Ouvrir le menu principal

La Langue d'Angleterre était, avec celles de Provence, d'Italie, d'Espagne, de France, d'Allemagne et d'Auvergne, l'une des sept premières langues (ou provinces) des Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

Sommaire

HistoriqueModifier

La langue d'Angleterre est composée du grand prieuré d'Angleterre créé en 1144 et du grand prieuré d'Irlande créé en 1202. La langue d'Angleterre sera dissoute en 1540. Elle sera reconstituée en sous le nom de Langue anglo-bavaroise.

Grand prieuré d'AngleterreModifier

Le grand prieuré d'Angleterre comprend 59 commanderies réduites à 19 au XVIe siècle.

Liste des prieursModifier

Liste des commanderiesModifier

Au-delà des possessions initiales de l'ordre, se sont rajoutées les anciennes possessions de l'ordre du Temple à la suite de leur dévolution promulguée en 1312 par la bulle Ad providam. Cependant, les Hospitaliers rencontrèrent un certain nombre de difficultés pour entrer en leur possession et on dénombrait encore 16 établissements qui leur échappaient en 1338[1]. Certains d'entre n'ayant jamais pu être récupérés comme la commanderie de Bisham, où se sont installés des chanoines réguliers de saint Augustin, ou encore celle de Denney qui devint un prieuré franciscain[2].

Dans le nord de l'Angleterre, notamment dans le Yorkshire-et-Humber, l'une de leurs principales commanderies fut celle de Ribston (en) (d'origine templière), à laquelle ils annexèrent d'anciennes commanderies du Temple dont Copmanthorpe (en) et Wetherby (en) devenues alors simples membres. Mais comme mentionné plus haut, certains biens templiers leur échappèrent, notamment les commanderies de Faxfleet, Temple Newsam ou encore Temple Hirst mais cette fois-ci de leur propre initiative. En 1324, ils acceptèrent de les céder au royaume d'Angleterre afin de faciliter l'acquisition des autres biens[3]. Avant la chute des templiers, ils possédaient déjà dans cette région les commanderies de Beverley[4] Beverley et qui absorba Westerdale), Feliskirk (Mount St. John, près de Thirsk) et celle de Newland[5] (Newland et Woodhouse Moor (en)), le tout faisant partie d'une baillie dite de York[6]. Parmi les autres possessions templières dévolues aux Hospitaliers, on mentionne également l'ancienne commanderie de Foulbridge (en) à (Foulbridge (en)) mais dont il n'entrèrent en possession qu'en 1359[7],[8].

Le prieuré de Clerkenwell (en) était l'un des deux grands prieurés des îles Britanniques mais surtout celui où résidait le prieur de cette langue. Les commanderies situées en Écosse et au Pays de Galles en dépendaient également. Un document relatif aux possessions des différents ecclésiastiques dans le royaume d'Écosse donne un aperçu de celles de l'Ordre avant la fin du XIIIe siècle (1296)[a 1] mais aussi de celles des Templiers avant leur chute[11].

