Ouvrir le menu principal

Layshia Clarendon

joueuse de basket-ball américaine
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Clarendon.

Layshia Clarendon
Image illustrative de l’article Layshia Clarendon
Avec le Sun en 2019.
Fiche d’identité
Nom complet Layshia Renee Clarendon
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (28 ans)
San Bernardino
Taille 1,75 m (5 9)
Poids 64 kg (141 lb)
Situation en club
Club actuel Sun du Connecticut
Numéro 23
Poste arrière
Carrière universitaire ou amateur
2005-2009
2009-2013
Cajon High School
Golden Bears de la Californie
Draft WNBA
Année 2013
Position 9e
Franchise Fever de l'Indiana
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2018

2013-2014
Fever de l'Indiana
Fever de l'Indiana
Fever de l'Indiana
Dream d'Atlanta
Dream d'Atlanta
Dream d'Atlanta
Sun du Connecticut

USK Prague
04,2
04,2
06,7
10,4
10,7
04,3
05,4[1]

2,7

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Layshia Clarendon, née le à San Bernardino (Californie), est une joueuse américaine de basket-ball.

BiographieModifier

NCAAModifier

Formée aux Golden Bears de l'Université de Californie à Berkeley, elle en sort diplômée en 2013[2].

Pour sa saison senior, elle reçoit une reconnaissance nationale, figurant parmi les finalistes du Senior CLASS Award[3],[4]. Les Bears enregistrent 28 victoires pour seulement 2 défaites (avant le tournoi de la Pac-12), permettant une qualification pour le tournoi final NCAA[5]. Clarendon et les Bears se qualifient pour la première fois pour le Final Four[6],[7]jusqu'à une élimination contre les Cardinals de Louisville[8].

WNBAModifier

Neuvième la draft WNBA 2013, elle est choisie par le Fever de l'Indiana[9].

Joueuse de complément, elle dispute les Finales WNBA 2015 en étant un bon relais de Briann January lors de la quatrième manche[10].

Le , peu avant le début de la saison WNBA 2016, elle est transférée au Dream d'Atlanta, au terme de trois saisons dans l'Indiana (6,7 points et 2,0 passes décisives en 2015) contre un second tour de la draft WNBA 2017[11]. Quand elle apprend son transfert, alors qu'elle venait de travailler son tir à trois points et pratiqué activement la musculation (6 kilos de muscle en plus), elle a le « cœur brisé » : « J'étais vraiment surprise. Je n'avais rien vu venir. Je venais juste d’emménager dans mon nouvel appartement. Je me suis assise et j'ai pleuré ». Mais lors de son entretien avec les coachs Michael Cooper et Karleen Thompson en arrivant à Atlanta, elle réalise que sa venue était très désirée « Il m'a dit qu'il croyait en moi et était vraiment excité de ma venue. » Cooper se souvenait d'elle quand ils étaient tous deux dans la conférence Pac 12. Elle intègre de le cinq de départ d'un Dream plus vif que la saison passée avec un rôle majeur pour 14,5 points et 5,5 rebonds en six rencontres dont 5 victoires. [12].

Quelques jours après sa sélection pour le WNBA All-Star Game 2017, la première participation de sa carrière, il annoncé la réussite de son premier triple-double face au Mercury de Phoenix le avec 15 points, 10 rebonds et 11 passes décisives[13], mais sa performance est réévaluée à 9 passes décisives[14].

Le , elle est échangée avec un second tour de la draft WNBA 2019 par le Dream contre Alex Bentley et envoyée au Sun[15].

EuropeModifier

Elle signe pour sa première saison européenne en 2014 à l'USK Prague[16].

Équipe nationaleModifier

Elle est membre de la sélection américaine qui remporte la Coupe du monde 2018 en enchaînant six rencontres sans défaite en Espagne[17].

Vie privéeModifier

À l'université, elle milite pour les droits LGBT[18]. En effet, sa sœur ainée lesbienne avait souffert de reproches de ses parents qui se tournèrent vers la religion. Elle dissimule son orientation, connue de son frère et de sa sœur, jusqu'à son année sophomore où elle en fait part à sa mère qui l'accepte progressivement ainsi que les amies de Layshia. Elle découvre également la foi en Californie : « Je m'identifie comme noire, gay, femme, non-cisgenre et chrétienne. Je suis extérieure même à l'intérieur de chaque communauté à laquelle j'appartiens. Toute mon existence défie les barrières de race, de sexe, de genre et de religion[19]. » En avril 2017, elle révèle avoir été violée dans sa jeunesse[20]. En janvier 2018, elle porte plainte pour agression sexuelle contre un membre du staff de son université[21].

ClubsModifier

États-UnisModifier

EuropeModifier

PalmarèsModifier

Distinctions individuellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Layshia Clarendon », WNBA (consulté le 8 octobre 2018)
  2. Layshia Clarendon Profile at calbears.com
  3. player-spotlight-layshia-clarendon
  4. Layshia Clarendon, California
  5. « No. 6 Cal Beats Arizona WBB, 91-86 », kvoa.com (consulté le 24 avril 2013)
  6. « Spokane Bound Cal Readies For Sweet 16 », calbears.com (consulté le 24 avril 2013)
  7. « Cal women's basketball team reaches its first Final Four », www.mercurynews.com (consulté le 24 avril 2013)
  8. Associated Press, « Louisville makes title game with second-half rally », ESPN.com, (consulté le 8 avril 2013)
  9. « WNBA draft: Fever select Cal guard Layshia Clarendon in 1st round », www.indystar.com, (consulté le 24 avril 2013)
  10. (en) Josh Zavadil, « Howard, Clarendon Giving Indiana Quality Minutes Off The Bench », WNBA, (consulté le 14 octobre 2015)
  11. (en) « Indiana Trades Layshia Clarendon To Atlanta For 2017 2nd-Round Pick », WNBA, (consulté le 10 mai 2016)
  12. (en) Michelle Smith, « Inside The W with Michelle Smith », WNBA, (consulté le 2 juin 2016)
  13. (en) « Layshia Clarendon earns sixth triple-double in WNBA regular season in OT win vs. Phoenix », hoopfeed.com, (consulté le 25 juillet 2017)
  14. (en) « McCamish Pavilion Tuesday, July 25, 2017 Mercury - Dream », wnba.com, (consulté le 26 juillet 2017)
  15. (en) « Dream Trade Layshia Clarendon, Draft Pick to Sun For Alex Bentley », WNBA, (consulté le 9 juillet 2018)
  16. « Clarendon et Palau arrivent à l’USK Prague, Dubljevic et Vaughn y restent », ladyhoop, (consulté le 13 juillet 2013)
  17. a et b (en) USA basketball, « USA Downs Australia To Claim 3rd Straight FIBA World Cup Gold », WNBA, (consulté le 8 octobre 2018)
  18. « Clarendon leaves leadership legacy », ESPN, (consulté le 24 avril 2013)
  19. (en) Tess Koman, « Keeping the Faith », theplayerstribune.com, (consulté le 24 août 2015)
  20. (en) Tess Koman, « As a sexual assault survivor, I walked alone in my shame for years », mic.com, (consulté le 30 avril 2017)
  21. (en) Janie McCauley, « Ex-Cal G Clarendon sues university alleging sexual assault », yahoo.com, (consulté le 30 avril 2017)
  22. (en) Tim Booth, « Moore leads West past East 130-121 in WNBA All-Star Game », wnba.com, (consulté le 24 juillet 2017)

Liens externesModifier