littérairesModifier

Les informations suivantes proviennent principalement de : la liste annotée sur le site de l'éditeur américain[9].

Les membres du Cercle ont eu un accès limité à la littérature pendant la guerre, mais ils ont pu lire:

Isola essaie d'imiter les méthodes d'investigation de Miss Marple, et elle a hérité de huit lettres d'Oscar Wilde adressées à sa grand-mère. Juliet fait référence à de nombreux autres auteurs, dont Joseph Addison, James Boswell, les Sœurs Brontë, Wilkie Collins, John Dos Passos, William Hazlitt, Hemingway, Leigh Hunt, Beatrix Potter, Jonathan Swift, Mark Twain, William Wordsworth, Balzac, Victor Hugo et Proust. Sidney a une prédilection pour Les Contes de Canterbury. Le père de Kit a offert à Elisabeth un recueil de poèmes de Rainer Maria Rilke avec une dédicace « pour Elizabeth, qui transforme les ténèbres en lumière » (« de Juliet à Sophie, 7 septembre 1946 »).

Description de l'île de GuerneseyModifier

Les informations suivantes proviennent principalement de : Delphine Peras[3].

Le roman restitue fidèlement le cadre insulaire où se situe l'intrigue: « le paysage de Guernesey est d’une incroyable diversité – champs, bois, buissons, vallons, manoirs, dolmens, falaises accidentées, domaines de sorcières, granges Tudor et cottages en pierre de style normand », ainsi qu'une petite chapelle « entièrement recouverte d’une mosaïque réalisée avec de la vaisselle et des poteries cassées » (« De Juliet à Sidney, 27 mai 1946 »). Y sont également évoqués St Peter Port, son Royal Hotel[18] et ses jardins de Candie (« De Isola à Juliet, 14 mai 1946 »), Fermain Bay (« De Juliet à Sidney, 2 septembre 1946 »), et la promenade de La Courbrie (« De Eben à Juliet, 22 avril 1946 »).

RéceptionModifier

En 2009, 57 000 personnes ont participé à un jeu-concours organisé par l'éditeur américain Random House pour la promotion du roman. Ce concours était destiné aux clubs de lecture et il a permis aux membres du club vainqueur de visiter Guernesey[19]. Le livre fut l'objet d'articles dans le Washington Post et le Times, et le 2 août 2009, il atteignit la première position du classement des best-sellers en livre poche du New York Times. Il est resté dans le classement pendant au moins 32 semaines[8]. En 2010, il s'était déjà vendu près de 3 millions d'exemplaires dans le monde[5], dont un million aux États-Unis et en Grande-Bretagne, et près de 400 000 pour l'édition française[3],[20]. En France, Anna Gavalda a assuré la promotion du livre en le qualifiant d'« absolument délicieux »[2]. D'après le catalogue de WorldCat, plus de 3000 bibliothèques possédaient cet ouvrage en 2016[21]. À la sortie du film en 2018, le total des ventes dépassait sept millions d'exemplaires[22].

Les Guernesiais ont commencé par apprécier médiocrement la publication de cet ouvrage écrit par une Américaine. Ils ne se sont pas reconnus dans ses personnages aux noms anglais, alors que de nombreux patronymes locaux sont d'origine française. Mais ils ont été surpris par l'ampleur du succès du livre, qui leur apporte finalement d'importantes retombées commerciales[3],[23],[24]. En 2018, le festival littéraire de Guernesey fait la part belle au roman et à son adaptation cinématographique[25].

Stevie Davies considère qu'il s'agit plus d'un « jeu d'esprit »[26] bibliophilique que d'un roman historique. Peter Goodal admire le talent narratif des auteures, qui introduisent très efficacement un ton de comédie légère au milieu d'une série d'événements tragiques[27]. Marine Landrot apprécie l'humour « pince-sans-rire » du livre, qui est aussi « un chant d'amour à la lecture [...] empreint d'une profonde humanité »[28]. Pour Alain Beuve-Méry, « la force de ce roman tient aussi à la mise sous tension du lecteur, grâce à la description très maîtrisée, très classique, très simple, du drame qui se noue »[8]. Geneviève Simon estime que chaque personnage s'incarne pleinement à travers ses lettres et que « le roman mêle subtilement humour et souvenirs douloureux de l’occupation de l’île »[6]. Stéphanie Morin a par contre été lassée par la forme épistolaire, qui « sclérose » selon elle le style d'écriture. Si elle concède « des trouvailles de personnages », trop peu exploitées à son goût, elle a été agacée par l'excessive sensiblerie de Juliet, qui fait que « le récit léger et réjouissant dégouline trop souvent de bons sentiments »[29]. Jean-Paul Beaumier regrette également cet « étalage de bons sentiments », heureusement contrebalancé par l'humour[30].