Commanderies et possessions diverses Origine Création Dévolution Observations
Aslackby   Templiers 1324 mise en fermage au moment de son acquisition par les hospitaliers, puis mentionnée comme baillie et membre de Temple bruer[12],[13]
Baddesley (en)   Hospitaliers 1355 Le siège de cette commanderie se trouvait à Godsfield avant 1355. Il incluait les anciennes possessions du Temple dont le manoir de Sotherington (Selborne (en))[14]
Balsall   Templiers 1324 [15]
Barrow Camera (en)   Hospitaliers XIIe siècle annexée à la commanderie de Yeaveley au XVe siècle[16]
Battisford   Hospitaliers XIIe siècle Baillie dont dépendait les villages de Coddenham et Mellis (en)[17]
Bosbury (Upleadon, Upleden)   Templiers 1312 « Temple Court » aujourd'hui, devenue membre de Dinmore (en) à partir de 1410[18],[19],[20]
Beverley   Hospitaliers c. 1201 dont dépendait Westerdale (membre)[6],[4]
Carbrooke (en)   Hospitaliers 1182 donation de Maud de St. Hilary, comtesse de Clare. On mentionne également une donation précédente aux templiers vers 1173, faite par son époux Roger († 1173) (en).[21],[22]
Commanderie la plus importante au XIVe siècle d'après l'enquête de 1338[23]
Chelsing   Templiers 1313 Manoir et ferme dépendants de la commanderie de Standon[24]
Chibburn (en)   Hospitaliers av. 1205 [25],[26]
Chippenham (en)   Hospitaliers 1184 membre de Carbrooke (en)[27]
Clanfield   Hospitaliers ? Fondation après le XIIIe siècle, mentionnée en 1338. des terres attestées depuis 1279, certaines provenant des templiers [28]
Copmanthorpe (en)   Templiers 1313 Membre de Ribston (en)[6],[29]
Dalby (en)   Hospitaliers XIIe siècle dont dépendait Heather (en) à partir de 1338[30] et Rothley
Denney (en)   Templiers ap. 1338
Dinmore (en)   Hospitaliers 1189/90 incluait les biens de la commanderie de Garway après sa dévolution
Eagle   Templiers 1324 [31],[12]
Friar Mayne (en)   Hospitaliers ? [32]
Foulbridge (en)   Templiers 1324 (1359) pourtant dévolue officiellement en 1324, elle passa d'abord entre les mains des Franciscains avant que les Hospitaliers ne la récupère en 1359[33],[7],[29]
Garway   Templiers 1324 Réunie avec Dinmore (en) en 1410[34],[35]
Godsfield   Hospitaliers 1207 supprimée en 1355, intégrée à Baddesley (en)[36]
Gosford   Hospitaliers 1142 voir Gosford (en)[37]
Great Wilbraham   Templiers ?
Greenham (en)   Hospitaliers 1199 [38]
Heather (en)   Hospitaliers XIIe siècle a été rattachée à celle de Dalby (en) vers 1338[30]
Lannock   Templiers 1324 Manoir auquel était assigné un chapelain
Lincoln   Hospitaliers XIIe siècle fief hospitalier mentionné en 1257, n’apparaît plus dans l'enquête de 1358[39]
Maltby (en)   Templiers
(supposé)
1313 fondée c. 1135/54 à partir d'une donation de Ranulf, comte de Chester[40],[39]
L'origine templière est controversée
Melchbourne (en)   Hospitaliers XIIe siècle [41]
Minchin Buckland (en)   1199 Seul établissement féminin de l'ordre en Angleterre[42]
Mount St. John (Feliskirk)   Hospitaliers XIIe siècle « Feliskirk » au Nord-est de Thirsk.[6]
Newland   Hospitaliers 1213 Voir Newland et Woodhouse Moor (en)[6],[43]. Unique établissement dans le Yorkshire de l'Ouest[45]
Ossington (en)   Hospitaliers XIIe siècle réunie à Newland en 1534[46],[47]
Quenington (en)   Hospitaliers XIIIe siècle cf. Quenington (en). 1re donation d'Agnes de Lacy[48]
Ribston (en)   Templiers 1313 commanderie dont Copmanthorpe (en) et Wetherby (en) étaient membres[6]
Rothley   Templiers 1313 rattachée à Dalby (en)[49],[30]
St-Jean de Jérusalem (Sutton-at-Hone) (en)   Hospitaliers 1199 [50],[51]
Sandford-on-Thames   Templiers 1324 N'était plus une commanderie mais une simple « chambre » (Camera), voir Sandford-on-Thames (en)[52],[53]
Shalford (en)   Hospitaliers fin XIIe siècle membre de la commanderie de Greenham (en) à partir du XIVe siècle (c. 1338)[38]
Skirbeck   Hospitaliers XIIe siècle réunie à Maltby (en) vers 1386[39]
Slebech   Hospitaliers 1161 voir Slebech[54],[55]
South Witham   Templiers 1324 Mise en fermage par les hospitaliers[12]
Standon (en)   Hospitaliers XIIe siècle à laquelle fut rattachée l'ancienne commanderie templière de Temple Chelsing, devenue simple ferme[56],[57],[58]
Swinford (en)   Hospitaliers XIIe siècle Membre de la commanderie de Dalby (en)[59]
Temple Bruer   Templiers 1324 précepteur commun avec Eagle en 1338
Temple Cowley   Templiers 1324 N'avait plus le rang de commanderie ni avant la chute des templiers (rattachée à Sandford-on-Thames), ni au temps des Hospitaliers, voir Cowley et Sandford-on-Thames (en)[60]
Temple Dinsley   Templiers 1324
Templecombe (en)   Templiers 1324 [61]
Westerdale   Templiers 1313 Membre de Beverley[62]
Wetherby (en)   Templiers 1313 Membre de Ribston (en)[6],[63]
West Peckham (en)   Hospitaliers c. 1408 appelée de nos jours Dukes Place
Willoughton (en)   Templiers 1324 [64],[12]
Yeaveley (en)   Hospitaliers 1190 Barrow Camera (en) fut annexée à cette commanderie[16]

