Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les langues parlées en Italie, voir Langues en Italie.

La Langue d'Italie était, avec celles de Provence, d'Angleterre, d'Espagne, de France, d'Allemagne, d'Auvergne, l'une des sept premières langues (ou provinces) des Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

Sommaire

HistoriqueModifier

Grand prieuré de MessineModifier

Le grand prieuré de Messine, créé en 1136, comprend 11 commanderies[1].

Liste des prieursModifier

Liste des commanderiesModifier

Commanderie Origine Création Dévolution Diocèse Protection Observations

Grand prieuré de BarlettaModifier

Le grand prieuré de Barletta, créé en 1170, comprend 11 commanderies[1].

Liste des PrieursModifier

Liste des commanderiesModifier

Commanderie Origine Création Dévolution Diocèse Protection Observations

Grand prieuré de VeniseModifier

Le grand prieuré de Venise, créé en 1180 (exproprié en 1806), comprend 29 commanderies[1].

Liste des prieursModifier

Liste des commanderiesModifier

Commanderie Origine Création Dévolution Diocèse Protection Observations

Grand prieuré de LombardieModifier

Le grand prieuré de Lombardie, créé en 1186 (exproprié en 1800), comprend 36 commanderies[1].

Liste des prieursModifier

Liste des commanderiesModifier

Commanderie Origine Création Dévolution Diocèse Protection Observations

Grand prieuré de RomeModifier

Le grand prieuré de Rome, créé en 1213 (exproprié en 1818), comprend 19 commanderies[1].

Liste des prieursModifier

  • Frère Cierventura, prieur de Rome (1215)
  • Frère Buongiovanni, prieur de Rome et de Pise (1234)
  • Frère Enguerrand de Gragnana, prieur de Lombardie (1263-1272), de Venise (1263-1293), de Rome (1282-1285)[2]
  • Frère Martino da Santo Stefano, prieur de Rome (1306) et cubiculaire successivement des papes Boniface VIII (1300) et Clément V (1310)[3],[4]
  • Frère Filippo da Gragnana, prieur de Rome (1311/12-1325)[2],[5] et de Hongrie-Slavonie (1317-1329)[6]. Egalement prieur de Capoue (1325-1330)[7] et des Pouilles
  • Frère Foulques de Villaret, grand maître de l'ordre (1305-1319), ensuite prieur de Capoue (1319-1327) et de Rome (1325-1327)[8]
  • Frère Bartolomeo Benini, prieur de Rome et de Pise (1354-1366), auparavant prieur de Messine
  • Frère Gerardo Rudini da Perugia, prieur de Rome (1366-...), précédemment vice-prieur de Rome (1365)

Liste des commanderiesModifier

Commanderie Origine Création Dévolution Diocèse Protection Observations

Grand prieuré de CapoueModifier

Le grand prieuré de Capoue, créé en 1223, comprend 17 commanderies[1].

Liste des prieursModifier

  • Frère Isnard du Bar[9] (1336-1365), également commandeur d'Aix-en-Provence (1334-1351)

Liste des commanderiesModifier

Commanderie Origine Création Dévolution Diocèse Protection Observations

Prieuré de PiseModifier

Le grand prieuré de Pise, créé en 1236, comprend 12 commanderies[1].

Liste des prieursModifier

Liste des commanderiesModifier

Commanderie Origine Création Dévolution Diocèse Protection Observations

Sources et référencesModifier

  1. a b c d e f et g H. J. A. Sire (1996) p.158
  2. a et b (en) Jochen Burgtorf, The Central Convent of Hospitallers and Templars : History, Organization, and Personnel (1099/1120-1310), Brill, , 761 p. (ISBN 978-9-0041-6660-8, lire en ligne), p. 538
  3. (it) Francesco Tommasi, « Fratres quondam Templi : per i Templari in Italia dopo il concilio di Vienne e il destino di Pietro da Bologna », dans The Templars and their sources, Taylor & Francis, , 420 p. (ISBN 978-1-3154-7528-8, présentation en ligne), p. 267
  4. (it) Francesco Tommasi, « Giovanniti al servizio dei Papi », dans Élites et ordres militaires au Moyen Âge: Rencontre autour d'Alain Demurger, Casa de Velázquez, , 478 p. (ISBN 978-8-4909-6147-6, présentation en ligne), p. 312-313
  5. Tommasi 2017, p. 256
    dans Fratres quondam Templi. Prieur du « Priorato di San Basilio de Urbe ».
  6. (en) Zsolt Hunyadi, Hospitallers in the medieval kingdom of Hungary c.1150–1387, Central European University, (lire en ligne), p. 88-92, 105
  7. (it) Mariarosaria Salerno et Kristjan Toomaspoeg, L'inchiesta pontificia del 1373 sugli Ospedalieri di San Giovanni di Gerusalemme nel Mezzogiorno d'Italia, , 343 p. (présentation en ligne), p. 33
  8. Burgtorf 2008, p. 516-517
  9. (en) Anthony Luttrell, Studies on the Hospitallers After 1306 : Rhodes and the West, Asghate Ltd., , 384 p. (ISBN 978-0-7546-5921-1, présentation en ligne), p. 106
    Frère Isnard du Bar est l'oncle de Jean Montréal du Bar, célèbre condottiere et prieur de Hongrie.

SourcesModifier

  • Henri J. A. Sire, The Knights of Malta, Yale University Press, 2005

AnnexesModifier