Adaptation cinématographiqueModifier

Article détaillé : Le Cercle littéraire de Guernesey.

Le 28 août 2008 il a été annoncé que Paula Mazur, productrice du film Nim's Island, et Mitchell Kaplan, libraire de Floride, avaient acquis les droits d'adapter le roman au cinéma[31]. Le 4 août 2011, Kenneth Branagh a été annoncé comme réalisateur, avec Don Roos au scénario et la 20th Century Fox assurant la production[32].

Le tournage de 5 semaines devait démarrer au printemps 2012 mais le 14 février 2012, la production a annoncé que suite à des problèmes de casting, le tournage à Guernesey devait être repoussé. Selon la productrice Paula Mazur, le tournage devait reprendre entre fin mai et début septembre[33], mais il a finalement été repoussé à 2013[34].

En juillet 2010, Jason Moriarty, responsable marketing et tourisme de l'île de Guernesey, a annoncé que le tournage sur l'île dépendrait de la logistique et des moyens du film, en invoquant la taille de l'île, trop petite pour accueillir une production hollywoodienne[35]. Paula Mazur a quant à elle évoqué le sud de l'Angleterre comme autre lieux de tournage possible[36]. En janvier 2012, Kenneth Branagh est venu visiter l'île en repérage[37]. Le tournage devait démarrer début 2012 selon la productrice, mais celle-ci a annoncé le 20 janvier que la majorité des scènes serait filmée à Londres, seuls quelques plans étant pris à Guernesey[38].

Kate Winslet, Anne Hathaway ou encore Emily Blunt ont été envisagées dans le rôle principal[35]. Le 13 janvier 2012, la production a annoncé que Kate Winslet avait rejoint le projet[39]. Annoncée dans le rôle de Juliet Ashton, elle a cependant été écartée du projet peu après, à l'instar du réalisateur, Kenneth Braghan, remplacé par Simon Curtis[40]. En octobre 2016, l'actrice britannique Lily James, interprète de Lady Rose dans la série Downton Abbey, a été annoncée dans le rôle principal.

Le film est enfin sorti en 2018[41]. Annie Barrows, qui n'a pas contribué à l'écriture du scénario, estime que l'esprit du livre est respecté, en préservant en particulier l'importance des liens épistolaires[22].