Grand prieuré d'IrlandeModifier

Le grand prieuré d'Irlande comprend 18 commanderies

Liste des prieursModifier

Pendant le XIVe siècle, les prieurs de Kilmainham ont souvent exercé la fonction de Lord Chancelier d'Irlande, la plus haute fonction judiciaire en Irlande pour cette période[65].

Liste des commanderiesModifier

Le grand prieuré d'Irlande (Dublin) se trouvait légèrement à l'ouest de l'emplacement de l'Hôpital royal de Kilmainham (en), construit quant à lui au XVIIe siècle. Des dix-sept commanderies, dix-huit sont connus actuellement, dont on avait connaissance en 1985, sept proviennent des anciennes possessions de l'ordre du Temple[66]. Cette liste comprend également les membres (Camera), possessions dépendantes de ces commanderies mais qui n'en avait ni l'importance ni l'autonomie.

En , une lettre de confirmation du pape Innocent III énumère les possessions de cet Ordre en Irlande et donne une image précise de celles-ci au début du XIIIe siècle[67].

Commanderie Origine Création Dévolution Observations
Any   Hospitaliers 1216 Hospital (en)), donation de Geoffrey de Marisco, justiciar d'Irlande en 1215 qui incluait également des terres à Adare[b 1].Des biens à Limerick[71]
« Athkilthan » (membre)[72]   Templiers 1312 Ancienne commanderie de l'ordre du Temple devenue membre de ?[73]
Ballygaveran (membre)   Templiers 1312 Église située à Gowran (en) (peut-être la collégiale Sainte-Marie), dont l'appartenance aux templiers puis aux hospitaliers est attestée[74],[75]
Ballyhack   Hospitaliers av. 1222 commanderie indépendante jusqu'au XIVe siècle devenu membre de Kilcloggan par la suite[76]
Castleboy   Hospitaliers 1189 ((ga) : An Caisleán Buí). Sud-Ouest de Cloughey (en), Nord-Est de Portaferry (en) (Ulster), comté de Down (Irlande du Nord). Donation de Hugues de Lacy.[77],[76],[78]
Appelée également St. John's in the Ard's ou encore Johnstown
Clonaul   Templiers 1312 [71]
Clontaf   Templiers 1312 [71]
Cooley (membre)   Templiers 1314 Comté de Louth, péninsule de Cooley. À « Templetown », pointe Sud-Est de cette péninsule. On mentionne également le manoir de « Moreton ». Membres de Kilsaran ?[79]
Crook   Templiers 1312 [71]
Drogheda (membre)   Templiers 1314 Comté de Louth, hospice (maison franque, (en) Frank house), membre de Kilsaran ?[80]
Drumcree (en) (membre, église)   Hospitaliers ? 1327 Seule possession attestée dans le comté de Westmeath. Mentionnée dans une requête de Roger Utlagh (en), prieur d'Irlande en 1327.[81]
Kilbarry   Templiers 1312 [71]
Kilcloggan   Templiers 1312
Kilcork (membre)   Templiers 1312 Au Nord-Est de Fontstown, membre de Tully[82]
Killergy (Killerig)   Hospitaliers ? [71],[83]
Killure   Templiers 1312 D'origine templière si on suit l'avis de Lennox Barrow[71].Herbert Wood pensant que ce n'est pas le cas[84]
Killybegs   Hospitaliers ? [71]
Kilmainhembeg   Hospitaliers ? proche de Kells. Donation de Walter de Lacy (en)[77],[85]
Kilsaran   Templiers 1314 Incluait également les anciennes possessions du Temple dans la péninsule de Cooley, à savoir le manoir de « Coly » (Cooley ⇒ Templetown), de « Moreton » ou encore une maison franque (hospice) à Drogheda[71],[86]
Kilteel   Hospitaliers ? [71]
Kinalekin   Chartreux 1306 À priori à l'emplacement de l'Abbaye franciscaine de Kilnalahan qui a pris la suite des hospitaliers, à savoir « Abbey » au Nord-Est de Woodford (en)[87],[88]
Mourne   Hospitaliers ? Comté de Cork. Dite aussi monastère de Mona (Ballynamony), voir aussi paroisse de Mourne Abbey (en)[71]
Rathbride (membre)   Templiers 1312 Au Nord-Est de Kildare, membre de Tully[82]
Rathmullan (membre)   Hospitaliers ? Membre de Castleboy[76]
« Rathronan » (membre)   Hospitaliers 1212 Membre de ?. Comté de Tipperary, au nord de Clonmel proche de Waterford[89]. Ne pas confondre avec « Rathronan » dans le comté de Carlow dont la localisation est incertaine (peut-être à proximité de Leighlinbridge) et qui a appartenu aux templiers[73].
Tully (Kildare)   Hospitaliers 1212 dite aussi commanderie de Kildare, appelée « Black abbey » de nos jours[71],[90]

CartesModifier

Cette section est en cours de réécriture ou de restructuration importante. Les informations peuvent être modifiées à tout moment par le ou les utilisateurs ayant apposé ce bandeau.
Bandeau apposé par Edouard-rainaut (lui écrire) • 04 décembre 2013

Ces cartes illustrent l'évolution des possessions de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem au fil des siècles sur une période allant du XIIIe et XVIe siècles.

NotesModifier

Grand prieuré d'AngleterreModifier

  1. Ce document ne permet pas d'identifier précisément ces biens mais indique dans quels sheriffdoms (en) ils se trouvaient[9] et permet de faire la comparaison avec ceux des Templiers avant la dévolution[10]. À savoir pour les hospitaliers[11]: à compléter d'après la source.

Grand prieuré de KilmainhamModifier

  1. « Spitle Lands », « Les terres des hospitaliers », certains auteurs indiquant qu'il n'y avait pas de maison[68]. À noter une carte de 1656 (Down Survey map, carte orientée Est/Ouest) qui place Spitle Gate, « La porte des Hospitaliers » à l'emplacement exact du manoir d'Adare (en)[69] et qui semble attester la présence d'une maison hospitalière[70].

RéférencesModifier

  1. cf.Phillips 2010, p. 238-239 à savoir Strood dans le Kent, Denney (Cambridgshire), Hurst, Newsam, Faxfleet (y compris Cave) et les moulins à eau de York (dans le Yorkshire), Carleton (Lincolnshire), Normanton (?), Lydley (Shropshire), Penkerne (Glamorgan), Guiting ( Gloucestershire) & Bradewell (Oxfordshire), Bisham (Berkshire), Bulstrode (Buckinghamshire) et Saddlescombe (Sussex).
  2. Phillips 2010, p. 245
  3. Phillips 2010, p. 241-242
  4. a et b (en) English Heritage, « Beverley Hospitallers Preceptory », sur pastscape.org.uk (consulté le 9 octobre 2013)
  5. (en) English Heritage, « Newland Preceptory », sur list.english-heritage.org.uk (consulté le 9 octobre 2013)
  6. a b c d e f et g (en) William Page (editor), A History of the County of York, vol. 3, (lire en ligne), p. 260-262
  7. a et b (en) English Heritage, « Foulbridge Templars Preceptory », sur pastscape.org.uk (consulté le 9 octobre 2013)
  8. Concernant commanderie de Foulbridge (en), elle était d'abord passée dans l'Ordre des Frères mineurs (Franciscains), tenue par fr. Thomas Salkeld qui fut également évêque de Chrysopolis. cf. (en) William Page (editor), A History of the County of York North Riding, vol. 2, (lire en ligne), p. 424-430
  9. (en) William Borthwick, An Inquiry Into the Origin and Limitations of the Feudal Dignities of Scotland, (lire en ligne), p. 29-35
  10. Borthwick 1775, p. 33
  11. a et b (la) Fœdera, conventiones, literæ, et cujuscunque generis acta publica, inter reges Angliæ et alios quosvis imperatores, reges, pontifices, principes, vel communitates, ab ineunte sæculo duodecimo, viz. ab anno 1101, ad nostra usque tempore habita aut tractata, A. & J. Churchill, (lire en ligne), p. 724
  12. a b c et d (en) William Page (editor), A History of the County of Lincoln, vol. 2, (lire en ligne), p. 210-213
  13. Helen J. Nicholson, « The Hospitallers and the 'Peasants' revolt' of 1381 revisited », dans Malcolm Barber & Victor Mallia-Milanes, The Military Orders : History and Heritage, vol. 3, Ashgate publishing ltd., , 306 p. (ISBN 978-0-7546-6290-7, lire en ligne), p. 230
  14. (en) H. Arthur Doubleday et William Page (editor), A History of the County of Hampshire, vol. 2, (lire en ligne), p. 187-188
  15. (en) William Page (editor), A History of the County of Warwick, vol. 2, (lire en ligne), p. 99
  16. a et b (en) William Page (editor), A History of the County of Derby, vol. 2, (lire en ligne), p. 75-77
  17. (en) William Page (editor), A History of the County of Suffolk, vol. 2, (lire en ligne), p. 120-121
  18. (en) English Heritage, « Bosbury Templars Preceptory », sur pastscape.org.uk (consulté le 24 octobre 2013)
  19. Alexander Nesbitt, « The Knights Templars at Bosbury », Archaeological Journal, Central committee of the archaeological institute of Great Britain and Ireland, no XVI,‎ (lire en ligne)
  20. (en) Herefordshire Council, « Temple Court Farm, site of Templars at Upleden », sur htt.herefordshire.gov.uk (consulté le 24 octobre 2013)