Notes et référencesModifier

  1. « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates », sur www.nil-editions.fr (consulté le 1er décembre 2016)
  2. a et b [Les droits pour l'édition française ont été acquis en 2006, alors que le roman n'était même pas encore achevé] Étienne de Montety, Dominique Guiou, Thierry Clermont et Paul François Paoli, « Les succès inattendus de l'été », sur lefigaro.fr, (consulté le 14 juin 2018)
  3. a b c et d Delphine Peras, « A Guernesey, sur les lieux du "Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" », sur lexpress.fr, (consulté le 12 juin 2018)
  4. (en) Mary Ann Shaffer et Annie Barrows, The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society, London, Bloomsbury Publishing, (ISBN 9781408803318, lire en ligne), « Afterword »
  5. a b et c Annie Barrows et Yves Loisel (interviewer), « Mary Ann Shaffer & Annie Barrows. Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates », sur letelegramme.fr, (consulté le 11 juin 2018)
  6. a b et c Geneviève Simon, « Le "Poche" de la semaine : Shaffer & Barrows, "Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates" », sur lalibre.be, (consulté le 11 juin 2018)
  7. « Prix des Lecteurs 2010 », sur letelegramme.fr, (consulté le 14 juin 2018)
  8. a b et c Alain Beuve-Méry, « "Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates", de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows : livres, patates et invasion allemande », sur lemonde.fr, (consulté le 15 juin 2018)
  9. (en) « Annotated List of Important Books in The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society », sur randomhouse.com (consulté le 15 juin 2018)
  10. (en) Charles Lamb, « Essays Of Elia », sur angelfire.com
  11. (en) Elizabeth Von Arnim, Elizabeth and Her German Garden, (lire en ligne [html, Epub, Kindle, txt])
  12. (en) William Shakespeare et Gerard Bridge (compilateur), Sixty selections from Shakespeare, Beatty, PA, USA, St. Vincent college, , 216 p. (lire en ligne)
  13. Catulle (trad. Charles Héguin de Guerle), Poésies de Catulle, Panckoucke, (lire sur Wikisource)
  14. (en) Wilfred Owen (préf. Sigfried Sassoon), Poems, Londres, Chatto & Windus, (lire sur Wikisource)
  15. Sénèque le Jeune (trad. Joseph Baillard), Œuvres complètes, t. I et II, Paris, Hachette, (lire sur Wikisource)
  16. (en) Thomas Carlyle (préf. Ralph Waldo Emerson), Past and Present, (lire en ligne [html, Epub, Kindle, txt])
  17. Marc-Aurèle et Paul Fournier (éditeur) (trad. Auguste Couat), Pensées, Bordeaux, Feret & Fils, (lire sur Wikisource)
  18. Le Royal Hotel (« De John Booker à Juliet 27 mars 1946 », « Lettre nocturne de Sidney à Juliet 13 août 1946 ») a été remplacé par une banque au début des années 2000, à la suite d'un incendie.
  19. (en) « Take Your Book Group to Guernsey », sur randomhouse.com, (consulté le 12 juin 2018)
  20. [en mars 2011, le tirage des éditions françaises atteignait déjà 700 000 exemplaires] Marine de Tilly, « "Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows », sur lepoint.fr, (consulté le 12 juin 2018)
  21. (en) Mary Ann Shaffer et Annie Barrows, The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society, The Dial Press, (ISBN 9780385340991, 0385340990 et 9780385341004, lire en ligne)
  22. a et b Annie Barrows et Valentine Sabouraud (intervieweuse), « Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates : du livre au film », sur lecourrieraustralien.com, (consulté le 15 juin 2018)
  23. Delphine Peras, « "Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates", couverture et produits dérivés », sur lexpress.fr, (consulté le 12 juin 2018)
  24. (en) Peter Goodal, « Writing the story of the wartime occupation of the Channel Islands », in: Jan Shaw, Philippa Kelly et L. E. Semler (éditeurs), Storytelling: Critical and Creative Approaches (« The Sixth International Small Island Cultures Conference », Guernesey, du 23 au 25 juin 2010), Londres, Palgrave, 2013, p. 114-123, lire en ligne[PDF] (consulté le 15 juin 2018)
  25. Robert Kassous, « Le festival littéraire de Guernesey 2018 », sur infotravel.fr, (consulté le 14 juin 2018)
  26. [en français dans le texte] (en) Stevie Davies, « Bright and dark », sur theguardian.com, (consulté le 15 juin 2018)
  27. (en) Peter Goodal, Writing the literary history of the Channel Islands (manuscrit original non publié, version initiale de l'article cité plus haut et publié en 2013) (lire en ligne [PDF])
  28. Marine Landrot, « Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates », sur telerama.fr, (consulté le 12 juin 2018)
  29. Stéphanie Morin, « Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates », sur lapresse.ca, (consulté le 12 juin 2006)
  30. Jean-Paul Beaumier, « Annie Barrows, Mary Ann: Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates », sur nuitblanche.com, (consulté le 14 juin 2018)
  31. (en-US) Gregory Kirschling, « Suddenly, They've Got a Hot 'Potato' », Entertainment Weekly, (consulté le 2 avril 2012)
  32. (en-US) Kevin Jagernauth, « Kenneth Branagh To Direct Adaptation Of 'The Guernsey Literary And Potato Peel Pie Society' », IndieWire, (consulté le 2 avril 2012)
  33. (en-US) « Guernsey potato peel filming delayed by casting issues », BBC News, (consulté le 3 avril 2012)
  34. (en-US) « Guernsey Potato Peel Pie filming delayed until 2013 », BBC News, (consulté le 3 avril 2012)
  35. a et b (en-US) « Can Hollywood come to Guernsey? », BBC, (consulté le 2 avril 2012)
  36. (en-US) « Guernsey 'too expensive' for Hollywood film », BBC News, (consulté le 2 avril 2012)
  37. (en-US) « Kenneth Branagh looks at film locations in Guernsey », BBC News, (consulté le 3 avril 2012)
  38. (en-US) « Potato Peel Pie filming in Guernsey depends on funding », BBC News, (consulté le 2 avril 2012)
  39. (en-US) Kurt Orzeck, « Kate Winslet to Star in Kenneth Branagh's 'Potato Peel Pie' », The Wrap, Reuters, (consulté le 2 avril 2012)
  40. (en-US) « Guernsey film: Kate Winslet and Kenneth Branagh 'not involved' », BBC News, (consulté le 9 février 2013)
  41. « Le Cercle Littéraire de Guernesey (2018) », sur imdb.com, (consulté le 15 juin 2018)

Liens externesModifier