  21. (en) English Heritage, « Carbrooke Hospitallers Preceptory », sur pastscape.org.uk (consulté le 10 octobre 2013)
  22. (en) William Page (editor), A History of the County of Norfolk, vol. 2, (lire en ligne), p. 423-425
  23. Sire 1996, p. 183
  24. (en) William Page (editor), A History of the County of Hertford, vol. 3, (lire en ligne), p. 423-427
  25. (en) Helen J. Nicholson, The Knights Templar on Trial : The Trial of the Templars in the British Isles, 1308-11, The History Press, , 256 p. (ISBN 978-0-7509-4681-0, présentation en ligne), p. 243
  26. (en) English Heritage, « Low Chibburn medieval preceptory, 16th century house and World War II pillbox » (consulté le 3 octobre 2013)
  27. (en) L.F. Salzman (editor), A History of the County of Cambridge and the Isle of Ely, (lire en ligne), p. 264-266
  28. (en) William Page (editor), A History of the County of Oxford, vol. 2, (lire en ligne), p. 105-106.
  29. a et b (en) William Page (editor), A History of the County of York, vol. 3, (lire en ligne), p. 256-260
  30. a b et c (en) W.G. Hoskins (editor), A History of the County of Leicestershire, vol. 2, (lire en ligne), p. 32-33
  31. (en) English Heritage, « Eagle Templars Preceptory », sur pastscape.org.uk (consulté le 6 octobre 2013)
  32. (en) William Page (editor), A History of the County of Dorset:, vol. 2, (lire en ligne), p. 90-92
  33. (en) William Page (editor), A History of the County of York North Riding, vol. 2, (lire en ligne), p. 424-430
  34. (en) English Heritage, « Garway Templars Preceptory », sur pastscape.org.uk (consulté le 24 octobre 2013)
  35. (en) Herefordshire Council, « Preceptory, Knights Templar, Garway », sur htt.herefordshire.gov.uk (consulté le 24 octobre 2013)
  36. (en) William Page (editor), A History of the County of Hampshire, vol. 4, (lire en ligne), p. 189-190
  37. (en) Philippe de Thame (trad. Lambert B. Larking), The Knights Hospitalers in England, Being the Report of Prior Philip de Thame to the Grand Master Elyan de Villanova for A. D. 1338, Camden Society, (1re éd. 1338) (lire en ligne), p. 224
  38. a et b (en) P.H. Ditchfield et William Page (editor), A History of the County of Berkshire, vol. 2, (lire en ligne), p. 88-89
  39. a b et c (en) William Page (editor), A History of the County of Lincoln, vol. 2, (lire en ligne), p. 209-210
  40. (en) English Heritage, « Maltby Hospitallers Preceptory », sur pastscape.org.uk (consulté le 10 octobre 2013)
  41. (en) William Page (editor), A History of the County of Bedford, vol. 1, (lire en ligne), p. 394
  42. (en) William Page (editor), A History of the County of Somerset, vol. 2, (lire en ligne), p. 148-150
  43. (en) English Heritage, « Newland Preceptory », sur list.english-heritage.org.uk (consulté le 6 octobre 2013)
  44. Phillips 2010, p. 242
  45. Temple Newsam, autre commanderie dans ce comté fut dévolu aux hospitaliers en 1324 mais cédé l'année même au royaume d'Angleterre[44].
  46. (en) English Heritage, « Ossington Hospitallers Preceptory », sur pastscape.org.uk (consulté le 6 octobre 2013)
  47. (en) William Page (editor), A History of the County of Nottingham, vol. 2, (lire en ligne), p. 142-144
  48. (en) Anthony Luttrell et Helen J. Nicholson, Hospitaller Women in the Middle Ages, Ashgate Publishing, Ltd., , 265 p. (ISBN 978-0-7546-0646-8, lire en ligne), p. 160
  49. (en) English Heritage, « Rothley Templars Preceptory », sur pastscape.org.uk (consulté le 6 octobre 2013)
  50. (en) English Heritage, « A preceptory of the Knights Hospitallers, known as St John's Jerusalem, and an associated fishpond at Sutton-at-Hone », sur list.english-heritage.org.uk (consulté le 6 octobre 2013)
  51. (en) English Heritage, « St John's Jerusalem », sur list.english-heritage.org.uk (consulté le 6 octobre 2013)
  52. (en) William Page (editor), A History of the County of Oxford, vol. 2, (lire en ligne), p. 106-107.
  53. (en) Mary D. Lobel (editor), A History of the County of Oxford, vol. 5, (lire en ligne), p. 267-275
  54. (en) J. Rogers Rees, Slebech Commandery and the Knights of St. John, Bedford Press, , 130 p. (présentation en ligne)
  55. (en) John Meredydd Parry, The Commandery of Slebech in Wales of the Order of the Hospital of St. John of Jerusalem, Fairwinds Publications, , 87 p. (ISBN 978-0-9527-8910-9, présentation en ligne)
  56. (en) Michael Gervers, The cartulary of the Knights of St. John of Jerusalem in England : Essex. Prima camera, Oxford University Press, , 324 p. (présentation en ligne), p. 25
  57. (en) William Page (editor), The Victoria History of the County of Hertford, vol. 4, (1re éd. 1914) (ISBN 978-0-7129-0478-0, lire en ligne), p. 444
  58. Pour Temple Chelsing : (en) William Page (editor), A History of the County of Hertford, vol. 3, (lire en ligne), p. 423-427.
  59. (en) English Heritage, « Swinford Hospitallers Preceptory », sur pastscape.org.uk (consulté le 6 octobre 2013)
  60. Lobel 1957, p. 76-96, lire en ligne
  61. (en) William Page (editor), A History of the County of Somerset, vol. 2, (lire en ligne), p. 146-147
  62. (en) William Page (editor), A History of the County of York North Riding, vol. 2, (lire en ligne), p. 413-147
  63. (en) English Heritage, « Wetherby Templars Preceptory », sur pastscape.org.uk (consulté le 9 octobre 2013)
  64. (en) English Heritage, « Willoughton Templars Preceptory », sur pastscape.org.uk (consulté le 6 octobre 2013)
  65. Sire 1996, p. 182
  66. (en) G. Lennox Barrow, « The Knights Hospitaller of St. John of Jerusalem at Kilmainham », Dublin Historical Record, vol. 38, no 3,‎ , p. 108-112 (lire en ligne)
  67. (la) Jean-Paul Migne, Patrologia Latina : Regestorum Sive Epistolarum [AD 1209-1213], vol. 216 (lire en ligne), p. 646-647
  68. (en) John Begley, The diocese of Limerick: ancient and medieval, Browne and Nolan, , 468 p. (présentation en ligne), p. 361
  69. (en) Caroline Wyndham-Quin, Memorials of Adare manor : With historical notices of Adare, by the earl of Dunraven, (lire en ligne), p. 363
  70. Wyndham-Quin 1865, p. 35
  71. a b c d e f g h i j k et l Lennox Barrow 1985, p. 109
  72. Possession dépendante d'une commanderie, n'avait pas l'importance ni l'autonomie d'une commanderie.
  73. a et b (en) William F.K. Marmion, Irish knighthoods and related subjects : an anthology of published works, Irish Roots Cafe, , 153 p. (ISBN 978-0-9401-3450-8, lire en ligne), p. 20
  74. Marmion 2002, p. 20
  75. (en) John Clyn et Thady Dowling, The Annals of Ireland, Irish Archaeological Society, , 243 p. (lire en ligne), p. 53
  76. a b et c (en) Aubrey Gwynn et Richard Neville Hadcock, Medieval religious houses:Ireland : with an appendix to early sites, Longmans, , 479 p. (présentation en ligne), p. 335, lire en ligne (utilisateurs enregistrés gratuit)
  77. a et b Luttrell et Nicholson 2006, p. 161
  78. (en) A. J. Hughes, « Castleboy Parish », sur The Place-names of Northern Ireland (consulté le 10 octobre 2013)
  79. (en) Dermot Mac Ivor, « The Knights Templars in County Louth », Seanchas Ardmhacha: Journal of the Armagh Diocesan Historical Society, Cumann Seanchais Ard Mhacha, vol. 4, no 1,‎ 1960/61, p. 72-91 (lire en ligne)
  80. Mac Ivor 1960/61, p. 72-73
  81. (en) The National Archives, « Petitioners: Roger Utlagh, Prior of the Hospital (Knights Hospitallers) of Ireland (1327) », sur The UK government's official archive (consulté le 31 octobre 2013)
  82. a et b (en) Herbert Wood, « The Templars in Ireland », dans Proceedings of the Royal Irish Academy. Section C: Archaeology, Celtic Studies, History, Linguistics, Literature, vol. 26, Royal Irish Academy, (présentation en ligne), p. 365-366
  83. Gwynn et Neville Hadcock 1970, p. 334, 336, 341
  84. (en) Herbert Wood, « The Templars in Ireland », dans Proceedings of the Royal Irish Academy. Section C: Archaeology, Celtic Studies, History, Linguistics, Literature, vol. 26, Royal Irish Academy, (lire en ligne), p. 362
  85. Gwynn et Neville Hadcock 1970, p. 337
  86. Mac Ivor 1960/61, p. 72-76
  87. (en) C. Litton, « The Knights Hospitallers in County Galway », Journal of the Galway Archaeological and Historical Society, vol. 4, no 4,‎ , p. 213-219 (lire en ligne)
  88. (en)site de An Mhainistir Abbey
  89. Gwynn et Neville Hadcock 1970, p. 329
  90. Marmion 2002, p. 28, 30

BibliographieModifier

  • (en) Gregory O'Malley, The Knights Hospitaller of the English Langue 1460-1565, OUP Oxford, , 427 p. (ISBN 978-0-1992-5379-1, présentation en ligne)
  • (en) A. Mifsud, Knights Hospitallers of the Ven. Tongue of England in Malta, AMS Press, , 344 p. (présentation en ligne)
  • (it) Paolo A. Paoli, Dell'Origine ed Istituto del Sacro Militar Ordine di S. Giovambattista Gerosolimitano, (lire en ligne), lvii (appendice) (liste des Grands Prieurs)
  • (en) Simon Phillips, « The Hospitallers' acquisition of the Templar lands in England », dans Jochen Burgtorf, Paul Crawford, Helen Nicholson, The Debate on the Trial of the Templars, 1307-1314, Ashgate Publishing ltd., , 399 p. (ISBN 978-0-7546-6570-0, lire en ligne), p. 237-246
  • (en) Simon Phillips, The Prior of the Knights Hospitaller in Late Medieval England, Boydell & Brewer Incorporated, , 210 p. (ISBN 978-1-8438-3437-3, présentation en ligne)
  • (en) Philippe de Thame (trad. Lambert B. Larking), The Knights Hospitalers in England, Being the Report of Prior Philip de Thame to the Grand Master Elyan de Villanova for A. D. 1338, Camden Society, (1re éd. 1338) (lire en ligne)
  • (en) H. J. A. Sire, « The Tongues of Provence, Auvergne and France », dans The Knights of Malta, Yale University Press, (1re éd. 1994), 305 p. (ISBN 978-0-3000-6885-6, lire en ligne), p. 115-126

AnnexesModifier